Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Tournesol le Ven 12 Aoû 2016 - 13:22

Merci Ortance pour avoir mis ton grain de sel dans ce poste. Ta présence me fait réellement plaisir!

Oui, accordons de l'importance et de la place à notre enfant intérieur! Accueillons-le même lorsqu'il est dérangeant, car il a de bonnes raisons de ressentir telle ou telle émotion! C'est notre baromètre et souvent nous l'ignorons au dépend de notre adulte qui essaie de tout raisonner! L'alliance entre les deux est gage de mieux-être!
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Le chemin de nos émotions

Message  Tournesol le Dim 14 Aoû 2016 - 11:25

Autre texte qui peut nous aider à prendre conscience de l'émotion «vraie» au lieu de l'enfouir en mangeant ou de se servir d'une autre émotion qui crée des blocages.

Une émotion peut parfois en cacher une autre! Ne restez pas en surface…

Vos émotions sont de bons indicateurs sur votre chemin de vie mais il peut parfois vous arriver de transformer une émotion en une autre émotion qui vous semble plus acceptable socialement.

Par exemple, comme la société sanctionne souvent la colère des femmes en les faisant passer pour «agressives» et même «hystériques», celles-ci peuvent avoir tendance à transformer leur colère en tristesse, voire en dépression, ces émotions étant plus «acceptables» pour des femmes. Les femmes se sentent coupables d’être en colère et cherchent donc souvent à le cacher, en niant ou en refoulant cette colère, au lieu de s'en servir pour s'affirmer.

En contrepartie, les hommes vont ressentir et exprimer beaucoup plus facilement une émotion de colère qu’une émotion de tristesse, pour éviter de passer pour des «faibles» ou des «mauviettes»… Et ils vont également se cacher pour pleurer ou encore se faire une carapace pour se protéger, au lieu de vivre leur émotion comme une libération.

Dans les deux cas, une émotion peut en cacher une autre. La tristesse peut cacher la colère comme la colère peut cacher la peine.
C’est pourquoi il importe de se rendre jusqu’à l’émotion source, qui vous mènera au cœur de la véritable blessure et ouvrira la voie de la guérison. C’est la clarté de l’émotion ressentie qui vous permettra de mieux comprendre la nature de votre blessure, tout en vous donnant des indications sur les actions à envisager.

Rappelez-vous toutes les fois où vous avez ressenti vos émotions clairement et où vous avez pu les nommer et leur faire de la place. Souvenez-vous de votre soulagement et du sentiment de libération éprouvé lorsque vos larmes ont pu couler librement, de même de la force qui vous animait lorsque vous avez pu ressentir votre colère, exprimer votre indignation et vous affirmer sans peur.

Ne vous laissez plus submerger par vos émotions, car elles peuvent vous garder inconsciemment en état de survie. Faites plutôt le chemin qui vous permettra de les ramener à votre conscience pour agir ensuite en pleine connaissance de cause.

Il est essentiel de mettre le doigt sur vos véritables émotions, afin de pouvoir vous en servir comme des phares qui éclaireront votre chemin de vie. Prenez conscience qu'une émotion ressentie crée de l'espace alors qu'une émotion enfouie crée un blocage et laissez vos émotions servir votre évolution...

Sylvie Petitpas
Auteure et conférencière
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Tournesol le Sam 17 Sep 2016 - 12:36

Ha! Ce fameux point d'équilibre! Lorsque je parle d'être en équilibre sur mon fil d'acier, c'est ce fameux point dont je fais référence. Pour rétablir l'équilibre, je dois y aller par étape (nous avons un tellement bon modèle avec Sunshine, notre étapiste par excellence!) pour le retrouver. Quelques-unes parlent de retrouver leur X.


Connaissez-vous votre point d’équilibre?

Il y a des moments dans la vie où des événements importants, qu’ils soient heureux ou malheureux, nous font perdre notre équilibre. Et, chaque fois qu’il y a rupture du point d’équilibre, il y a chute.

La rupture de l’équilibre provient généralement d’un dépassement indu de nos limites. Comment expliquer ce dépassement ? Tout simplement parce que nous avons souvent perdu de vue l’essentiel: le contact avec soi, la «présence à soi», qui permet de prendre soin de soi en toute situation et de préserver ainsi son équilibre, même dans les situations de grands bouleversements.

Après une chute, nous devons rétablir l’équilibre. Et, pour cela, nous devons apprivoiser la partie «performante» en nous, celle qui a peur de passer pour paresseuse ou inadéquate si elle s’autorise un congé alors même qu’on semble avoir besoin d’elle. Elle a appris et cru, à tort, que sa présence était indispensable.

Cette partie de vous, vous devez lui tendre la main, la rassurer sur sa valeur et lui offrir des espaces de repos et de récupération. Cela n’est pas toujours facile, car vouloir performer est un mécanisme de survie qui peut être bien ancré. Vous l’avez utilisé pour prouver aux autres qu’ils avaient bien raison de vous faire confiance, que vous ne les laisseriez pas tomber, préférant même parfois vous laisser tomber vous-mêmes.

Transformer ce scénario à risque exige d’être à l’écoute de tous les signaux avertisseurs et d’en tenir compte. Vous devrez apprendre à les décoder, en vous faisant accompagner si nécessaire.

Ensuite, vous pourrez utiliser différents moyens, les vôtres et pas ceux des autres, pour vous retrouver: méditation, yoga, respiration, marche consciente et autres, il y a une panoplie d’outils à votre disposition et vous devrez utiliser ceux qui vous conviennent. L’essentiel est de savoir que «retrouver son point d’équilibre, c’est retrouver son centre».

Sylvie Petitpas
Auteure et conférencière


Réponse de Mme Petitpas à une dame qui confie avoir perdu son équilibre:

Le plus important est de retrouver tes points d'ancrage ou de t'en donner de nouveaux, en te faisant accompagner au besoin. Tu peux remonter à la surface, un pas après l'autre... La chute nous mène parfois dans les profondeurs pour y trouver la perle cachée et la polir. Tu as tout ce qu'il faut pour rebondir... mais cela demande de l'acceptation de la situation et l'admission de ton "humanité"... et il y a des deuils à faire... Sois bonne et douce avec toi et offre-toi la compassion dont tu as besoin et aussi le soutien dont tu as besoin...

Nous pouvons adapter sa réponse lorsque nous vivons des déraillages alimentaires! Le soutien peut venir des participantes de ce forum.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Oubli de soi VS Don de soi

Message  Tournesol le Mer 2 Nov 2016 - 11:25

Que j'aime cette réflexion de Mme Petitpas! La distinction qu'elle apporte me déculpabilise face à tout le temps que je passe avec ma chère maman! Je crois sincèrement que je suis dans le don de soi durant ces moments passés à ses côtés... Ouf! Que ce recadrage est bon pour moi! Ça me rejoint jusqu'aux tripes...

***************************************

De l’oubli de soi au don de soi… quelques petits pas vers soi!

Nous confondons souvent le «don de soi» avec «l’oubli de so ». Pourtant, il est fondamental de bien distinguer les deux pour en arriver à pratiquer le «don de soi» sans passer à côté de sa vie.

Alors que l’oubli de soi crée une « non-existence », puisque la personne ne vit que pour les autres en s’oubliant elle-même, le don de soi exige, pour sa part, de développer une «forte présence à soi», car pour fai...re le «don de soi», il faut d’abord s’appartenir.

Comme on ne peut donner ce qu’on n’a pas ou ce qui appartient à d’autres, on ne peut «se donner» si on ne s’appartient pas.

Par ailleurs, l’oubli de soi se fait dans un esprit de sacrifice qui mène la personne à se faire passer en dernier lieu alors que le don de soi se fait dans un état de joie qui ressource, élève et fait du bien.

Prenez conscience que, pour faire le don de soi, il est essentiel d’avoir parcouru un long chemin qui permet d’avoir des ancrages bien solides et une grande force intérieure.

Faites vos racines et appropriez-vous votre histoire de vie et vous pourrez alors vous déployer sans vous perdre de vue. À ce moment, le don de soi deviendra le résultat d’une démarche consciente et engagée, tournée vers le partage du meilleur de soi.


Sylvie Petitpas
Auteure et conférencière
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Invité le Mer 2 Nov 2016 - 16:35

Merci Tournesol pour ce beau partage! I love you

Pour ma part, je sais que je donne de moi-même quand j'en retire un pur plaisir et que je le fais de bon cœur par passion ou par amour pour les autres.

Lorsque je commence à ressentir que cela tourne au sacrifice ou à la torture, c'est le signal d'alarme pour commencer à prendre du recul afin de me recentrer pour ne pas m'oublier dans tout ce que je fais pour les autres.

Mon corps me parle aussi pour m'avertir qu'il est temps de prendre du temps pour moi un peu plus lorsqu'il sent la fatigue ou des malaises physiques.

Il faut que je m'écoute pour bien me comprendre! Wink I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Invité le Mer 4 Jan 2017 - 10:45

En 2016, Tournesol nous a fait le partage de ces trouvailles sur cette auteure que je ne connaissais pas à prime abord.

Un vrai cadeau inestimable pour moi car je dirais que c'est ce qui m'a permis de fermer la boucle sur mon bilan 2016 en meilleure condition.

Mille fois "MERCI" Tournesol de m'avoir fait ce cadeau que de partager tes trouvailles! I love you

******************

Il y a plusieurs mois que je n'avais pas lu des textes de cette auteure car je n'étais pas dans ce mode de lecture et j'étais plus dans ma bulle renfermée qui ne voulait pas approfondir ce genre de sujets pour le moment. Il y a des moments où je me sens comme ça dans ma vie et c'est bien correct avec moi.

Tout dernièrement, j'ai lu de cette auteure un texte qui parlait des mauvaises intentions qu'on peut parfois porter aux autres quand on interagit avec les gens.

J'ai été surprise d'apprendre que ces mauvaises intentions qu'on croit voir en l'autre ne sont que le reflet de nos blessures du passé dans la plupart des cas.

Au tout début, j'ai trouvé ça un peu trop flyé pour moi comme explications et j'ai mis mes "oeillères" en position de protection de défense car j'ai souvent tendance à voir des mauvaises intentions là où il n'y en a pas et je n'aimais pas cette explication de sa part. J'étais vraiment en mode "OFF" d'introspection et cela ne me convenait pas.

Cependant un peu plus tard, en relisant son texte à tête reposée et mieux disposée pour recevoir ces commentaires, j'ai eu le déclic qu'il me fallait pour mieux accueillir cette nouvelle de taille pour moi.

C'est alors que j'ai compris que je n'étais pas paranoîaque quand j'agissais ainsi mais que j'avais des choses à régler avec mon passé avant de pouvoir interagir efficacement avec les autres.

J'ai même été capable de relier ce concept de porter des mauvaises intentions aux autres à un autre problème qui me concerne plus spécifiquement, soit de lire entre les lignes d'autrui et d'y voir des sous-entendus que je n'aime pas.

Petit à petit, ces malaises vont et viennent quand je m'exprime aux autres car rien n'est résolu à 100%, même si je sais que j'ai un problème.

A ce moment-là quand ces moments arrivent encore, il est donc important de clarifier les intentions d'autrui avant de porter un jugement sévère sur l'autre et se mettre dans une phase défensive qu'on n'aurait pas besoin d'utiliser normalement, si on portait plus attention à nos blessures à guérir.

Mais le problème, c'est que pendant qu'on cherche à comprendre et guérir nos blessures, il y aura toujours des gens autour de nous avec qui nous devrons interagir. Ce qui risque de nous ramener à cet état de questionnement sur soi.

C'est alors que deux choix s'imposent à nous, selon mon vécu personnel:

-communiquer ouvertement ce malaise pour clarifier ce qui en est vraiment et assumer la réponse par la suite qui pourrait ne pas nous plaire dans le fond

-garder ce malaise pour nous-même en silence et laisser grandir en soi ce besoin de se défendre qui nous poussera sans doute à faire ce que nous n'aimons pas: parler en sous-entendus nous aussi pour se venger inconsciemment de ce que nous vivons en silence au lieu d'oser clarifier le sujet avec autrui

Pour ma part, j'ai essayé les deux choix et le dernier ne m'a pas porté fruit jusqu'à maintenant car c'est celui que j'avais choisi en premier comme moyen de défense pour la majorité du temps (c'était mon moyen de survie à moi)

Le premier choix pour l'avoir essayé n'est pas facile à vivre non plus car il implique de s'ouvrir à l'autre, d'être vulnérable et d'accepter le fait que l'autre peut jouer avec nos émotions. De plus, nous n'avons pas le contrôle sur la réponse donnée par autrui. Nous devons apprendre à faire confiance aux autres mais aussi accepter les réponses blessantes qui pourraient s'en suivre si la personne ne nous fait pas confiance à son tour.

Cependant, c'est ce choix qui m'a fait le plus grandir dernièrement et c'est celui-ci que je continuerai à privilégier malgré les réponses moins accueillantes que j'ai pu recevoir parfois en retour.

Statistiquement parlant, il n'y a pas beaucoup de monde qui ont osé m'admettre que les mauvaies intentions que je leur portais était véridique. Ouf! C'est toujours un grand soulagement pour moi quand ça arrive qui me démontre bien que de clarifier les choses est encore mon meilleur choix! I love you

En fait, les gens sont plutôt déstabilisés par ma nouvelle façon de faire, je crois, car certains gardent le silence ne sachant pas trop quoi me répondre....tandis que d'autres plus extravertis me répondront tout de suite à la blague ou sérieusement qu'il me faut tout de suite oublier ces mauvaises intentions car il n'en est nullement question de leur côté. Quel soulagement de joie alors pour moi de voir que cette communication peut fonctionner quand on l'applique! I love you

**********************

En tout cas, tout ça pour vous dire que ce forum regorge de petits trésors de partages de toutes sortes qui un jour ou l'autre nous seront utiles quand on sera prête à accueiilir ces informations....dans le temps comme dans le temps, comme on dit par chez nous!

C'est grâce à ce partage si riche de cette auteure que Tournesol nous a fait connaître que j'ai pu m'ouvrir à ce concept de "porter de mauvaises intentions aux autres" en me sentant moins coupable qu'avant d'agir ainsi car je comprends maintenant que je ne suis pas méchante fondamentalement quand j'agis ainsi et que ces choses font partie d'un apprentissage sur soi.

Juste de ne plus me sentir coupable de ressentir encore parfois ces sous-entendus qui montent en moi malgré moi et de savoir que je ne suis pas si méchante que ça dans le fond, me redonne l'élan pour continuer à travailler sur moi pour mieux comprendre d'où me viennent ces manies.

C'est en venant expliquer ce témoignage de mon vécu personnel qui parle de moi et non des autres que je me dis que la communication entre les gens pourra s'améliorer avec le temps au lieu de se renfermer dans chacune de nos perceptions personnelles et nos blessures du passé mal gérées.

En tout cas, c'était l'intention de départ de ce texte.... I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Tournesol le Mer 4 Jan 2017 - 20:18

Sunshine a écrit:C'est en venant expliquer ce témoignage de mon vécu personnel qui parle de moi et non des autres que je me dis que la communication entre les gens pourra s'améliorer avec le temps au lieu de se renfermer dans chacune de nos perceptions personnelles et nos blessures du passé mal gérées.

Wow! Sunshine! Tu viens de te r'virer sur un 10 cents émotionnel! J'apprécie beaucoup ta synthèse sur «voir les mauvaises intentions» et les liens que tu as réussi à faire! Chapeau!

Tu me fais sourire quand tu parles d'un peu trop flyé! Je sais que tu m'attribues ce qualificatif parfois et je t'avoue que je l'aime!

Merci pour ce si beau et grand partage. I love you
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Tournesol le Dim 15 Jan 2017 - 18:42

Je vous partage une très profonde réflexion de Sylvie Petit. Elle est lit comme une prière. Elle me rejoint particulièrement dans ma démarche ces temps-ci. Elle va aussi fort bien avec le thème de devenir sa meilleure amie, de s'aimer dans notre essence même.

Voici donc cette prière de Mme Petitpas:

**************************

En ce dimanche ensoleillé, je choisis de vous offrir cette programmation que j'ai créée pour soutenir l'ouverture aux bénédictions. Elle est tirée de mon CD de méditations et programmations ."Un chemin de guérison en sept étapes". Vous pouvez la partager pour multiplier les bénédictions.

"Pour soutenir et renforcer votre décision de vous reconnecter à vos rêves afin d’actualiser votre mission de vie, et surtout pour vous accompagner pleinement dans ce cheminement, vous pouvez choisir de lire à voix haute ce pacte d’amour et d’engagement envers vous-même, ce pacte de bénédictions.
Rappelez-vous toujours qu’il est important de ne pas vous laisser tomber en cours de route!

Avec ma conscience et mon cœur
Je choisis de m’accueillir dans les blessures
Liées au manque de bénédictions dans ma vie
Et d’observer ma propre difficulté à me bénir
Dans mes talents, mes projets et mes rêves.

Je prends conscience aujourd’hui que ces blessures
Ont emprisonné l’enfant que j’étais
Dans le renoncement et le pessimisme
Et qu’elles m’ont fait croire à tort
Que mes rêves étaient inaccessibles.

En tant qu’adulte qui prend conscience de son pouvoir
Je choisis maintenant de m’engager
À m’ouvrir pour accueillir avec joie
Toutes les bénédictions de la Vie
Et à prendre le temps nécessaire
Pour me bénir dans mon essence créatrice
Et faire fructifier ainsi mes dons et mes talents.

Je m’engage également
À placer les bénédictions
Au cœur de ma mission de vie
Et à les faire circuler
Partout autour de moi
En créant de nouveaux ponts entre le ciel et la Terre."

Sylvie Petitpas
Auteure et conférencière

avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Tournesol le Dim 18 Juin 2017 - 9:52

Dans ma démarche vers un mieux-être, j'ai souvent lu des réflexions de Sylvie Petitpas. Cette auteure me rejoint à chaque fois par son écriture si fluide et si ajustée. Cet hiver, j'avais arrêté cette pratique . Je l'ai recommencée et ce matin je lis cette réflexion qui me fait penser à notre groupe de minçamies qui se soutiennent dans leur parcours unique.

Merci à chacune de me soutenir par ce que vous êtes dans vos forces. 

Voici donc cette réflexion:

Accepter sa vulnérabilité… pour refaire ses forces!

S’il est si difficile d’accepter notre vulnérabilité, c’est tout simplement parce que cela signifie que nous avons besoin des autres. Or, nous avons appris, souvent depuis notre plus tendre enfance, qu’il valait mieux nous «débrouiller seuls», sans compter sur les autres, de peur d’être déçus. Il peut donc être très «dérangeant» de se sentir plus vulnérable à certains moments, dans certains aspects de notre vie.

Pourtant..., la seule façon d’entrer en relation avec soi-même et les autres est de reconnaître et d’accueillir sans gêne et sans honte cette vulnérabilité trop souvent cachée. Ce n’est qu’ainsi qu’elle pourra devenir notre plus grande force, car nous pourrons être totalement nous-mêmes, sans faux-semblants, sans avoir l’air «au-dessus de nos affaires».

Nous l’ignorons parfois, mais cette attitude empêche le soutien et l’abondance de se manifester, car nous disons à la Vie que «nous n’avons besoin de rien ni personne». Prendre le risque de nous montrer vulnérables aux yeux des autres, c’est aussi rendre nos relations plus «équitables», en permettant aux autres de nous offrir à leur tour ce que nous aimons tant leur donner.

Pour vieillir avec du soutien, apprenons dès maintenant à nous accueillir avec bienveillance dans nos zones de vulnérabilité et n’ayons pas honte de prendre appui sur les autres à l’occasion. Ils seront heureux de nous offrir une part de leur force comme nous le faisons si souvent pour eux.

Le papillon se dépose sur la fleur pour refaire ses forces et, par le fait même, il aide la fleur à se reproduire. Prendre appui les uns sur les autres en accueillant notre interdépendance, voilà notre plus grande force!

Sylvie Petitpas
Auteure et conférencière
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Sunshine le Dim 18 Juin 2017 - 14:29

Quel beau texte d'actualité pour solidifier notre esprit de groupe! Smile

Merci Tournesol de partager ces textes toujours aussi enrichissants! Very Happy
avatar
Sunshine
Minçamie de Perle
Minçamie de Perle

Messages : 82
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réflexions de Sylvie Petitpas: une source d'élan dans notre démarche vers un poids-santé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum