comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Dim 19 Mar 2017 - 13:43

Sunshine, avec toutes tes analyses et tes nouvelles stratégies que tu adoptent selon qui tu es et qui te correspondent pleinement, tu as toutes les raisons de croire que tu arriveras à vivre une vie simple et normale de bibitte à sucre apprivoisée.

Pour ma part, je me surprends à vivre cette vie simple et normale. Depuis que j'ai débuté le défi 21 jours sans sucre que je poursuis depuis, je ne ressens plus l'envie ou le besoin de manger du sucré. Je me suis toutefois testée avec les galettes de Madame Labriski. Je peux en manger 2 fois par semaine en collation, lorsque je ressens la faim, sans que ma bibitte à sucre surgisse. Si j'en mange 1 fois/jour, toujours en collation lorsque je ressens la faim, le goût du sucré revient et je dois faire des efforts pour le contrer, ce qui revient à dire que je dois me priver et entrer dans une lutte. Mais avec 2 portions par semaine, je ne me sens pas privée et aucun indice que j'ai besoin de manger à nouveau du sucré.

Je suis allée au St-Hubert avec une amie cette semaine. On offre le fameux gâteau à l'érable actuellement. J'en ai pris un avec un coulis à l'érable. Je me suis gardé de la place en laissant du contenu de mon plat principal pour savourer ce gâteau de saison et ne pas me sentir le ventre plein, car je déteste maintenant ce feeling. Dessert très beau et attirant. J'en ai pris une bouchée et ouf! C'est beaucoup trop sucré! J'ai enlevé le coulis et j'ai repris une bouchée: encore trop sucré! Mes papilles sont complètement déshabituées à ce sucré intense et pourtant, j'étais capable de quantité monstrueuse de sucre!  J'ai laissé le gâteau sur le coin, comme l'aurait fait ma grande amie mince naturelle qui goûte et qui en a assez! Je suis revenue à la maison et j'avais des ailes tant j'étais contente du comportement que j'ai eu, sans faire aucun effort. Je me suis simplement centrée sur mon vécu du moment présent et je pu vite constater que c'était trop sucré pour mes nouveaux goûts! Pas mal cool, hein!

C'est ce que je souhaite ma chère Sunshine: être capable de vivre une vie simple et normale de bibitte à sucre apprivoisée, d'être en paix avec la nourriture. Et avec les outils que tu te donnes et qui sont en harmonie avec toi, tu y arriveras, c'est certain que c'est faisable! Smile

Je continue d'admirer tout ce travail structuré et analytique que tu fais, dans les moindres détails, pour te donner toutes les conditions gagnantes. Tu es persévérante, une vraie teneuse qui observe et agit en conséquence par la suite. Chapeau à toi! Bravo
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3947
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 66
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 30 Mai 2017 - 10:39

Mise à jour de ce poste

Un changement de cap inespéré me ramène sur la voie de l'amélioration quant à ma bibitte à sucre! Yé! Very Happy

Depuis mon deuxième défi sans sucre en janvier, j'avais perdu espoir de pouvoir diminuer le sucre dans mon alimentation et cela se reflétait beaucoup dans mes pensées et opinions à ce sujet. Ce qui par le fait même a affecté mes comportements alimentaires et m'a fait retomber dans l'appel du sucre depuis ce temps.

En relisant ce poste dernièrement, j'y ai vu toute la joie que j'avais eue à faire mon premier défi sans sucre et toutes les belles retombées colatérales qui s'en sont suivies au niveau physique et psychologique.

Il ne m'en fallait pas plus pour vouloir refaire l'expérience afin de vérifier si je pouvais le faire et réussir à nouveau à retrouver ces bénéfices collatéraux que j'avais obtenus en septembre.

Cette idée m'est apparue alors que j'étais dans le bon état d'esprit pour m'inscrire et par hasard, le défi sans sucre commençait bientôt.

Voici donc un résumé de ma route de bibitte à sucre à travers ces défis sans sucre:

septembre 2016:

Ce premier défi se fait relativement facilement pour moi pendant les 21 jours. Je  réussis à éliminer mes catégories d'aliments choisis sans en prendre pendant les 21 jours et cela perdure dans le temps: un bon gros 9 semaines par la suite sans y retoucher du tout.

Par la suite, je réintègre certains aliments lentement sans ressentir l'appel du sucre.

Malheureusement, j'ai probablement relâché ma vigilance quelque part ou j'ai vécu des émotions qui m'ont attirée à nouveau vers une trop grande dose de ces aliments sucrés car je suis retombée dedans un jour sans trop le vouloir.

Ah oui, je me souviens....aux Fêtes, il me fut difficile de gérer cette consommation de sucre car j'ai vécu un choc en apprenant que mon frère avait été très malade et qu'il aurait pu mourir. Cette période de stress m'a ramenée vers mes vieilles habitudes sucrées.

janvier 2017:

Ce deuxième défi sans sucre se passe bien pendant les 21 jours.... je n'ai pas écouté toutes les capsules car elles étaient identiques à celles que j'avais vues en septembre et cela me démotivait un brin à ce moment-là.

J'ai puisé dans ma motivation à MOi pour terminer ce défi en beauté sans rien avoir pris de ma liste d'aliments à éliminer.

Par la suite, j'ai réintégré des aliments de cette liste et le cercle vicieux est reparti de plus belle encore une fois....plus rapidement que la première fois.

Ce résultat final m'a découragée au point de ne plus envisager ce genre de sevrage car j'y voyais alors trop de privations pour les résultats que cela donnait en bout de ligne.

mai 2017:

Pour ce troisième défi sans sucre, j'en suis au jour 16 aujourd'hui et tout va très bien.

Le phénomène de me dire que je désintoxique mon corps pendant 21 jours est magique pour mon mental...je ne ressens aucune privation et je ne pense même plus à goûter à ces aliments même si mon conjoint en mange en soirée et qu'il y en a dans les armoires à ma portée.

constats personnels:

Ce concept de défi sans sucre pendant 21 jours me plaît bien! Smile

Je vis ces défis en ne participant pas beaucoup sur le portail (espace mis sous les capsules) et je ne suis pas les discussions de groupe sur Facebook. Juste en lisant le portail, cela me suffit.

Je le fais donc en solitaire et cela me convient bien. C'est aussi une façon de se recentrer plus facilement sur soi que de se comparer aux autres ou d'être tentée de juger les autres dans leur défi car je vois bien que certaines ne sont là que pour la perte de poids...je me dis que c'est là où elles en sont rendues dans leur évolution personnelle et je me dois de les respecter tout en ne me laissant pas affecter par leurs propos! Cool

Moi, je carbure à autre chose....aux bénéfices collatéraux pour ma santé et aux changements psychologiques qui s'opèrent en moi! Juste d'avoir moins d'inflammations pour mes douleurs chroniques est en soi une victoire non négligeable! D'être moins sensible (moins émotive) et d'être plus énergique et de bonne humeur est une autre victoire pour moi!

Je peux affirmer que lorsque je me mets un délai de 21 jours pour éliminer des aliments sucrés, je n'y vois pas de privations ou restrictions en le faisant.

C'est plutôt comme une désintoxication que j'entreprends la route des 21 jours en y notant tous les bienfaits au fur et à mesure où les jours avancent en ne mangeant plus de ces aliments.

C'est l'APRÈS DÉFI qui est le plus déroutant pour moi car je ne sais pas trop comment le gérer...rien de précis n'est mentionné dans les capsules pour nous encadrer à mieux vivre l'après défi sans sucre.

Est-ce que le but de ce défi sans sucre est de ne plus manger du tout ces aliments qu'on vient d'éliminer? Hum hum, je me pose sérieusement la question! Mad

Si oui, j'y verrais une objection car je le ressentirais probablement comme une façon de m'interdire de manger ces aliments à nouveau alors que j'ai travaillé fort pour continuer à vivre librement avec ce que les gens appellent des interdits. Je tiens à garder la porte ouverte à ces aliments au cas où l'envie me reprendrait d'en manger un jour.

Pour ma part, il me faudra travailler sur l'APRÈS défi pour arriver à intégrer à nouveau ces aliments de façon à ne plus me sentir appeler par le sucre au point de trop en manger et de retomber dans ce cercle vicieux.

Juste assez pour combler mes besoins à l'occasion pour ne pas me sentir privée! Wink

C'est là où j'ai besoin de travailler en ce moment.

Conclusion:

Cette expérience vécue avec ces trois défis sans sucre m'aura permis de réaliser à quel point il est important d'avoir la bonne psychologie qui convient à ce genre de défi si l'on veut avoir des résultats car nos comportements en seront affectés et ne pourront nous donner les résultats escomptés.

Pour ce troisième défi, l'état d'esprit dans lequel je suis et mon attitude envers ce genre de concept de sevrage est à son maximum comme lors du premier défi.

Avec mes deux expériences précédentes, j'espère pouvoir ajuster mon APRÈS défi pour améliorer les résultats pour les rendre plus durables à long terme....je ne sais pas trop comment encore, mais j'y arriverai un jour! Razz  

p.s. Si vous avez des conseils ou des trucs pour mieux vivre l'APRÈS défi, je suis ouverte aux suggestions! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Ven 2 Juin 2017 - 11:35

Bilan de mon troisième défi sans sucre

Officiellement, le défi sans sucre se termine ce dimanche, mais j'ai commencé ce défi 2 jours avant le départ.

Ce qui veut dire que pour moi, c'est le temps du bilan suite aux 21 jours passés à faire ce défi.

Avant ce défi, je m'y étais préparée en analysant de plus près mes deux autres défis faits auparavant pour me repositionner correctement cette fois-ci et me donner toutes les conditions gagnantes possibles.

Ce pourquoi j'ai décidé d'y aller plus stratégiquement cette fois-ci en éliminant toutes les catégories d'aliments réconfortants avec lesquels j'avais de la misère ces derniers mois.

Je me suis gardée en réserve seulement le chocolat noir car ce genre de chocolat est suffisant pour me réconforter et cela ne me donne pas d'autres appels de sucre par la suite. Un seul petit morceau suffit!

Voici donc un résumé d'où je suis rendue dans cette liste d'aliments sucrés et ce que j'ai choisi pour ce défi sans sucre.

aliments choisis pour ce défi:

-liqueurs douces (incluant les boissons diètes)
-bonbons et toutes sucreries
-chocolat au lait et barres de chocolat (le chocolat noir n'est pas mentionné dans cette liste; je l'ai donc gardé comme aliment à manger si besoin)

En cours de défi, je me suis rendue compte que deux autres catégories d'aliments sucrés ne m'attiraient plus....au point de ne pas en avoir pris du tout pendant ces 21 jours!

Il s'agit des deux catégories suivantes que j'ai adaptées à mes besoins personnels:

-desserts du commerce ( gâteaux, pâtisseries, tartes, beignes, etc)
-muffins, biscuits et barres tendres du commerce

Ce qui veut dire pour moi en adaptant ces deux catégories que je continuais à manger des desserts, muffins ou biscuits que je faisais à la maison en diminuant le sucre le plus possible (souvent, 1 c. à thé seulement de sucre granulé à l'érable par portion suffit).

résultat de ce défi:

Pendant ces 21 jours, je n'ai rien pris de ces 5 catégories d'aliments et je n'ai pas ressenti de manque, ni de privations.

Le fait que je vois toujours ce défi comme une façon de me désintoxiquer du sucre commercial me donne des ailes pour passer à travers ces 21 jours sans souffrir ni penser à manger ces aliments.

Vraiment magique à chaque fois que de voir ce phénomène de ne pas souffrir pendant que je fais ce défi! Je suis plutôt zen et détachée de ces aliments à chaque fois que je fais ce défi!

En bout de ligne, j'ai perdu le goût d'en manger et j'ai remplacé ces mauvaises habitudes de manger ces aliments sucrés par autres choses de plus santé:

ex.
-L'eau minérale gazéifiée remplace le coke diète et j'aime l'effet du pétillant tout comme j'aimais le pétillant du coke diète.
-J'ai aussi acheté plein de sortes différentes de thés David's tea pour faire des thés glacés
-Je mange des desserts, biscuits ou muffins maison faits avec un minimum de sucre d'érable comme sucrant ou de la purée de dattes ou compote de pommes pour remplacer ceux du commerce
-A l'occasion, je me fais des collations ou desserts chocolatés avec du cacao au besoin pour combler mes goûts de chocolat.

**************
Sur la liste de ce défi sans sucre, il y a des aliments que je prends presque jamais ou jamais:

-bière
-jus et punch aux fruits
-le sucre dans le café et le thé
-pain blanc
-pâtes blanches
-yogourts aux fruits ou à la vanille
-céréales à déjeuner sucrées

***************
Il reste maintenant ceci sur la liste à éliminer ou à diminuer:

-vin
-chips et friandises salées
-cappucino glacé, chocolat chaud et compagnie
-friandises glacées (popsicles, crème glacée, etc)

Par contre, ces catégories ne me causent aucun appel de sucre puissant qui me pousse à en prendre outre mesure. J'en prends toujours de façon modérée et à l'occasion seulement.

Je reste tout de même vigilante pour voir si ces aliments sucrés prennent trop de place dans mon alimentation ou pas. Je remédierai à la situation le cas échéant.

Mon objectif ultime face à ces défis sans sucre:

Mon objectif personnel se précise de plus en plus lorsque je fais ces défis sans sucre.

Pour moi, nul besoin d'éliminer tout sur cette liste pour être décontaminée du sucre qui est néfaste pour moi et qui me retient prisonnière parfois de l'appel du sucre.
 
Parce que ce sont les sucres trop transformés qui sont les plus néfastes pour ma santé et qui me donnent des appels de sucre plus souvent pour moi, je tiens de plus en plus à éliminer ou diminuer le sucre du commerce et les sucres raffinés et ajoutés du commerce pour finir par prendre des sucres plus naturels. J'irai au gré de mes besoins du moment pour poursuivre le reste du travail à accomplir pour cette liste d'aliments sucrés.

Cuisiner maison est donc la meilleure façon pour moi de manger moins sucré en y mettant des sucres plus naturels car cela se rapproche le plus de mon but ultime.

Maintenant, il me reste à vivre le reste de mon défi, soit de vivre l'APRÈS défi sans sucre et de pouvoir poursuivre sur cette lancée, je l'espère! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 7 Juin 2017 - 12:35

Mes questionnements et réflexions sur le sucre (texte écrit le 31 mai)


Depuis longtemps (octobre 2015 je crois), j'ai commencé à vouloir diminuer le sucre dans mon alimentation.

D'ailleurs, le poste de la bibitte à sucre a été créé à cet effet au même moment où je me sentais prête à diminuer le sucre.

Par contre, je me rends compte qu'il me manque quelque chose pour arriver à me détacher de certains aliments sucrés. J'en ai le désir, mais c'est plus fort que ma volonté, on dirait....

Pourquoi? Je ne le sais trop!

En faisant toutes sortes de recherches à ce sujet, j'ai accroché sur une question qui me pousse à investiguer de plus en plus vers le point de vue psychologique.

En fait, on dit que certaines personnes restent accrochées sur des aliments plus que d'autres parce qu'ils y voient un bienfait psychologique et même s'ils savent que ce n'est pas bon pour leur santé, ils ne peuvent s'en détacher tant et aussi longtemps qu'ils n'en comprendront pas la source et qu'ils reprogrammeront leurs façons de voir ces aliments à ce sujet.


C'est donc dans cette optique que je me pose certaines questions ces temps-ci.

Quel est le rôle du sucre dans mon alimentation selon moi? Que m'apporte-t-il? Que comble-t-il comme besoin personnel? Pourquoi est-ce que je suis attirée à manger du sucre même si j'aimerais m'en détacher?

Mes réflexions à ce sujet:

Au-delà de tous les bienfaits pour le corps car le sucre et les glucides sont nécessaires jusqu'à un certain point pour le bon fonctionnement de notre corps, il reste quand même que j'aime le goût du sucre en partant.

Je sais aussi que le sucre et le gras ont fait partie d'un pattern de survie dans le passé pour ceux qui ont eu à vivre dans une alimentation moins abondante que présentement et que cela teinte encore aujourd'hui nos choix alimentaires.

Quand je parle de me questionner sur le sucre pour ma part, je parle plutôt des sucres raffinés et ajoutés dans des produits du commerce tels que des desserts, pâtisseries, muffins, biscuits, etc...et des aliments sucrés au faux sucre ou des aliments à calories vides comme la liqueur, le chocolat et les bonbons.

Ces sucres sont les plus dommageables pour ma santé et même si je le sais, il m'arrive parfois de me laisser emporter par une vague de relâchement qui m'incite à en manger trop souvent et l'appel de ces sucres s'installe à nouveau en moi et le cercle vicieux de ces sucres néfastes ne fait que tourner en rond pour moi.

Pistes de réflexions sur ce questionnement:

-le sucre en général est source de plaisir pour moi, mais je dois admettre que je me sens parfois prisonnière de certains aliments sucrés plus dommageables pour ma santé car j'aimerais m'en défaire et je n'y arrive pas...

Si j'approfondis la question et que je travaille à l'intérieur de moi au lieu de chercher à l'extérieur des explications scientifiques ou autres, je peux y voir ceci présentement:

-certains aliments sucrés ont un lien direct avec des souvenirs d'enfance heureux et cela m'influence sans doute à en manger quand je ressens le besoin de me réconforter (stress, fatigue, émotions fortes)

-certains aliments sucrés sont directement reliés à des personnes que j'ai aimées dans le passé (ex: mes grands-parents paternels) et qui m'ont réconfortée avec ces aliments

conclusion:

Le seul point qui ressort selon moi est que ces aliments sucrés me servent d'aliments réconfortants en temps difficiles et que j'en mange modérément lors de ce moment mais qu'ils restent dans mon alimentation quotidienne par la suite car je continue à en manger trop souvent et cela redevient une habitude et non un aliment réconfortant seulement pour le moment où j'en ai besoin.

J'y vois un peu un besoin de ressentir à nouveau des sentiments du passé comme de l'affection, de l'amour, etc... de ceux qui ont marqué positivement mon enfance. J'y vois aussi un besoin de me rassurer sur l'impression de manque d'affection, d'amour et le sentiment de rejet que je ressentais pendant mon enfance avec mes parents.

C'est en sorte une façon de remplir un vide en moi...

À force de m'en servir comme aliments réconfortants à tous moments et d'en manger aussi fréquemment, ces aliments sucrés deviennent alors comme de simples mauvaises habitudes alimentaires qui s'incrustent dans ma routine alimentaire sans trop que je m'en rende compte.

Pour éviter tous ces désagréments, ils devraient être mis de côté pour les éliminer ou les diminuer et en manger seulement à l'occasion quand j'en ai vraiment besoin comme j'ai réussi à le faire en 2009 lorsque j'ai fait mon virage santé en diminuant la malbouffe de mes repas principaux à un seul repas gâterie par semaine si j'en ai besoin.

Si j'ai été capable d'y arriver avec les aliments gras et la malbouffe pour les repas principaux sans y voir de restrictions car j'en mange au moins une fois par semaine sans me sentir privée du tout, cela serait certainement possible de le faire pour le sucre avec ces aliments néfastes pour ma santé.

Il s'agirait sans doute d'accepter que ces aliments n'ont plus leur raison d'être comme réconfortants et que je peux très bien les remplacer par autre chose de plus santé pour compenser....tout en gardant en mémoire les bons moments passés en compagnie de mes grands-parents et de ce que j'ai vécu dans le passé de moments heureux.

Bon, c'est déjà un bout de chemin de fait en réflexions et en recherche de solutions...

La reprogrammation est en cours de route, je crois bien!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 7 Juin 2017 - 12:36

(suite de mes réflexions sur le sucre) texte écrit hier


Eurêka!

Je crois qu'un changement d'attitude envers le sucre s'imposait en moi pour être capable de m'en détacher et voir autrement ces aliments sucrés qui ont tendance à me servir de réconfort lorsque je vis des émotions plus vives!

Ce changement d'attitude est probablement dû aussi au fait que j'ai découvert une des causes les plus profondes de mon mal être qui me donnait des vagues émotionnelles de source inconnue.

J'étais vraiment tannée de tourner en rond ces dernières années et de chercher tout partout ce que je pouvais changer et ce qui clochait en moi, sans y arriver malheureusement car je ne regardais pas à la bonne place!

Maintenant que je suis sur la route de l'acceptation et de la guérison de certaines blessures du passé, je vis mieux ma démarche santé et j'ai vraiment le désir et toute mon attention centrée sur MOI comme être méritant de réussir et de bien manger autant pour sa santé, son bien-être que pour son poids bonheur!

Dernièrement, j'ai sauté quelques journées de prendre mon décaf le matin au déjeuner et j'ai réalisé ceci: il y a certainement un parallèle à faire entre mon sevrage de caféine et celui que je veux faire pour le sucre.

Voici ma réflexion à ce sujet

Lorsque j'ai décidé de me sevrer de la caféine il y a plusieurs années, c'est parce que j'avais pris conscience des dommages et désagréments que cela m'occasionnait dans le temps pour ma santé et pour ma liberté de choisir ce que je veux vraiment boire.

Je me sentais dépendante de la caféine et je me sentais obligée d'en prendre au moins un tous les jours; sinon, un mal de tête et des migraines s'en suivaient tellement j'étais dépendante de ce café du jour!

Je ne pouvais donc pas sauter des journées à mon gré et me sentir libre de choisir ce que je voulais boire....

Lorsque j'en ai eu assez, j'ai CHOISI de faire un sevrage sévère et drastique, j'en ai eu pour trois longues journées de désintoxication où les maux de tête et migraines intenses m'ont donné le goût d'y retourner pour cesser ce mal en moi, mais j'ai tenu bon jusqu'au bout.

Quelques semaines plus tard, lorsque je me suis sentie prête à réintégrer un peu de caféine, j'ai essayé de prendre du décaf à la place et j'ai pu constater que ces effets sur moi n'étaient pas les mêmes puisque je pouvais sauter plusieurs journées sans en prendre et je ne vivais pas d'effets secondaires à cette pause de café.

Depuis ce sevrage, je n'ai jamais repensé à retourner au café régulier....cependant, il m'arrive d'en boire de temps en temps dans des boissons lattées ou autres, mais ce n'est seulement qu'à l'occasion.

Dès le lendemain, je me remets au décaf et c'est tout....je ne vis plus l'appel de la caféine en moi...

Encore mieux depuis que j'ai fait le défi sans sucre et que j'ai éliminé le coke diète que je buvais 1 à 2 fois par semaine.

Je ne pense plus en terme de privations lorsque je pense à la caféine.

Mes sens et mon corps ont appris à se sentir comblés par autre chose; par tous les effets positifs de ce sevrage!

Ce qui m'a fait penser que je pourrais me servir de ce levier positif pour transférer cette programmation que j'avais pour mon sevrage de caféine et le transposer à mon désir de diminuer le sucre le plus possible.

D'ailleurs, depuis que j'ai eu cette pensée de comparer les deux ensemble, je pense beaucoup moins en terme de sucre ces temps-ci.

Je ne ressens plus cette peur de revivre un autre échec pour mon APRÈS défi sans sucre....

Je me sens de plus en plus détachée du sucre comme aliment réconfortant et je n'en prends que dans des collations ou desserts maison peu sucrés et ce, sans me sentir privée pour autant. Et je n'en mange pas à tous les jours comme avant!

Mes 5 catégories d'aliments sucrés lors du défi sans sucre ne me manquent pas pour le moment et je n'y pense pas du tout....c'est un peu comme si j'ai tourné la page sur cette mauvaise habitude que j'avais d'en manger à tout bout de champs pour me réconforter et que cela devenait par la suite trop fréquent comme aliments sucrés dans mon alimentation parce que le sucre appelle le sucre.

Je crois que le cercle vicieux que j'avais construit par mes façons de voir ces aliments sucrés est en train d'être brisé pour être reprogrammé plus positivement pour ma santé et pour mon bien-être car j'ai vraiment besoin de me sentir plus libre face au sucre et de pouvoir CHOISIR d'en prendre lorsque je le veux sans en être tant dépendante que ça!

J'aimerais tant reprendre le pouvoir sur moi et changer le cours de ma vie à long terme!

J'avance, j'avance...à petits pas....un jour à la fois!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 11 Juin 2017 - 10:41

On dit souvent que les humains sont des êtres qui se forgent des habitudes au fil du temps.

En me regardant aller de plus près avec le sucre ces derniers mois, j'ai pu constater que j'avais pris des habitudes en mangeant certains aliments sucrés et que c'est ce qui était difficile à casser pour moi!

Ce n'était pas nécessairement que j'avais besoin de tout ce sucre pour être heureuse ou sereine, mais c'était plus fort que moi...les habitudes étaient là depuis si longtemps! Rolling Eyes

Tellement longtemps que j'avais fini par me construire des pensées limitantes ou des croyances qui m'ont fait retarder le moment de diminuer le sucre tellement je croyais en la nécessité de manger tout ce sucre.

Maintenant que j'ai reprogrammé ces croyances et ces pensées, cela devient plus facile pour moi de changer cette habitude de manger trop de sucre.

Dans le fond, même ma façon de me réconforter avec le sucre partait d'une mauvaise habitude et non d'un réel besoin de mon corps maintenant que j'y vois plus clair! Wink

Comme il est vrai que je suis un être d'habitudes, il n'en tient qu'à moi maintenant pour me bâtir de nouvelles habitudes plus saines qui m'apporteront une meilleure relation avec la nourriture et qui me donneront toute la zénitude recherchée! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 12 Juin 2017 - 19:44

En lisant les réflexions de Clode dans son poste au sujet du sucre, cela m'a fait repenser à certains articles sur ce sujet que j'avais lus et qui pourraient me servir de guide pour adapter la suite de mon parcours vers ma diminution de sucre.

Voilà les articles en question qui me rejoignent le plus dans les résultats recherchés et mes convictions personnelles du moment:

http://alexcuisine.com/blogue/consommez-vous-trop-de-sucres-raffines/

http://alexcuisine.com/blogue/5-trucs-pour-apaiser-votre-dent-sucree/

http://www.marjolainemercier.com/articles/le-sucre-le-nouveau-cholesterol


Dernière édition par Sunshine le Ven 16 Juin 2017 - 13:55, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Ven 16 Juin 2017 - 13:42

Diminution du sucre dans mon alimentation


But ultime de cette diminution: Éviter le plus possible les sucres transformés, raffinés et ajoutés du commerce car ce sont ceux-ci qui sont le plus dommageables pour ma santé et ils me donnent le plus d'appels de sucre

Stratégie choisie: Pour arriver à diminuer le sucre dans mon alimentation, il faut que j'y aille par étapes et priorités pour moi pour que cela fonctionne bien et soit plus durable cette fois-ci.

Voici donc mes premiers pas vers cette diminution de sucre:

Première étape: défi sans sucre

But: Éviter le plus possible de prendre des aliments sucrés qui sont "étiquettés" par mon cerveau dans la catégorie des aliments réconfortants.

Tout ceci dans le but de me détacher émotionnellement du sucre et de me créer de nouvelles habitudes plus saines en trouvant d'autres alternatives plus santé pour me réconforter et me faire plaisir.

En faisant le défi sans sucre, je suis arrivée à éliminer de ma liste les trois catégories d’aliments sucrés les plus dommageables pour moi au niveau des effets néfastes sur ma santé, mes signaux internes et mon corps en général.

Depuis 33 jours, je n'ai pas mangé de ces trois catégories:

-liqueurs douces (incluant les boissons diètes)
-bonbons et toutes sucreries
-chocolat au lait et barres de chocolat (le chocolat noir n'est pas mentionné dans cette liste; je l'ai donc gardé comme aliment à manger si besoin)


Pour pallier à ce changement de comportement, j'ai tout de suite introduit des aliments "compensatoires" pour que cela devienne une meilleure alternative à ces aliments et pour mieux ancrer de nouvelles habitudes qui remplaceront les mauvaises que j'avais en mangeant ces aliments.

alternatives plus saines pour moi:

exemples :
-L'eau minérale gazéifiée remplace le coke diète et j'aime l'effet du pétillant tout comme j'aimais le pétillant du coke diète.


-J'ai aussi acheté plein de sortes différentes de thés David's tea pour faire des thés glacés pour me combler les papilles par temps chaud comme je le faisais avant avec de la liqueur

-A l'occasion, je me fais des collations ou desserts chocolatés avec du cacao au besoin pour combler mes goûts de chocolat.

Note toute spéciale:

Depuis 33 jours, ces aliments sucrés que j'ai supprimés de mon alimentation ne me manquent pas et je n'en ai pas envie du tout jusqu'à maintenant...signe probablement que je suis décontaminée et que je pallie bien à ces aliments en compensant autrement et que cela est efficace pour moi d'agir ainsi

****************

Pour ce qui est des aliments sucrés suivants, j'en ai mangé du commerce à l'occasion depuis la fin du défi quand j'étais mal organisée et fatiguée, mais normalement, je compense facilement en cuisinant des recettes maison.

-desserts du commerce ( gâteaux, pâtisseries, tartes, beignes, etc)
-muffins, biscuits et barres tendres du commerce
 

alternatives plus saines pour moi:

-Je mange des desserts, biscuits ou muffins maison faits avec un minimum de sucre d'érable comme sucrant ou de la purée de dattes ou compote de pommes pour remplacer ceux du commerce


Deuxième étape:

But: poursuivre ma diminution de sucre parmi les aliments sucrés de la liste du défi sans sucre

Sur cette liste, il reste deux catégories d'aliments sucrés qui pourraient être diminuées (les autres catégories ne sont prises que rarement ou jamais ou ne me dérangent pas dans mes habitudes pour le moment)

-cappucino glacé, chocolat chaud et compagnie
-friandises glacées (popsicles, crème glacée, etc)


Alternatives plus saines pour moi:

Pour remplacer les cappuccinos glacés du Tim Hortons, je me fais maintenant un décaf glacé avec la recette suivante:

http://mincamies.forum-canada.net/t5455-recettes-de-boissons-glacees#36700


Pour remplacer les friandises glacées du commerce, j’ai commencé à me faire des "slush" avec mon thé glacé David's tea

et je me ferai bientôt des sandwiches à la crème glacée maison 


et j'ai l'intention d'essayer la recette suivante pour remplacer les fudges glacés du commerce.

http://alexcuisine.com/recettes/fudge-glace-sante/


p.s. sur ce site d'Alexandra Leduc, il y a d'autres recettes de friandises glacées qui pourraient être utiles...à suivre pour moi lorsque j'aurai envie de les essayer! Cool                     

Supplément:

Voici deux listes dont je me sers comme alternatives plus santé pour mes desserts et collations


http://mincamies.forum-canada.net/t2391-trucs-reconfortants-en-cas-de-crise

http://mincamies.forum-canada.net/t4055-compenser-pour-ne-pas-flancher

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 18 Juin 2017 - 12:26

Troisième étape:

But: diminuer ma consommation d’aliments sucrés encore plus tout en intégrant les étapes 1 et 2

Pour diminuer davantage le sucre dans mon alimentation, je remplace à certains moments mes collations faites maison et un peu sucrées naturellement par des aliments riches en gras et protéines tels que :

-noix et graines
-yogourt nature (le yogourt grec est plus protéiné)
-fromage de toutes sortes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 20 Juin 2017 - 11:51

Ce matin, une analyse et un petit bilan de ma situation de bibitte à sucre s'impose, on dirait bien! Wink

Hier, suite à une discussion avec Tournesol dans un autre poste, j'ai réalisé que je cherchais un petit quelque chose qui me manquait pour être satisfaite de ma démarche d'apprivoisement de ma bibitte à sucre.

En y réfléchissant de plus près, j'ai besoin de revoir ma méthode pour m'assurer qu'elle peut tenir la route plus longtemps que la dernière fois et m'aider à maintenir mes acquis pour longtemps cette fois-ci.

J'ai donc entrepris ce matin de relire les 3 liens de nutritionnistes qui sont ci-haut pour voir si je pouvais améliorer ma méthode pour diminuer le sucre le plus possible tout en respectant mes croyances, mes
pensées et mes convictions profondes.

Tout comme ces nutritionnistes, je crois en une méthode qui ne nécessitera pas un sevrage complet de ma bibitte à sucre pour ressentir les bienfaits que je recherchais pour moi.

Rendue là où je suis présentement, j'ai déjà tout ce que je souhaitais comme bénéfices collatéraux, soient:

-dégonfler du bedon pour une sensation de vide
-mieux dormir
-moins sensible au point de vue émotif (meilleure gestion des émotions aussi)
-éviter les fringales en soirée
-éviter les appels de sucre répétitifs
-diminuer mes douleurs chroniques et mes inflammations dans tout le corps
-plus d'énergie
-moins affectée par le stress
-de meilleure humeur
-meilleur moral et attitude (plus positive)

Comme j'ai travaillé fort pour me libérer des aliments que certaines appellent des "interdits", je ne voudrais pas me remettre en situation de voir le sucre comme un aliment interdit ou me priver d'en manger au point de développer des dérapes à ce sujet plus tard si je m'embarquais dans un sevrage trop drastique ou que j'y allais pour un sevrage complet sans sucre.

MON équilibre à MOI se trouve donc dans les propos de ces nutritionnistes qui continuent à utiliser des sucrants, mais plus naturels tout en diminuant les quantités de sucre naturel.

Pour ma part, en résumé,

-je n'utilise plus de Splenda ni de fructose ou sucrant artificiel ni de sucre blanc non plus

-j'utilise des sucrants naturels tels que: sucre granulé d'érable (communément appelé cassonade d'érable, sirop d'érable de temps en temps, miel de temps en temps, sucrants des fruits comme la compote de
pommes non sucrée ou de la purée de dattes ou bananes

p.s. J'utilise parfois de la cassonade brune du commerce lorsque c'est vraiment nécessaire 

-Le reste de mes sucres se retrouvent la majorité du temps dans les aliments santé que je prends en journée.

-Je prévilégie les sucres complexes et j'évite ce qui est du sucre blanc ou sucre raffiné (ex: pâtes blanches, pain blanc, etc...)

-En cuisinant maison, je prends conscience que j'ai éliminé plusieurs catégories d'aliments sucrés du commerce maintenant. Cette semaine, j'ai même éliminé la catégorie des boissons glacées du commerce et celles des friandises glacées du commerce.

En choisissant cette méthode, je vise à rétablir une relation saine avec toute la nourriture incluant celle qui contient du sucre sans la supprimer totalement.

Le fait de pouvoir me dire que je peux en manger à l'occasion me suffit amplement pour éviter que je me sente en privations.

J'imagine que le fait d'avoir trouvé des alternatives plus santé et faites maison pour pouvoir en contrôler la quantité de sucre naturel m'a aussi permis de ne pas me sentir privée.

Conclusion de ma relecture de ces 3 articles de nutritionnistes:

Je suis rassurée que je suis sur la bonne voie d'apprivoiser ma bibitte à sucre et que je peux avoir confiance en ma méthode.

Je suis rassurée et convaincue que je peux arriver à maintenir ces acquis pour longtemps.

De plus, j'ai pu constater que j'ai déjà atteint mon objectif ultime de départ qui était de diminuer ou éviter
le plus possible les sucres transformés, raffinés et ajoutés du commerce.

En bonus, j'ai même entamé une nouvelle étape (l'étape 3 ci-haut mentionnée) sans trop me rendre compte que j'y allais pour le dépassement de mes objectifs par le fait même en agissant ainsi. 

Tout un constat positif pour moi qui commençait à désespérer un brin d'y arriver un jour! Cool

p.s. Comme le dit si bien Alexandra Leduc dans un de ces commentaires, selon notre caractère et notre motivation, on peut choisir d'y aller pour une diminution radicale ou progressive pour se créer une alimentation FAIBLE en sucre...comme cette nuance me plaît et me rejoint bien!!!

Ce qui compte pour moi, c'est d'arriver à mon but sans trop souffrir de privations ni abandonner en cours de route parce que la méthode choisie ne me conviendrait pas pour être durable LE RESTE DE MA VIE!

Tout comme j'ai appris à développer des méthodes pour mieux manger et manger des "interdits" sans me sentir privée ni nuire à ma santé, je crois sincèrement que je pourrai maintenir le cap bientôt de cette nouvelle bibitte à sucre affaiblie et apprivoisée! C'est MA bibitte à sucre réinventée à MOI! Wink  

En terminant, je me dis qu'il sera toujours temps de poursuivre le travail sur la diminution de sucre un de ces jours si le coeur m'en dit et que j'en ressens le besoin. Je suis déjà bien partie!

C'est donc l'âme en paix et la joie dans le coeur que je poursuis ce matin ma route FAIBLE en sucre en toute zénitude! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 21 Juin 2017 - 12:02

Ajout à mes propos d'hier

Hier, j'ai oublié de parler d'un bienfait inestimable en soi de diminuer ma consommation de sucre comme je l'ai fait.

Cela a remis de l'ordre dans mes signaux de faim et de satiété et ils ne sont plus bousillés et encrassés par l'effet du sucre!

En ce faisant, je peux ressentir de mieux en mieux mes signaux internes et cela devient plus facile de les reconnaître à la longue.

Mes signaux de faim et de satiété sont de plus en plus aiguisés au fur et à mesure que je diminue le sucre dans mon alimentation!

Alors, je peux très bien comprendre maintenant celles qui ont envie d'aller plus loin dans leur diminution de sucre car cela donne des ailes de pouvoir ressentir nos signaux de faim et de satiété de la sorte! Wink

Ce changement d'habitudes alimentaires est le plus difficile que j'ai effectué dans ma démarche santé mais il en vaut la peine, c'est certain! I love you

Si une amie me demandait conseil pour apprendre à manger selon ses signaux de faim et de satiété ou me disait qu'elle a des difficultés à gérer ses envies de manger sans avoir faim ou qu'elle mange ses émotions, je lui conseillerais certainement de commencer par diminuer le sucre raffiné et ajouté dans son alimentation pour voir si cela ne l'aiderait pas à y voir plus clair et à nettoyer son système des effets néfastes du sucre.

C'est un outil très précieux pour moi qui vaut la peine d'y investir du temps et des efforts car il donne des ailes et nous donne un sentiment de liberté inestimable! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 28 Juin 2017 - 10:10

J'aime bien cet article qui ressemble à un code d'honneur 

http://www.canalvie.com/maigrir-pour-gagner/sucre-1.1755473

Moi, j'ajouterais ceci comme conclusion

"Cuisiner fait maison, je ferai"

Un petit article bien simple mais qui résume bien ma façon de faire!Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 1 Juil 2017 - 16:44

Aujourd'hui, je relisais des passages que j'avais soulignés dans le livre de GG "Kilos zen".

Certains passages en lien avec la santé et les aliments moins santé m'ont fait du bien car ils reflètent tellement mon chemin parcouru ces derniers temps et ma vision de ma démarche personnelle.

Ce qu'elle dit à ceux qui cherchent à suivre une alimentation santé avant tout:

Je cite: " La vraie question est comment acquérir les bons réflexes pour que je puisse, de manière intuitive, apprendre à nourrir mon corps avec des aliments qui sont bons pour lui et sans me sentir privé ni au régime. 
La ligne est mince entre le faire pour les bonnes raisons (prendre soin de soi) et le faire pour les mauvaises (contrôler son alimentation de peur de prendre du poids).  L'un est motivé par le plaisir, l'autre par la peur."

Un autre passage intéressant pour moi:

Je cite: "Savoir être heureux, c'est aussi savoir se nourrir autrement que par la nourriture. Ou plutôt savoir répondre à nos besoins en leur faisant face, pas en les déguisant dans de vieux réflexes qui nous dirigent vers la boîte de biscuits ou le sac de chips, comme d'autres, pris avec différents types de difficultés, se réfugient dans le vin, les calmants ou toute autre béquille."

Constat personnel: 
Comme j'ai entrepris de diminuer le sucre dans mon alimentation pour des raisons de santé et de bien-être personnel avant tout sans miser sur le contrôle de mon poids de maintien, je suis contente de voir que je suis sur la bonne voie de la zénitude à la GG....ou plutôt à la Sunshine!Wink

J'ai appris progressivement à nourrir mon corps de façon plus intuitive sans utiliser le sucre comme aliment réconfortant (béquille) comme je le faisais avant.

Ma peur de me sentir privée en diminuant le sucre s'est envolée en travaillant sur ma relation avec les aliments réconfortants (sucrés) en adoptant de meilleurs comportements face à la nourriture en général. Je ne pense plus en terme de privations lorsque je pense à ma démarche faible en sucre.

Je me sens libérée de tout un fardeau depuis que j'ai pris conscience de tous mes acquis des derniers temps!I love you

J'avance, j'avance...un pas à la fois!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Ven 7 Juil 2017 - 11:26

Sunshine, chère Sunshine, je bois tes paroles, plutôt je savoure tes écrits!

Sunshine a écrit:Si une amie me demandait conseil pour apprendre à manger selon ses signaux de faim et de satiété ou me disait qu'elle a des difficultés à gérer ses envies de manger sans avoir faim ou qu'elle mange ses émotions, je lui conseillerais certainement de commencer par diminuer le sucre raffiné et ajouté dans son alimentation pour voir si cela ne l'aiderait pas à y voir plus clair et à nettoyer son système des effets néfastes du sucre.

C'est un outil très précieux pour moi qui vaut la peine d'y investir du temps et des efforts car il donne des ailes et nous donne un sentiment de liberté inestimable!

Oui, oui, c'est ce que je vis aussi: un sentiment de liberté inestimable!

Sunshine a écrit:Je cite (G.G, dans Kilos Zen): " La vraie question est comment acquérir les bons réflexes pour que je puisse, de manière intuitive, apprendre à nourrir mon corps avec des aliments qui sont bons pour lui et sans me sentir privé ni au régime.
La ligne est mince entre le faire pour les bonnes raisons (prendre soin de soi) et le faire pour les mauvaises (contrôler son alimentation de peur de prendre du poids).  L'un est motivé par le plaisir, l'autre par la peur."

Un autre passage intéressant pour moi:

Je cite: "Savoir être heureux, c'est aussi savoir se nourrir autrement que par la nourriture. Ou plutôt savoir répondre à nos besoins en leur faisant face, pas en les déguisant dans de vieux réflexes qui nous dirigent vers la boîte de biscuits ou le sac de chips, comme d'autres, pris avec différents types de difficultés, se réfugient dans le vin, les calmants ou toute autre béquille."

Que j'aime! J'ai apporté ce livre au chalet. Après ma lecture du forum, je me mets les deux pieds dans ce livre. Les passages que tu cites me rejoignent tellement!

Sunshine a écrit:Ma peur de me sentir privée en diminuant le sucre s'est envolée en travaillant sur ma relation avec les aliments réconfortants (sucrés) en adoptant de meilleurs comportements face à la nourriture en général. Je ne pense plus en terme de privations lorsque je pense à ma démarche faible en sucre.
Je deviens très émue lorsque je lis ta dernière réflexion. Je suis tellement contente de savoir que tu as touché et ressenti cette différence entre privation et ta démarche faible en sucre. Lorsque j'ai ressenti cette différence, j'ai carrément sorti de ma prison alimentaire. BRAVO! BRAVO! Tu pars de loin, très loin, mon amie et tu as réussi à te rendre jusque là. Je n'étais pas aussi enracinée dans le concept de privation et j'ai trouvé la ligne d'arrivée difficile à atteindre, alors tu mérites la médaille d'or!  Champion
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3947
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 66
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 8 Juil 2017 - 14:06

Merci Tournesol de ton passage par ici! Je l'apprécie grandement! Very Happy

Tu sais, je commence à me rendre compte combien nos croyances, nos peurs (ou anticipations) peuvent devenir des pensées limitantes pour nous. 

Je ne veux tellement pas retomber dans les privations comme je le faisais avant de faire mon virage santé en 2009 que j'en fais parfois une obsession qui me bloque dans mon cheminement personnel! Je deviens trop rigide et cela manque de nuances. Je me rends compte que je peux m'aider à avancer plus vite parfois lorsque je sais nuancer les choses! Wink

En travaillant sur mon attitude (le niveau psychologique), je crois que je suis en train de changer mes croyances et mes pensées limitantes afin de pouvoir continuer à progresser et mieux avancer sans me brimer moi-même par mes idées personnelles.

J'avance, j'avance....un pas à la fois...un jour à la fois! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 13 Juil 2017 - 19:17

Un petit vidéo sur le sucre!

https://m.youtube.com/watch?v=BIbNWE75824

Ne vous fiez pas au titre un peu trop alarmiste et extrémiste...l'auteur précise en cours de route qu'elle vise la diminution des sucres industriels et non pas de tout le sucre en totalité.

Ouf! J'ai bien fait de l'écouter malgré ce titre qui manquait de nuances pour moi...

Finalement avec ces nuances en tête, j'ai trouvé ce vidéo bien intéressant!Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Ven 14 Juil 2017 - 11:50

Merci Sunshine pour ce partage de lien sur le sucre.

C'est un excellent rappel des principes donnés par Nathalie Tremblay. Même le déjeuner protéiné et les explications sont semblables! 

J'apprécie quand des façons de pensée se croisent et se rejoignent. Ça donne du poids aux infos véhiculés.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3947
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 66
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 20 Juil 2017 - 18:32

Tournesol a écrit:Merci Sunshine pour ce partage de lien sur le sucre.

C'est un excellent rappel des principes donnés par Nathalie Tremblay. Même le déjeuner protéiné et les explications sont semblables! 

J'apprécie quand des façons de pensée se croisent et se rejoignent. Ça donne du poids aux infos véhiculés.

Bien d'accord avec toi Tournesol! Smile

En voyant le nom de Nathalie Tremblay, cela m'a ramenée au fameux titre de son défi qui est plutôt accrocheur lui aussi et qui peut en alarmer plusieurs quand on ne veut pas arrêter le sucre en totalité ou vivre sans sucre en totalité pendant 21 jours consécutifs! Ça fait un peu radical et peut faire peur en soi!

Ce genre de titre comme celui de l'auteure du livre "arrêter le sucre" est plutôt fait pour du marketing accrocheur auprès d'une certaine catégorie d'adeptes de la santé, selon moi.

Cependant, cela a d'autres inconvénients, comme celui de rebuter des personnes comme moi qui aiment vivre dans l'équilibre et non pas dans le principe du "tout au tout".

Il faut parfois que je fasse fi de ce genre de titres trop alarmistes ou extrémistes pour aller au-delà et y voir si le tout est plus nuancé lorsque je prends le temps de donner une chance à l'auteur pour voir en détails le contenu de ces propos.

Par exemple, dès la première capsule du défi sans sucre, la coach se fait rassurante et bienveillante en mentionnant qu'il n'est pas question pour elle de nous demander de supprimer toutes les catégories d'aliments sucrés pendant les 21 jours et d'y aller avec sagesse et bon jugement pour nous respecter et ne pas tomber en privations.

Elle insiste en disant qu'il n'est pas question de supprimer tout le sucre de notre alimentation.... et pourtant, son titre a tendance à laisser croire le contraire! Laughing Razz


Dernière édition par Sunshine le Jeu 20 Juil 2017 - 19:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 20 Juil 2017 - 19:05

Suivi de ma bibitte à sucre

Cela fait un peu plus de 9 semaines que je n'ai pas retouché aux trois catégories d'aliments sucrés qui étaient sur ma liste à supprimer pendant les 21 jours du défi sans sucre.

Lors de mon premier défi sans sucre, j'avais réussi au même point, mais la peur (je devrais dire plutôt la chienne) m'a pris de rencontrer un mur un jour et de "compulser" vers ces aliments si je continuais ainsi à ne plus en manger.

J'avais donc poussé la note en faisant un essai juste pour voir, même si je n'avais pas une attirance ou une envie de manger ces aliments sucrés.

J'avais même vécu un retour au coke diète assez décevant puisque les premières gorgées prises n'étaient plus comme dans mon souvenir: cela goûtait mauvais, fade et dégueu!!! Au lieu d'arrêter là ma dégustation et de prendre autre chose de meilleur au goût, je m'étais entêtée à y regoûter jusqu'à temps de retrouver le bon goût d'antan.... 

En ce faisant, le tout s'était retourné contre moi puisque quelques semaines plus tard, je retombais dans mes vieilles habitudes de manger trop fréquemment tous ces aliments sucrés, dont la liqueur diète en quantité industrielle! Surprised

L'appel du sucre et le retour aux vieilles habitudes sécurisantes et réconfortantes s'était fait sentir...

Cette fois-ci, j'ai vécu tellement au jour le jour en faisant ce défi sans sucre en ayant une autre attitude et en voyant ce défi autrement que j'ai bon espoir que je réussirai à mieux gérer cet après défi.

Ma nouvelle attitude envers ce défi sans sucre et cet après défi:

-sans me mettre de pression pour performer
-sans désir quelconque d'être parfaite 
-sans temps précis pour me permettre de retoucher à ces aliments si l'envie me prend un jour
-sans en faire une compétition en me comparant à d'autres
-sans anticiper le pire pour l'après défi 

Avec ce changement d'attitude, mon état d'esprit de vivre au jour le jour et de profiter du moment présent sans anticiper ce qui arrivera plus tard me permet de perdurer dans le temps en toute confiance et zénitude que je serai en mesure de mieux réagir lorsque le temps sera venu pour moi de retoucher à ces aliments sucrés!

anecdote sur ma bibitte à sucre affaiblie:

Ce soir, j'ai pris conscience que je n'avais pas besoin d'une grande quantité de crème glacée du commerce pour être bien rassasiée et comblée dans mes envies d'en manger.

En passant, merci à Corail d'avoir remis ce concept en place dans mon esprit car j'avais tendance à l'oublier.....grand merci d'avoir été mon inspiration à ce sujet! Smile

Parce que ce genre d'aliments est difficile à gérer au niveau de la satiété, j'essaie de me centrer sur mon rassasiement à la place pour évaluer la quantité à prendre. 

Même si j'ai encore une fois diminué de grandeur de contenant pour manger cette crème glacée dans ce commerce, j'ai pris conscience que quelques cuillerées auraient suffi, mais que le plus petit contenant était encore trop grand pour mon goût...la dernière fois cet été, la même chose m'était arrivée!

Parce que j'ai le pattern de ne pas trop gaspiller, j'en ai mangé plus que mon rassasiement pour soulager ma conscience à ce point de vue-là mais je sais que ce n'est pas correct. Embarassed

Puisque c'est la plus petite grandeur de ce commerce, j'ai mentionné à mon conjoint que la prochaine fois, je limiterai les débordements en prenant une cuillère supplémentaire seulement pour piger dans son contenant à lui au lieu de gaspiller ou de trop me torturer la conscience en achetant mon propre contenant qui sera trop grand pour moi.

Dire qu'il y a quelques années, je prenais la grandeur "large" et que maintenant la grandeur "mini" est trop grosse pour moi! Surprised

Cette évolution me réjouit et m'encourage à poursuivre ma route "faible en sucre" en toute quiétude d'esprit! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 22 Juil 2017 - 8:57

Ajout à mon suivi:

Depuis que j'ai découvert à quoi me servait vraiment les aliments sucrés et d'où me venait cette façon de me réconforter avec ces aliments, j'ai pu désamorcer mon envie d'en manger.

Lorsque je me sens stressée, fatiguée ou avec toutes autres émotions négatives, je ne pense plus à manger des aliments sucrés du commerce remplis de sucres ajoutés ou raffinés.

Je gère la situation autrement qu'en mangeant: j'y vais plutôt en acceptant cet état d'esprit et en étant bienveillante avec moi.

Lorsque la vague est trop grosse pour moi, il m'arrive de manger autre chose qui est fait maison avec du sucre plus naturel et en faible quantité, mais au moins, c'est plus santé pour mon corps et ça ne me donne pas d'appel de sucre par la suite.

C'est cet effet positif que je recherchais depuis tout ce temps!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 15 Aoû 2017 - 13:13

Mise à jour de ce poste:

Depuis le 15 mai, cela fait plus de trois mois que j'ai affaibli ma bibitte à sucre en diminuant le sucre en général dans mon alimentation.

Faire le défi pendant 21 jours de me désintoxiquer de mes sucres du commerce à la base de ma consommation d'aliments sucrés pour moi fut la meilleure solution pour moi.

Je poursuis ma route de l'après défi tout en n'ayant pas eu encore envie de retoucher à ces 3 catégories d'aliments sucrés qui étaient pourtant à la base de mes aliments réconfortants!

Assez surprenant pour moi qui était une bibitte à sucre assez rebelle et difficile à convertir! Surprised

Comme quoi, je peux reprendre le pouvoir de ma vie en changeant mes habitudes si je trouve la bonne solution pour moi!Wink

Ma route FAIBLE en sucre se poursuit sur cette lancée depuis ce temps et j'en suis bien contente!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Mer 16 Aoû 2017 - 11:46

Sunshine a écrit:Assez surprenant pour moi qui était une bibitte à sucre assez rebelle et difficile à convertir! Surprised

C'est quasiment incroyable qu'on arrive à ne plus être attiré par le sucre, ce démon tentateur et ne pas te sentir privée pour autant! Je comprends fort bien ta surprise pour l'avoir moi-même vécu! Et plus on coupe le sucré, moins on devient attiré avec le temps. C'est fou comme l'appel du sucre, c'est fort et puissant.

Bravo d'avoir ainsi affaibli ta bibitte à sucre. Bravo
Ton corps et ta santé en général en ressentiront les bénéfices. Cool
Pour ma part, j'ai beaucoup moins mal partout depuis que j'ai fortement coupé dans le sucre. J'ai très peu de rage de sucre et j'ai moins d'hypoglycémie si je mange plus tard que prévu. J'éloigne aussi le diabète de type 2 en sollicitant moins mon pancréas.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3947
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 66
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 9:20

Tournesol a écrit:
Et plus on coupe le sucré, moins on devient attiré avec le temps. C'est fou comme l'appel du sucre, c'est fort et puissant.

Ton corps et ta santé en général en ressentiront les bénéfices.  Cool

Merci Tournesol de ce passage par ici! Je l'apprécie beaucoup! Smile

Il est vrai que de couper le sucre apporte des bénéfices au niveau de plusieurs domaines:

- alimentation plus facile à maintenir saine (les aliments moins santé m'attirent moins)
- moins attirée par les produits céréaliers en général (j'en mange moins sans m'en rendre compte)

et bien d'autres bénéfices collatéraux que j'avais d'ailleurs énumérés quelque part dans ce poste il y a quelques temps déjà....

Ce que je remarque le plus ces temps-ci, c'est que mon ventre est dégonflé et que j'ai moins d'inflammations chroniques dans tout le corps. Ce sont mes douleurs chroniques qui en sont diminuées de beaucoup en faisant ce choix personnel de diminuer le sucre.

Merci encore Tournesol pour cette jasette! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Violette le Ven 25 Aoû 2017 - 12:00

Moi je ne suis pas une bibitte à sucre mais était plutôt bibittes à sel (chips et croustilles de toute sorte). Mais ce que j'ai remarqué c'est que si je consomme plus de glucides qu'à l'habitude et je parle Ici de pain , patate, riz etc mon corps me parle: constipation, fatigue, perte d'énergie et la faim revient plus vite. Et vous m'avez fait prendre conscience que certaines douleurs articulaires pourraient en dépendre. Des glucides il y en a partout mais les sucres ajoutées sont ceux qui sont le plus néfastes pour nous. Il faut bien apprendre à lire les étiquettes sur les aliments achetés et on a souvent des surprises. 

Bravo pour avoir su maîtriser votre dépendance car comme d'autres drogues ou alcool ça en devient une avec le temps.

Violette
Nouvelle Minçamie
Nouvelle Minçamie

Messages : 22
Date d'inscription : 21/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 12:22

Merci Violette de ton passage Smile   dans ce poste personnel que j'avais créé en octobre 2015 pour partager mes expérimentations au sujet d'apprivoiser ma bibitte à sucre!

Contente de voir que ces écrits ont pu t'aider à réaliser des choses! Cool

Comme tu le vois, j'y ai travaillé longtemps sans relâche en vivant des hauts et des bas!

Me désintoxiquer et me détacher des aliments sucrés réconfortants pour moi voulait aussi dire me débarrasser  de plusieurs sources de sucres ajoutés et raffinés du commerce.

Au fil du temps, j'ai pris conscience que ce sont ces sources plus spécifiquement qui m'apportaient des appels de sucre et me rendaient plus dépendante au sucre en général.

M'alimenter en cuisinant maison et en utilisant des sucres plus naturels en petites quantités me va comme un gant et m'aide à retirer tous les bénéfices d'une diminution de sucre raisonnable et saine sans me sentir privée non plus!

Sucre d'érable granulé ou cassonade d'érable, compote de pommes non sucrées et purée de dattes maison sont mes sources de sucres plus naturels pour cuisiner. Sirop d'érable et miel à l'occasion sont de bons compromis aussi pour moi.

Tout ceci fait de moi une bibitte à sucre affaiblie, heureuse et zen de retirer autant de bénéfices suite à un tel changement!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum