un beau dilemme: écouter son corps versus respecter les normes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un beau dilemme: écouter son corps versus respecter les normes

Message  Invité le Sam 30 Avr 2016 - 11:13

Bonjour,

Cette semaine, j'ai fait une petite découverte sur moi-même que j'aimerais partager avec vous.

Comme vous le savez probablement déjà, lorsque j'ai connu le programme MAV en 2009, je l'ai pris comme un programme qui "recommandait" des quantités d'aliments et des catégories d'aliments sans toutefois être capable de le suivre à la lettre.

Mon côté "miss perfection" a dû apprendre à gérer ça autrement si je voulais continuer ce programme dans l'harmonie et le plaisir de bien manger sans me sentir privée. Tout un apprentissage mais qui en valait la peine dans le temps! J'en récolte tous les fruits avec les années! Wink

J'ai suivi la majorité des normes établies par MAV tout en me gardant un espace personnel pour adapter le programme selon mes goûts personnels et mes besoins en gâteries moins santé.

Selon mon expérience, c'est ce qui a fait en sorte que j'ai aimé ce programme dès le départ et que j'ai pu le poursuivre aussi longtemps sans me tanner.


Ce dilemme que je pensais pourtant résolu en soi s'est présenté à moi encore une fois sous une autre forme de choix à faire cette fois-ci. Je vous explique ce dilemme.

C'est avec MAV que j'ai donc commencé à suivre la norme qui disait qu'il faut déjeuner le matin et qu'il faut prendre une protéine chaque matin afin de ne pas développer des fringales en journée et pour ne pas manquer d'énergie.

Cette recommandation de MAV a été difficile à implanter pour moi qui n'aimait pas toujours déjeuner et qui n'aimait pas prendre de protéines tôt le matin.

Par contre, j'ai connu tellement de succès avec cette méthode que j'en ai conclu que cette norme était devenue mienne et qu'il fallait que je la continue au maintien sans faire d'exceptions à cette règle de base.

Cependant, depuis mon retour à temps plein au travail en décembre 2015, mon corps m'a donné toutes sortes de signes pour me démontrer son désaccord mais je ne comprenais pas ces signes car je trouvais "normal" de manger ainsi le matin. 

C'est donc en continuant la même méthode en retournant au travail que j'ai repris du poids depuis ce temps sans pouvoir trouver d'où venait vraiment le problème. Je mangeais comme d'habitude selon moi et le seul facteur qui variait était le retour au travail...sans plus.

J'ai longtemps mis ma reprise de poids sur le facteur "stress au travail" sans chercher plus loin à comprendre ce que mon corps essayait de me dire.

La semaine passée, mon système en a eu assez! Des nausées avant de déjeuner et des migraines en journée m'ont fait comprendre que je devais repenser ma façon de faire et trouver la source de mon problème avant de me briser la santé.

Suite à mon analyse et mes recherches sur mon alimentation qui n'avait pas changé tant que cela depuis décembre, j'ai compris que le seul facteur qui avait changé était mes heures de déjeuner et mon lever plus tôt que lorsque je reste à la maison en temps normal. 

Mon corps n'avait pas faim le matin en me levant et je lui fournissais donc trop de nourriture sans le laisser se réveiller complètement depuis plus de 5 mois d'affilée.

Un gros changement drastique pour lui qui était habitué de se réveiller quand il le voulait et de flâner au lit en attendant que la faim se présente pour prendre le déjeuner protéiné tel que recommandé par MAV.

Voici mes observations personnelles selon mon analyse:

Comme je ne suis pas capable de me lever plus tôt car mon corps a besoin de son sommeil réparateur, je dois donc manger tout de suite en me levant sans ressentir mes signaux de faim et de satiété. Si je mange une protéine, c'est encore pire pour mon corps car il accumule trop de bouffe soutenante et il s'engorge rapidement en matinée.

Cela a pour conséquence que je n'ai pas faim pour mes collations ou si je mange des collations aux heures fixées par mon travail, je n'ai pas faim pour dîner aux heures fixées par mon travail.

Voici l'expérimentation qui est venue confirmer mon hypothèse de la semaine passée:

Cette semaine, pendant 5 jours, j'ai mangé plus léger sans y mettre de protéines car cela me levait le coeur juste à y penser. J'y suis allée avec mon vrai goût du moment: soit une rôtie au beurre de peanuts soit une rôtie avec confiture sans sucre.

Résultat de cette expérimentation:

-mon système est moins engorgé
-ma constipation est disparue sans prendre de médicaments
-je n'ai plus mal au coeur en me levant ni en déjeunant
-mes migraines en journée et en soirée ont disparu
-mon ventre gargouille en AM et PM pour prendre des collations aux temps fixés par mon travail
-si j'ai davantage faim au souper, je mange mon dessert après souper au lieu de le garder pour la soirée
-en soirée, je n'ai plus faim pour grignoter ou sinon, j'ai faim pour quelque chose de léger (un fruit, des noix, etc)

bonus: j'ai éliminé 1 livre en 5 jours seulement! Et ce, en mangeant autant que d'habitude car la protéine du matin est souvent compensée en journée par autre chose d'aussi calorique.

Constat:
Je dois apprendre à mieux écouter mon corps en faisant parfois abstraction des normes établies car celles-ci ne fonctionnent pas toujours pour moi.

Comme mon retour au travail m'a apporté cette nouvelle façon de vivre mes déjeuners très tôt sans avoir faim, je me dois d'adapter mes façons de faire un peu mieux que cela pour mieux respecter les besoins de mon corps.

*************
Pour une personne comme moi qui aime tout d'abord se fier sur des normes pré-établies, c'est tout un apprentissage que d'écouter son corps en tout temps et selon tous ses besoins. 

Certains besoins sont plus subtils que d'autres à percevoir....c'est avec du temps et beaucoup de patience qu'on peut y arriver! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un beau dilemme: écouter son corps versus respecter les normes

Message  Tournesol le Sam 30 Avr 2016 - 14:46

WoW! Bravo Sunshine d'avoir écouté ton corps et d'avoir été capable de saisir ce qu'il te disait! Il semble bien heureux puisque plusieurs symptômes d'inconfort sont disparus comme par magie. Bravo

Mais comme tu le dis, ce n'est pas toujours évident d'écouter son corps. Après tout, les normes sont là parce qu'il y a eu des études, des analyses avant qu'on les fixe. Cependant, chaque corps est unique et certaines normes peuvent ne pas lui convenir.

Pour ma part, j'ai dû faire fi de certaines normes après m'être observée et analysée durant un certain temps.

- Les déjeuners: je dois prendre beaucoup de protéines, car autrement, la faim me gruge durant toute la journée, jusqu'au coucher. J'en ai pris du temps et des expérimentations avant d'admettre que je devais manger environ 4 on de protéines le matin pour me sentir confortable et sans envie continuelle de manger parce que la vraie faim criait durant le reste de la journée. De plus, je ne dois pas me fier sur mes signes de faim et de satiété à ce repas. Cela aussi fut difficile à accepter, car j'y crois mordicus à ces signes!

Mais... lorsque je travaillais à heures fixes (7h30 à l'hôpital et 7h45 à l'école), je ne pouvais pas manger le matin, car il était trop tôt pour mon système très endormi. J'apportais donc mon déjeuner pour le manger à la pause en AM (sandwich aux oeufs ou au poulet; muffin avec verre de lait ou yogourt, gruau avec blanc d'oeuf et fruit cuits au micro-ondes).

- Les produits laitiers: je dois désormais les bannir de mon alimentation. Ce fut très difficile à assumer, car j'aime ces produits: un bon grand verre de lait écrémé, j'adore, et en plus, ça me rassasie complètement. J'aime aussi le yogourt et les fromages légers en gras. Ce sont d'excellentes collations. En plus, je sais fort bien que ces produits sont excellents pour la santé et dans MAV, nous devons mettre ces produits au menu. Mais... lorsque j'en mange, je fais de l'insomnie, même si c'est au dîner! Je peux encore les supporter le matin seulement.

Alors je ne suis pas dans les normes. C'est mon corps qui me dicte de ne pas les respecter! Lorsque je suis convaincue de ce me dit mon corps, ça devient facile pour moi de passer outre les normes externes!

Comme tu le mentionne si bien Sunshine, ça prend de l'observation, de l'analyse, de la patience, de la persévérance pour comprendre le langage du corps. Il nous parle, oui, mais souvent, nous ne réussissons pas à décoder ce qu'il veut nous dire! Rolling Eyes
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3805
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: un beau dilemme: écouter son corps versus respecter les normes

Message  Invité le Dim 1 Mai 2016 - 11:28

Tournesol a écrit:
Mais... lorsque je travaillais à heures fixes (7h30 à l'hôpital et 7h45 à l'école), je ne pouvais pas manger le matin, car il était trop tôt pour mon système très endormi. J'apportais donc mon déjeuner pour le manger à la pause en AM (sandwich aux oeufs ou au poulet; muffin avec verre de lait ou yogourt, gruau avec blanc d'oeuf et fruit cuits au micro-ondes).

J'avais pensé à cette éventualité pour moi-même car c'est ce que je faisais dans une autre école il y plusieurs années avant cet emploi.

Le problème, c'est que nos pauses ne sont que de 5 minutes/ heure....je trouve que cela n'a pas de bon sens de m'enfiler un déjeuner complet en si peu de temps! Et comme on ne peut manger en classe pendant les heures de travail, cela complique tout.

Ce pourquoi je suis limitée en solutions possibles pour moi.

Avec mon expérience de la semaine passée, je crois que j'ai trouvé le meilleur compromis pour mon corps qui est applicable dans ma situation au travail et qui m'aidera à stabiliser et maintenir mon poids un peu plus lorsque je travaille.

En passant, j'aime bien ton bout de message qui dit ceci:

Tournesol a écrit:
C'est mon corps qui me dicte de ne pas les respecter! Lorsque je suis convaincue de ce me dit mon corps, ça devient facile pour moi de passer outre les normes externes!

En plein ce que j'ai vécu dernièrement...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un beau dilemme: écouter son corps versus respecter les normes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum