Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Sam 14 Mai 2016 - 12:13

Bonjour,

Depuis quelques jours, je vis un bas qui affecte ma démarche vers la santé et le maintien de mon poids bonheur.

Ce bas arrive au moment où tout va bien dans mon parcours et où je ne vis aucun autre obstacle majeur dans ma vie.

Tel que conseillé par des chroniques MAV, j'essaie de devenir de plus en plus autonome pendant mon maintien en mangeant selon mes signaux de faim et de satiété mais cela n'est pas toujours facile pour moi.

résumé de mon bas:

- depuis quelques jours, je mange même si je n'ai pas faim et je continue de manger même quand je n'ai plus faim.

analyse et observations

D'habitude, je rencontre ce genre de difficultés quand je vis des situations particulières et j'utilise ma "checklist" personnelle que je me suis faite pour me questionner sur mes raisons de manger ainsi sans respecter mes signaux internes.

note: J'ai placé mes idées en ordre logique selon mes besoins et mon vécu personnels afin de me questionner dans un ordre logique qui répond à mes besoins du moment plus rapidement et plus efficacement.

Au moment où j'ai mangé la dernière fois, est ce que j'ai respecté les consignes gagnantes suivantes:

-manger sans être distraite en faisant autre chose (télé, ordi, etc.)
-manger goûteux en journée afin d'éviter les fringales de gourmandises et d'éviter des envies soudaines de toutes sortes de nourriture en soirée et après souper

Si j'ai respecté ces conditions gagnantes, je pousse mon enquête sur moi-même plus loin en me questionnant de la sorte:

-est-ce que je vis des situations qui pourraient m'amener à vouloir manger plus que normalement? (ex. le stress, la fatigue)
Si oui, cela est possible de gérer le tout pour moi en faisant autre chose que manger (me reposer, méditer, écouter la télé ou de la musique douce)

Sinon, je continue mon enquête:

-est-ce que je me sens privée de manger quelque chose de moins santé en ce moment ou est-ce que cela fait très longtemps que je mange très santé et qu'une envie de manger des aliments moins santé serait l'idéal pour moi avant de compulser sur ce genre de nourriture?
(Si c'est le cas, je me gâterai en savourant cet aliment moins santé de façon modérée et raisonnable et le problème devrait être réglé si c'était la vraie cause de mes envies)

Sinon, je me pose
une série de questions reliées à des émotions que je vis d'habitude dans ma vie et dont je suis consciente des effets néfastes qui me poussent à manger plus que normal.

Voici les questions à me poser (elles sont placées en ordre logique selon les probabilités que cela arrive dans ma vie personnelle). Je commence donc ma liste par des questions qui ont un haut taux de récidive chez moi et je garde les questions les moins probables pour la fin.

Est-ce que je vis des situations qui pourraient m'amener à me sentir:

-jugée
-incomprise
-blessée émotivement par des commentaires ou gestes (rabaissée)
-non respectée
-frustrée ou en colère
-dévalorisée
-rejetée
-triste ou peinée
-comparée à d'autres
-en compétition inutile avec d'autres
-déprimée

******************

En suivant cette "checklist" personnelle, je me suis rendue compte que la majorité du temps, je peux trouver d'où vient le problème et qu'il est facile pour moi de le régler au fur et à mesure.

Mais cette fois-ci, les choses sont différentes. 

observations des derniers jours: 

Après m'être regardée aller ces temps-ci, j'ai constaté que j'avais tout en place pour être sur mon X et que tout allait bien dans ma vie.

Alors pourquoi cette envie de m'auto-saboter quand tout va si bien dans ma démarche santé?

Après avoir fait le tour de la question et en avoir discuté avec des gens qui vivent la même chose que moi de temps en temps, je crois que cela n'a rien à voir avec ma volonté personnelle mais plutôt avec mes anciens "patterns" de vie du passé.

Je ne suis tellement pas habituée de réussir dans ce domaine de la perte de poids que je me sens comme un imposteur quand je réussis à vivre du succès dans ce domaine.

Ma petite voix intérieure du passé remonte donc surnoisement à la surface pour me mettre en garde que ce succès ne sera que de courte durée et cette petite voix gagne du terrain de jours en jours.

Si j'essaie de combattre cette voix en moi ou de la contrôler trop sévèrement, cela empire les choses et si je l'ignore comme j'ai essayé de faire ces derniers temps, cela m'ouvre la porte pour manger sans réfléchir ni respecter mes signaux internes.

solution à envisager:

-ne plus combattre cette voix en moi ni l'ignorer.

-Je vais essayer plutôt la technique du surf pour accueillir cette voix en moi comme une amie de longue date qui a des choses à me dire mais aussi qui peut m'aider à grandir au lieu de me nuire.

Peut-être aurai-je de meilleurs résultats en agissant ainsi??? Qui sait? confused

*************
hypothèse à garder en tête:

Je suis consciente aussi que ces derniers mois ont été plus difficiles pour moi étant donné mon contrat surprise à temps plein qui m'amène son lot de stress et de fatigue.

Cependant, depuis un certain temps, j'arrive à mieux gérer ce stress et cette fatigue sans que cela affecte mon moral pour autant. Ce qui me laisse à penser que ces obstacles ne sont pas la vraie cause de ce manque de respect de mes signaux internes de faim et de satiété.

Ce pourquoi j'ai bien hâte d'arrêter de travailler dans deux semaines pour voir si le tout se replacera de soi-même sans avoir autre chose à gérer ou si cela ne dépend pas de mon travail du tout et que c'est vraiment ma petite voix intérieure qui essaie de me saboter dans ma démarche vers mon poids bonheur.

Je verrai bien ce que le futur m'apportera...pour le moment, je me concentre sur le moment présent en établissant une meilleure relation avec ma petite voix intérieure sabotrice de tous mes efforts! Si je l'amadoue, elle deviendra sans doute une bonne amie et alliée! Wink


Dernière édition par Sunshine le Sam 14 Mai 2016 - 14:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Sam 14 Mai 2016 - 14:00

Wow! Sunshine!

Je trouve ton message super intéressant!
Ce message est le fruit d'une personne expérimentée à s'analyser!
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
À la lecture, je me suis demandée si c'était possible qu'un facteur comme
un manque de nutriment bien précis pourrait en être la cause?
Comme si tu étais en "recherche" inconsciente de...(chrome, zinc, etc)??

Et puis, il y a également les causes hormonales?
Je ne suis pas capable encore d'en parler...mais j'ai découvert dernièrement
qu'une dame brésilienne a écrit un livre (espagnol) qui est sorti en Français dernièrement!
Elle semble avoir un discours bien posé, et une partie de sa formation est ...finalement, elle est nutritionniste entre autre!
son nom: Sophie Deram!
Sauf que ce n'est pas elle qui parle des causes hormonales!
Si je retrouve, je reviendrai en parler! La personne faisait un lien comme quoi suite à certaines émotions, des hormones affectent notre cerveau et la faim se manifeste! donc, une "faim" due aux hormones!
(définitivement, je dois prendre de meilleurs notes! )

En tout cas, ce sont des pistes...
C'est passionnant ton sujet!
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Sam 14 Mai 2016 - 14:30

Merci Ficelle d'être passée par ici!Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Sam 14 Mai 2016 - 14:40

Allô!

Ce phénomène de manger sans avoir faim m'arrive lorsque je suis proche de mon but ou lorsque je suis très fière et satisfaite de moi. J'ai mis le doigt sur la cause, mais je n'ai pas le temps de développer le tout aujourd'hui, car je viens d'apprendre qu'une belle-soeur de la Beauce arrive bientôt avec son mari pour nous visiter, souper et coucher ici. Je dois popotter avant d'aller faire souper ma mère.

Je vous reviendrai! En résumé: L'inconscient refait surface avec ses «patterns» du passé! Oui, pour ma part, c'est bien cela! Idea
En fait, Sunshine, tu as très bien expliqué et si clairement que je ne saurai pas trop quoi ajouter, sinon redire dans mes mots ce que tu as si bien décrit.

À +
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Dim 15 Mai 2016 - 11:39

Tournesol,

J'aime bien le mot que tu as utilisé "l'inconscient"...cela fait plus technique que "ma petite voix intérieure"! Wink

En tout cas, je le préfère à mon terme qui, lui, peut faire peur quand on peut interpréter que j'entends des voix! Laughing

L'important, c'est que l'on se comprenne dans notre jargon qui finit toujours par se rejoindre! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Dim 15 Mai 2016 - 12:00

Bon! Je vous reviens! La visite est partie!

Ficelle, possiblement que tu parles de cette hormone, la leptine.
Je mets ici un lien qui parle de cette hormone de façon très simple et compréhensible. Je peux aussi affirmer que dans mon cas, avec toutes les diètes que j'ai à mon actif, je dois manger beaucoup moins que la moyenne pour conserver mon poids. Je dois être très attentive à mes signaux de faim et de satiété, car dès que je dépasse un peu, je reprends des livres. Avec MAV, je n'ai jamais réussi à maintenir mon poids en respectant les 8 paliers. Dès que je dépassais le 4e palier, mon poids augmentait. Donc, mon métabolisme est ralenti.
Voici ce lien:
http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/15493-Obesite-la-telerealite-pour-comprendre-l-effet-des-regimes

***********************************
Sunshine, je sais! Ton sujet est le phénomène de manger sans avoir faim. Nous sommes dans les nuances, de la fine dentelle avec ce sujet!

Lorsque je suis proche de mon objectif de poids santé, il m'arrive assez souvent de subir l'envie de manger sans avoir faim. Tout comme toi, j'ai vérifié tous les aspects qui peuvent me donner ces symptômes et comme ils sont tous négatifs, j'en suis venue à la conclusion que c'est mon élan de survie qui refait surface, cette même force de survie qui s'est mise en branle pour compenser lorsque j'étais trop souffrante comme ado, car mon embonpoint a débuté à cette période.

Mon inconscient s'est donc tracé une belle autoroute pour m'aider à passer à travers ma vie: manger mes émotions pour être capable de survivre, car je n'avais pas la force de faire face à ces émotions. Je suis donc devenue grosse.

Aujourd’hui, je n'ai plus ce surpoids. Il ne me reste que quelques livres à éliminer. Cet élan de survie n'a plus son utilité parce que j'ai grandi intérieurement, mais il ne le sait pas! Il a donc la chienne, il devient quasi terrorisé au feeling qu'il ne fait plus son travail, car c'est un personnage d'honneur, sur qui je peux toujours compter! Donc, lorsqu'il se manifeste avec intensité, j'apprends à l'accueillir comme je le fais avec une émotion. Je lui parle, lui dis merci de m'avoir protégé toutes ces années et que maintenant, je n'ai plus besoin de lui, j'ai grandi et je suis capable de faire face à mon monde émotif.  Cet instinct de survie est d'une extrême force et si j'essaie de le repousser ou de l'ignorer, il devient encore plus fort. Aucune volonté ne peut lui résister, alors vaut mieux apprendre à le respecter et à lui expliquer que je n'ai plus besoin de son support, si vital, les années passées.

Voilà! Pas simple à mettre en mots, car ces réponses viennent de mon vécu intérieur et elles sont montées à mon conscient tout doucement, par bribes et avec le temps.

Nous sommes dans la fine dentelle aussi, car ce pourrait être très facile de prendre cet instinct de survie pour une EME non identifiée et vice-versa. Je vous partage mon vécu, je suis certaine que c'est ce qui se passe dans mon cas, mais je n'ai jamais lu ce que je vous écris dans un livre quelconque! Si je suis aussi certaine que cette piste est la bonne pour moi, c'est que lorsque cette envie de manger d'une force herculéenne se manifeste, si je prends le temps de me centrer, de l’accueillir, de la faire mienne au lieu d'essayer de la repousser, mon envie de manger sans avoir faim s'en va, comme si je calmais cet élan de survie qui m'a rendu d'excellents services dans le passé.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Dim 15 Mai 2016 - 12:17

Depuis plusieurs années, j'ai compris qu'il me fallait chercher là où je ne voulais pas fouiller pour trouver les causes de mes problèmes personnels.

Chercher des causes extérieures ou physiques pour trouver des réponses à mes problèmes n'est plus une solution en soi pour moi. 

Il me faut travailler sur moi en regardant ce que je vis à l'intérieur de moi pour arriver à mieux me connaître et mieux me comprendre. 

Ce matin, voici une autre preuve que mes obstacles me viennent de l'intérieur.

En allant écrire dans le poste du suivi de mes objectifs personnels, une piste de réflexion s'est offerte à moi.

Pourtant, je ne voulais pas vraiment écrire dans ce poste cette semaine car cela me pesait d'avouer que ma semaine n'avait pas été à la hauteur de mes attentes...j'avais le goût de l'oublier plus que d'en parler aux autres! Embarassed

En me questionnant malgré tout sur ma semaine quant à mes objectifs personnels, j'ai réalisé que j'avais délaissé tous les objectifs visant mon bien-être depuis un certain temps.

Mon analyse m'a permis d'en conclure que lorsque tout va bien au point de vue de mon alimentation et de ma santé, j'ai tendance à prendre une pause de tous les autres objectifs qui concernent mon bien-être personnel.

Ces objectifs qui sont là pour prendre soin de moi exigent de moi un effort surhumain pour les poursuivre dans une routine de vie normale. Je n'y arrive pas de façon aussi facile et constante que mon alimentation.

A chaque fois que je le peux, je me permets donc une pause afin de retourner à prendre soin des autres avant tout comme à mon ancienne habitude.

Si je pousse mon analyse plus loin ce matin en vous écrivant ceci, je dirais à prime abord que cela est certainement dû à ma culpabilité qui travaille en moi à chaque fois que tout va bien et que je me mets à penser que je prends trop soin de moi et pas assez des autres.

ex: Ces derniers temps, j'avais mis en place un meilleur équilibre "travail-vie personnelle" mais je me sentais mal avec ce changement car j'ai toujours peur que cela se ressente dans mon travail et d'en avoir des commentaires des autres.

En prenant "trop" soin de moi, j'ai carrément l'impression de me dénaturer pour devenir moins présente aux autres et cela me dérange par en-dedans. 

En fait, la culpabilité fait partie de mes "patterns" de vie autant que mon inconscient qui voudrait saboter ma démarche pour me remettre à ma place au cas où j'oublierais d'où je viens.

Il me reste alors à travailler sur moi-même afin de voir plus clair dans ces deux pistes de réflexion pour arriver à trouver la vraie source de ce manque de respect envers moi.

Oui oui, je suis convaincue que c'est maintenant un manque de respect envers moi-même que de me saboter ainsi quand tout va si bien! Rolling Eyes

Quand j'arrêterai de travailler dans deux semaines, je pourrai voir l'impact réel qu'avait mon travail sur ma démarche et si cela s'arrangera de soi en retournant à ma petite routine de vie à la maison.

Ma recette personnelle en attendant de trouver mieux:

Accueillir ces deux pistes de réflexion avec beaucoup d'ouverture d'esprit de ma part, me laisser bercer par cette vague et me pardonner cet écart de conduite de ma part.

En fait, prendre soin de MOI avant tout en me donnant tout l'amour que je peux sans me culpabiliser serait l'idéal pour le moment présent! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Dim 15 Mai 2016 - 12:39

Tournesol,

Comme tu as pu le constater, le message précédent ne tient pas compte du tien que tu as mis quelques minutes avant que je n'envoie le mien.

Je reviens donc ici pour te dire un gros MERCI d'avoir pris le temps de nous expliquer ton vécu personnel et tes techniques de surfing sur cette envie de manger même quand la faim n'y est pas et que toutes les autres causes ont été éliminées au préalable.

Comme tu le liras dans mon message mis à la suite du tien, j'hésite encore entre deux hypothèses maintenant.

Pourquoi ce revirement de ma part?

C'est tout simplement qu'hier, j'ai essayé de surfer sur cette première hypothèse que c'est mon inconscient qui est en cause et je n'ai rien ressenti qui me parlait fort en agissant ainsi. Rien en moi de spécial et encore cette envie de manger sans avoir faim m'est revenue plus tard sans pouvoir l'arrêter! Pourtant, je croyais bien avoir trouvé la cause exacte de mon problème.

Ce matin, c'est en allant écrire dans le poste du suivi des objectifs personnels que j'ai vécu le plus grand déclic qui m'a parlé fort en le vivant "LIVE" sans trop m'y attendre.

La vibration et les émotions que j'ai ressenties en moi en analysant ma semaine et les semaines passées m'a fait réaliser à quel point la culpabilité de prendre soin de moi avant tout pourrait être en cause dans ce problème du respect de mes signaux internes.

Comme j'aime avoir une vue d'ensemble au lieu d'une vision "tunnel", je reste ouverte aux deux hypothèses en essayant de voir ce qui me viendra en moi la prochaine fois que j'aurai à vivre cette difficulté.

De toute façon, que ce soit l'un ou l'autre qui soit en cause, ce sont deux saboteurs dans mon cas qui me suivent de près dans mes "patterns" de vie et qui doivent être apprivoisés un jour ou l'autre.

Pour le moment, mon moment présent est sans difficulté de la sorte et j'en profite au max! Pour le reste, on verra dans l'temps comme dans l'temps, comme le disait mon grand-père! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Dim 15 Mai 2016 - 20:07

Ce soir, la madame Sunshine est bien contente d'elle!

Depuis ce matin, aucune envie de manger sans avoir faim et pas d'envie de dépasser ma satiété non plus.

Le sabotage a été mis à découvert en moi et il s'est calmé aujourd'hui! C'est mon premier jour de répit depuis plusieurs jours de sabotage en règle.

Youppi!  Very Happy 

Je me sens tellement mieux intérieurement en ayant fait cette prise de conscience en fin de semaine. Les deux hypothèses se tiennent et sont tissées serrées en moi mais j'arriverai à démêler le tout un jour à la fois sans abandonner maintenant que je sais ce que je vis!

Je me sens tellement plus légère ce soir! I love you

Avec ce que j'ai découvert sur moi lors de cette réflexion faite lors des derniers jours, je n'ai plus peur de revivre cet obstacle quand il se représentera à moi!

J'ai appris à accepter de vivre ce moment troublant d'une façon positive et cela me rend plus forte! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Lun 16 Mai 2016 - 10:35

BRAVO cher Colombo!
Tu as trouvé!  Very Happy

Et peu importe d'où provient le sabotage, si nous devenons pleinement conscientes que nous sommes en train de boycotter notre démarche, que nous arrêtons de nous débattre pour l'ignorer, que nous l'accueillons comme une partie de nous qui veut nous protéger  mais qui est devenue bien maladroite, le tour est joué! Le sabotage est désamorcé! C'est la magie, la grande beauté de la pleine conscience. Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Lun 16 Mai 2016 - 20:31

Tu sais quoi Tournesol?

Moi, je croyais sincèrement qu'il me fallait toujours trouver la cause exacte d'un problème avant d'être capable de l'accepter en moi.

Je vis en ce moment ma première réalisation à ce sujet: je n'ai pas nécessairement trouvé la cause exacte entre mes deux hypothèses possibles, mais le sabotage est désamorcé comme tu le dis si bien...peu importe la cause exacte!

Vraiment spécial à vivre comme expérience puisque je ne m'attendais pas à ça du tout! Surprised

Sérieusement, j'avais prévu mettre ce problème sur la glace et attendre mon arrêt de travail pour y voir plus clair à tête reposée.

Vivre cette accalmie encore aujourd'hui en ce deuxième jour de prise de conscience me prouve bien que le problème n'a pas toujours besoin d'être identifié clairement pour être accueilli et calmé en moi.

Je me sens toute réconfortée par cette découverte si spéciale pour moi! Je chemine tout doucement un jour à la fois vers la sagesse de la pleine conscience sans craindre de fouiller dans mon passé! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Jeu 19 Mai 2016 - 19:49

Suivi de ma prise de concience:

On dirait bien que ma découverte avec cette prise de conscience m'aura permis de calmer mes appréhensions en moi.

Je sais maintenant d'où cela vient et d'en prendre pleinement conscience m'a fait un bien énorme.

Mon esprit est tout apaisé, calme et plus serein face à mon alimentation.

La relation saine est rétablie avec la nourriture et je peux profiter de chaque moment pour ressentir mes signaux de faim et de satiété de bien meilleure façon depuis cette analyse de mes obstacles rencontrés sur ma route ces temps-ci.

Comme je me sens mieux dans ma peau maintenant, dans mon corps et dans tout mon être en général! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Dim 22 Mai 2016 - 10:55

Manger entre amis: un autre obstacle possible au respect de mes signaux de faim et de satiété

Ha comme c'est difficile de rester sur la bonne voie quand je mange en compagnie d'amis et surtout, au resto en surplus!

Encore hier, je me suis rendue compte trop tard que j'avais trop mangé....en sortant du resto et en embarquant dans la voiture...une fois les amis partis et le bruit coupé au minimum autour de moi! Embarassed

Pourtant, je connais un bon truc que j'ai appris avec GG qui aurait pu être utilisé mais je n'y ai pas pensé dans le feu de l'action.

Ce truc qui m'aide beaucoup est de diviser ma nourriture en deux dans mon assiette avant de commencer à manger pour m'arrêter à la mi-assiette pour évaluer ma satiété. Lorsque je le fais, j'arrive mieux à finir mon assiette en respectant mes signaux de satiété à la bouchée près sans dépasser mon appétit.

Maintenant que j'ai vécu cette expérience décevante hier soir, je m'en souviendrai la prochaine fois, c'est certain! Wink

J'aime bien avoir des stratégies pour surmonter des obstacles, mais il me faudrait être plus vigilante quand vient le temps de les appliquer dans le feu de l'action. Pas de reproches à me faire mais une simple constatation me suffit pour grandir de cette expérience!

J'y pense, je crois que je devrais recommencer cette stratégie de la mi-assiette à la maison de façon plus régulière afin de m'en faire une routine et de développer un meilleur automatisme à ce sujet.

De l'utiliser une fois de temps en temps ne fonctionne pas pour moi...il faut que cela devienne une partie de mes routines de vie! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Lun 30 Mai 2016 - 10:41

autres obstacles possibles au respect de mes signaux de faim et de satiété

En faisant mon analyse et bilan de mes 6 mois de contrat de travail ce matin, j'ai pris encore plus conscience de mes lacunes au point de vue de ma démarche alimentaire. 

J'ai relevé quelques points plus spécifiques à mon travail qui m'ont causé des obstacles:

1) manger à des temps trop spécifiques et contrôlés

N'ayant que 5 minutes par heure pour manger mes collations et une heure de dîner très fixe, je n'ai pas pu toujours manger au gré de mon appétit et selon les vrais besoins de mon corps.

La majorité du temps, j'y allais donc en mangeant à l'avance pour éviter d'avoir faim dans l'heure suivante et ce, sans avoir faim. C'est ce que certains appellent manger de façon prévisionnelle. 

Cette façon de faire peut fonctionner si on l'applique seulement de temps en temps mais dans mon cas, ce fut pendant 6 mois et ce, 5 jours sur 7.

Le pire dans tout ça, c'est que même si je voulais faire plus attention pendant les fins de semaine, je n'arrivais plus à reconnaître correctement mes signaux internes qui ont été bousillés à la longue par cette mauvaise façon de faire de ma part.

Cela a fait beaucoup de nourriture supplémentaire à gérer pour mon corps et je n'ai pas toujours su compenser en mangeant moins par la suite...je pense sincèrement que mon corps a plutôt compris qu'il pouvait manger sans avoir faim et qu'il pouvait se permettre de dépasser les quantités dont il avait besoin sans se soucier de sa satiété non plus!

En gros, j'ai bousillé tous mes acquis de l'année passée en agissant ainsi car je n'ai pas respecté mes vrais signaux internes et cela a fini par me jouer de vilains tours! Surprised

Vous êtes sceptiques, me direz-vous?

Mais c'est ce que MOI, JE retire de cette façon de manger sans avoir vraiment faim et de manger plus que ma satiété pour compenser pour le temps où je ne pourrai manger quand j'aurai faim plus tard.

Mon corps n'a pas acquis assez de nuances et de subtilités pour comprendre ce que veut dire cette technique de manger à l'avance pour compenser parce que je ne pourrai pas manger plus tard quand j'aurai vraiment faim.


2) manger trop vite

Les filles au travail m'ont fait remarquer dernièrement combien je mangeais en moins de temps qu'elles ...ce qui revient à dire poliment que je mangeais trop vite! Razz

Le hic, c'est que je mangeais vite pour retourner travailler avec mes étudiants plus faibles et aussi pour me débarrasser de la jasette négative de certaines!

3) manger en groupe par obligation

N'ayant pas le droit de manger dans ma classe, j'ai dû manger pendant 6 mois dans un environnement de cantine pas toujours propice à l'écoute de mes signaux de faim et de satiété.

a) trop de bruit et de distractions de toutes sortes
b) envie de jaser et d'écouter les autres
c) souvent , c'était des sujets négatifs parce que les gens "ventilent" leur AM en mangeant

Conclusion

Tout ceci pour vous dire qu'un environnement peut tout changer dans notre écoute de nos signaux internes. Il ne suffit que de quelques points pour nous faire basculer vers la reprise de poids, le surplace ou le yo-yo.

En y pensant bien, je ne dois pas non plus accuser mon environnement de travail de m'avoir bousillé mes signaux internes...je dois plutôt prendre conscience de mes faiblesses au travail et de mieux gérer la situation la prochaine fois.

La morale de cette histoire: Je devrai donc mieux me préparer pour retourner au travail un de ces jours! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Ortance le Dim 5 Juin 2016 - 14:53

Sunshine j'ai son 1er livre "Écoute ton corps" et là je cherchais une recette de poisson pour mon chum et j'ai tombé sur ça. Je ne peux pas lire c'est trop long mais au cas où il y aurait quelques choses de bons voici ce que j'ai trouvé.
Bonne chance!

http://ecoutetoncorps.com/files/8213/9785/5109/chapitre3_gratuit.pdf
avatar
Ortance
Minçamie de Diamant - Admirable
Minçamie de Diamant - Admirable

Messages : 2406
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 68
Localisation : Drummondville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Mar 7 Juin 2016 - 10:25

Merci Ortance! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Mer 20 Juil 2016 - 11:37

Ces temps-ci, je me rends compte que je n'ai pas le goût d'écouter mes signaux de faim.
Je les ressens très bien, mais ça ne me tente pas de les respecter!

Je me suis posée la question sur ce qui pouvait être la source de cette indiscipline consciente.

J'ai trouvé une réponse.
Depuis dimanche, mon corps était très fatigué, frippé, enflé avec les voyages au chalet. Comme je me sens mal en point, que j'ai de la difficulté à m'accueillir dans cet inconfort physique parce que je n'ai rien fait pour le rendre mal en point, alors je suis en colère contre lui et je le punis en ne l'écoutant pas! C'est tordu, mais je crois que c'est la raison, car je ressens très bien mes signaux de faim qui me disent qu'ils ne ressentent pas la faim et je mange quand même. La nourriture choisie est saine, santé, équilibrée et je ne mange pas outre mesure, mais je mange quand même sans avoir faim!

Exemple: lundi soir, je n'avais pas du tout faim vers 18h30, après ma visite chez ma mère. Habituellement, jai très hâte de manger à mon retour à la maison parce que la faim est bien présente. Je me suis arrêtée, j'ai bien senti que je n'avais pas faim et j'ai pris la décision de manger quand même! Pas de compulsion, pas de EME, juste qu'il est l'heure de manger, ce que je ne fais plus habituellement. Je mange quand jai faim!

Cette situation est différente du sabotage que j'expliquais dans des commentaires plus haut.

Je pense que la colère que je ressens de ne pas me sentir en forme même si je n'ai pas exagéré à nulle part, que j'ai été bien sage, me pousse à punir ce corps qui réagit bien malgré moi à des stress de voyage et d'insomnie à dormir dans un dortoir avec toutes sortes de bruits provenant des personnes qui dorment autour de moi.

Je ne fais rien de mal et mon corps est mal foutu, alors tiens, toi là, je vais te punir parce que même si je fais tout correctement, tu te comportes mal! Mad

J'ai donc à accueillir ce corps qui porte des fardeaux. Je suis contente de pouvoir ressentir mes signaux de faim, et ça provient de mes sensations corporelles. Il me donne au moins cela de très positif. Alors je dois lui donner de l'amour et être compatissante à son égard.

Depuis que j'ai pris conscience de cette colère envers mon corps meurtri hier, je suis capable de respecter mes signaux de faim sans efforts! C'est la magie de l'accueil de soi dans sa globalité! I love you
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Jeu 21 Juil 2016 - 10:26

Tournesol a écrit:
Exemple: lundi soir, je n'avais pas du tout faim vers 18h30, après ma visite chez ma mère. Habituellement, jai très hâte de manger à mon retour à la maison parce que la faim est bien présente. Je me suis arrêtée, j'ai bien senti que je n'avais pas faim et j'ai pris la décision de manger quand même! Pas de compulsion, pas de EME, juste qu'il est l'heure de manger, ce que je ne fais plus habituellement. Je mange quand jai faim!

Et Tournesol,

Sans le savoir, tu touches un point qui me rejoint énormément dans mes obstacles possibles à bien écouter mon corps.

Plus je te lis et plus que je remarque quelque chose de bien distinct entre toi et moi.

Tu sembles toujours manger selon tes signaux de faim et de satiété n'importe quand...en mangeant tes repas à des heures moins fixes que moi pour suivre ton corps le plus parfaitement possible.

Pour ma part, ayant à prendre en considération que j'aime manger en même temps que mon conjoint et que je retournerai travailler un de ces jours à des heures fixes de repas qui me seront exigées, je mange à des heures un peu plus fixes que toi et parfois, sans avoir vraiment faim.

Ce qui à la longue doit "tricher" mon corps dans sa perte de poids et son maintien à long terme puisque je ne l'écoute pas bien.

Comme GG ne mentionnait aucun truc ou conseil au sujet des gens qui devaient manger à heures fixes par nécessité, je me demande si cette méthode est bien faite pour moi et si j'arriverai un jour à régler cette méthode pour moi et survivre longtemps au même poids si je continue à "tricher" mon corps ainsi.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, je ne veux pas non plus en venir à changer tout mon rythme de vie pour adapter mes heures de repas selon mes signaux corporels car je sais très bien que je ne pourrai pas poursuivre ce rythme quand je retournerai travailler à heures de repas fixes.

J'aimerais bien trouver une solution intermédiaire à mon obstacle, mais je suis un peu découragée par cet obstacle de taille pour moi! Embarassed

En attendant une solution, je fais donc de mon mieux avec ce que j'ai comme moyen personnel pour écouter mon corps! Wink


Dernière édition par Sunshine le Jeu 21 Juil 2016 - 14:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Jeu 21 Juil 2016 - 10:57

Pour continuer ta réflexion Sunshine, je pense avoir une piste de solution en ce qui me concerne.

C'est facile pour moi de ressentir quand je dois manger. Les signes de faim se manifestent très clairement. Pour les signes de satiété, c'est plus subtil et j'y arrive moins bien hors de tout doute!

Dans mon exemple de ne pas avoir faim à 18h30, ce qui n'est pas le cas habituellement, j'ai une explication:
Au dîner, j'avais mangé une pizza. Je ne suis pas certains que me signaux de satiété furent respectés à 100%. De plus, ce repas n'est pas très équilibré et plus calorique que la majorité de mes repas. Alors mon corps a eu trop de calories. Il a pris du temps pour tout dépenser et il m'a manifesté sa faim plus tard.

Donc, pour manger à des heures plus fixes, je devrais manger des mets équilibrés et présentant à peu près le même nombre de calories avec des aliments dont la digestion est assez semblable. Alors mon corps me manifesterait sa faim à des heures plus fixes. Je sais que ça me prend du temps à digérer la pizza avec sa pâte, ses viandes multiples et son fromage (même si j'en demande le minimum). Plus long à digérer que du poulet avec une salade ou un potage avec un wrap au thon ou un steak de veau avec légumes!

Je sais que lorsque je mange des mets aux équivalences assez semblables, mon horloge biologique est assez fixe dans ses heures pour manifester sa faim.

Pour ce qui est de la satiété, je dois encore travailler à raffiner ma méthode pour bien ressentir mes sensations corporelles et considérer ma satiété corporelle, gustative et sensorielle.

avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Invité le Jeu 21 Juil 2016 - 12:10

Et Tournesol,
Comme tu arrives à bien t'analyser dans tous les recoins de ta démarche... Tu m'épates!I love you

Je vois dans ta réponse une petite lueur d'espoir qu'en mangeant équilibré et santé sans trop y mettre d'aliments trop gras et sucrés tous les jours, je serais sur la meilleure voie possible pour les moyens que je peux avoir en ce moment. 

Manger Santé et équilibré nuit moins à la reconnaissance de nos signaux de faim et de satiété ...en tout cas, c'est l'expérience que j'en ai jusqu'à maintenant!Wink

En attendant qu'une minçamie m'apporte une autre solution possible!

Je garde toujours espoir au cas où...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Sam 23 Juil 2016 - 20:06

Un autre obstacle à bien écouter et respecter mes signaux de faim et de satiété, c'est la sacrée habitude.

Exemples:

En soirée, je mange généralement une collation. Si un soir je n'ai pas faim, je me dis que c'est impossible, mon rationnel n'a pas envie de croire mes sensations. Je dois faire un effort supplémentaire pour écouter mes signaux et parfois, je n'y arrive pas, je prends ma collation, par habitude et par plaisir, mais je n'ai pas faim! Mad  

En PM, je prends un muffin et une tasse d'eau chaude ou un décaf. Il arrive que la faim ne se manifeste pas, mais encore là, comme l'habitude est bien ancrée, j'ai de la difficulté à croire en mes sensations physiques. Je dois lutter contre mon rationnel pour croire mes signaux. Pas simple, ni facile! confused
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Amie...Amie... le Mar 26 Juil 2016 - 6:30

Tournesol pas facile de changer de vieilles habitudes mais avec du COURAGE et de la PERSÉVÉRANCE tout est possible.
avatar
Amie...Amie...
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3122
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 73
Localisation : Sacré Coeur -Haute Côte Nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Tournesol le Mar 26 Juil 2016 - 17:19

Allô Amie Amie! C'est une heureuse surprise à chaque fois que tu viens nous donner un signe de vie.

Tu as bien raison: des habitudes ça se change avec la persévérance, le courage et aussi l'assiduité. Je réussis assez bien à changer des habitudes lorsque j'y travaille à chaque jour, assidûment.

Ce que je trouve encore plus difficile, c'est que dans les exemples que j'ai donnés, ça ne se passe qu'à l'occasion. Alors je n'ai pas le temps pour me pratiquer! Je ne peux pas devenir bonne parce que j'ai très peu d'expérience à cet égard!
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien écouter son corps: les obstacles possibles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum