comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 11 Oct 2015 - 11:15

Semaine 1:
jour 7 (dimanche):


Aujourd'hui, pour m'aider à traverser cette deuxième semaine de défi quant à ma diminution de sucre dans mon alimentation, j'ai trouvé une recette très intéressante et peu sucrée d'Isabelle Huot (nutrionniste).

Il s'agit d'une recette de muffins aux carottes et canneberges qui ne contient que 3 c. à table de sucrant pour une recette qui donne 6 portions en tout. La compote de pommes  non sucrée qu'elle met dedans viendra sans doute combler mon goût de sucré suffisamment pour que j'adopte cette recette à l'avenir!

Je viendrai vous en redonner des nouvelles en journée...quand je serai moins occupée! Wink

message édité:

J'ai trouvé cette recette dans un de mes livres Kilo-Cardio d'Isabelle Huot, mais je viens de la retrouver sur le site d'énergie Cardio aussi.

Je vous partage donc le lien si cela vous intéresse:

https://www.energiecardio.com/fr/blogue/muffins-aux-carottes-et-aux-canneberges/208

Bon dimanche rempli de zénitude en ce long week-end! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 11 Oct 2015 - 16:22

Bonjour,

J'ai le goût de vous partager les photos de ma popote sucrée légèrement pour cette fin de semaine.

Ces deux recettes m'aideront à faire un succès de cette première fin de semaine de diminution de sucre, je crois bien!





On dirait bien que ma bibitte à sucre est contentée juste avec ces recettes moins sucrées qu'à mon habitude et elle est en rémission en ce moment! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 11 Oct 2015 - 20:44

Semaine 1:
jour 7 (dimanche):


suite du résumé du jour:

J'ai mangé exactement selon mes objectifs fixés pour la fin de semaine


-J'ai mangé une portion de muffin aux carottes et canneberges en soirée (fait avec du Sucanat et de la cassonade d'érable à raison de 3 c. à soupe de ce sucrant naturel pour toute la recette qui donne 6 portions.


-A part ça, j'ai mangé un peu de sirop d'érable sur mes crêpes gourmandes MAV ce matin et un peu de sirop d'érable dans une sauce aux canneberges que mon conjoint a faite pour accompagner le poulet ce soir.

Trucs du jour:

Même pas besoin de thé chaï à la citrouille pour me réconforter ni en journée ni en soirée

Résultat:

Aujourd'hui, je n'ai pas eu de rages de sucre non plus.

Le reste de ma journée s'est très bien passé sans penser à dépasser ma satiété ou sans avoir des envies soudaines de manger quoique ce soit de moins santé!

Constat très intéressant pour cette première fin de semaine de diminution de sucre dans mon alimentation:

J'avais pensé me gâter en fin de semaine en relâchant un peu plus que ça ma discipline au niveau de ma quantité de sucre ajouté et parce que je n'ai pas eu d'envies soudaines à ce sujet, je me suis surprise à passer à travers cette première fin de semaine sans me gâter plus que ça.

J'aurais cru que des envies d'interdits sucrés ou gras viendraient m'assaillir de toutes parts pour me tenter l'esprit à relâcher encore plus en fin de semaine, mais ce ne fut pas le cas.

p.s. Si tel avait été le cas, j'aurais accueilli ces envies d'interdits en répondant à l'invitation puisque j'ai l'intention de me le permettre pendant la fin de semaine seulement.

J'en suis encore toute surprise mais tellement contente de ce dénouement en ma faveur! Very Happy

J'entame dès demain matin ma deuxième semaine d'apprivoisement de ma bibitte à sucre avec plus de confiance en moi car je sais que je suis maintenant capable de vivre sans toute la quantité de sucre que j'utilisais ces derniers temps dans mes interdits, produits du commerce ou sucre naturel ajouté dans mes recettes maison.

Bénéfices collatéraux suite à cette diminution de sucre cette semaine:

-meilleure digestion incluant tout le reste qui s'en suit quand le système est moins encrassé

-pas d'envies soudaines avec des interdits ni de rages de sucre en général

-de moins en moins d'envies de manger au-delà de ma satiété ou de manger sans avoir faim (par gourmandise ou autre raison dont les envies de sucré)

Avec tous les bénéfices collatéraux que je ressens en ce moment, j'ai juste le goût de poursuivre sur ce chemin de la santé en route pour la paix intérieure d'avoir fait le bon virage et la liberté de vivre enfin ce dont je rêvais au tout début de ma démarche santé! I love you I love you I love you   

Mon aventure se poursuit un jour à la fois....


Dernière édition par Sunshine le Mar 13 Oct 2015 - 19:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Dim 11 Oct 2015 - 21:12

Quelle aventure gratifiante! Very Happy

Bravo ma chère alliée! Tellement contente du succès de ta première semaine! Tu es en voie d'atteindre un de tes grands rêves, soit devenir maître et en contrôle du sucre dans ta vie! Bravo

En te lisant, je me dis que je pourrais diminuer encore le sucre dans mon alimentation en omettant mon muffin en collation en PM quelques fois par semaine. Ça fait des années que je prends un muffin en collation PM. En suivant la méthode Montignac, WW et MAV, j'ai toujours mangé ce muffin et j'ai atteint mon poids santé avec ces programmes. Cependant, je suis consciente que je mange du sucre en mangeant des muffins même si c'est 1/3 t pour 12 muffins. Mon conjoint a dompté sa bibitte à sucre et il mange plus de dessert, même pas des muffins ou biscuits santé. Fruits frais, fruits séchés, noix et graines sont ses collations.

Je tente alors l'expérience cette semaine en ne mangeant que 4 muffins sur 7 jours! Rolling Eyes
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 12 Oct 2015 - 11:27

Merci Tournesol de venir mettre ton grain de sel dans mes écrits! Very Happy

Hier en te lisant, je me sentais toute bizarre par en-dedans car je ne l'ai peut-être pas exprimé clairement dans mon poste, mais je suis en plein dilemme avec ma diminution de sucre.

Je me demande encore s'il est vraiment nécessaire de diminuer au point de ne pas 1 muffin par jour. C'est le seul sucre ajouté dans mes recettes que je mangerais, après tout! Par exemple, en prenant le muffin aux carottes et canneberges fait hier, ma dose de sucre ajouté est de 3 c. à soupe pour un total de 6 muffins (pas beaucoup pour un muffin par jour si c'est ma seule dose de sucre naturel ajouté dans mes recettes).

Je me fais donc l'avocat du diable en me posant les questions suivantes:

Et si ce muffin par jour était une dose raisonnable pour moi qui est au maintien et que cela m'empêchait en semaine d'avoir des rages de sucre ou des envies de manger sans avoir faim???

Et si ce muffin par jour m'éloignait des envies de manger toutes sortes d'interdits en semaine comme j'en rêve depuis longtemps???

Bien quoi, mes résultats de cette semaine le prouvent bien , je crois! (ça, c'est mon avocat du diable en moi qui parle encore) Laughing Razz

Cette semaine, j'en ai mangé 4 jours sur 5 et je n'ai pas souffert de ce changement qui était pourtant très drastique pour moi qui mangeais toutes sortes de cochonneries en semaine depuis un bon bout de temps.

En tout cas, j'essaierai de diminuer un peu cette semaine, mais si cela me ramène en arrière dans mes observations et que cela ouvre la porte à trop d'obstacles, je continuerai d'en manger un par jour tant que cela sera nécessaire pour moi.

p.s. 
Je peux me compter privilégiée que mes excès de sucré ne m'amènent plus de gain de poids depuis un bon bout car j'ai maintenant appris à respecter ma faim et ma satiété tout en me permettant ces petits plaisirs sucrés.
Si je tiens tant à diminuer le sucre de mon alimentation, c'est pour une question de santé avant tout et non pas pour mon poids! Wink

Par contre, je ne veux pas non plus d'un cadre trop rigide qui m'enlèverait mon sentiment de liberté si chèrement gagné! Pour moi, il est important que cela se fasse tout naturellement sans me mettre trop de pression! Je tiens trop à ma paix intérieure et à ma liberté pour ça! Wink

******************
question pour toi:

Connais-tu les trucs de ton conjoint pour avoir si bien dompté sa bibitte à sucre???
Se permet-il tout de même du sucré du commerce ou des desserts faits maison de temps en temps???
Il me semble t'avoir déjà lue à ce sujet et tu mentionnais qu'il était bien tenté de goûter à tes desserts faits maison.

Merci encore pour ton soutien inconditionnel! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Lun 12 Oct 2015 - 12:58

Ma précieuse alliée!

Tu t'étais fort bien exprimé par rapport à ton dilemme avec le sucre et sa quantité. C'est moi qui a coupé court dans mes explications! Je vais tenter l'expérience de couper dans mes muffins, mais si un élément de ce que tu cites plus bas refait surface, je poursuivrai mon muffin par jour. Cette coupe de sucre est pour ma santé moi aussi et non pour une perte de poids. Et le taux de sucre ajouté est peu à comparer à ce que je mangeais il y a des années!

Tout ce que tu écris ce matin en faisant l'avocat du diable est aussi ce que je vis (sauf le mot maintien qui s'en vient, mais qui n'est pas encore atteint).

Sunshine a écrit:Et si ce muffin par jour était une dose raisonnable pour moi qui est au maintien et que cela m'empêchait en semaine d'avoir des rages de sucre ou des envies de manger sans avoir faim???

Et si ce muffin par jour m'éloignait des envies de manger toutes sortes d'interdits en semaine comme j'en rêve depuis longtemps???

En tout cas, j'essaierai de diminuer un peu cette semaine, mais si cela me ramène en arrière dans mes observations et que cela ouvre la porte à trop d'obstacles, je continuerai d'en manger un par jour tant que cela sera nécessaire pour moi.

Si je tiens tant à diminuer le sucre de mon alimentation, c'est pour une question de santé avant tout et non pas pour mon poids!

Par contre, je ne veux pas non plus d'un cadre trop rigide qui m'enlèverait mon sentiment de liberté si chèrement gagné! Pour moi, il est important que cela se fasse tout naturellement sans me mettre trop de pression! Je tiens trop à ma paix intérieure et à ma liberté pour ça!

***********************
Mon mari a diminué tout doucement le sucre au fil des années pour en arriver à ne plus en manger, sauf exceptionnellement, lors d'une fête ou d'un événement spécial. Il goûte parfois à mes desserts maison comme à mon pouding aux pommes de la semaine passée. Il aime encore le sucre, mais il réussit à s'en passer facilement tout en se faisant un petit plaisir une fois de temps en temps, pas souvent. C'est pour une question de santé seulement qu'il a coupé le sucre et les protéines animales. Il est en mode prévention, car il n'est pas malade!

Exemple: dès notre mariage, je ne faisais plus de desserts, sauf quand nous avions de la visite. Alors nous ne mangions pas de sucre ajouté sauf avec la visite. Quand nous allions chez mes parents, nous nous gavions de desserts archi sucrés. Nous avions demandé à ma mère de plus faire de desserts, mais elle en faisait quand même et nous ne pouvions pas y résister. Comme nous répondions à ses desserts, le message était contradictoire, alors elle ne nous croyait pas que nous ne voulions pas de dessert!
Ça nous prenait 4-5 jours de sevrage (grosses rages de sucre à répétition) lorsque nous revenions chez nous après avoir été chez mes parents! Quand ma mère est déménagée au foyer, ce sucre a aussi arrêté.

Et au fil des années, il a diminué encore jusqu'à ce jour où il mange un carré de chocolat noir à 70% par jour avec 4 noix d'acajou comme collation le soir et un verre de lait d'amande. Le jour, c'est un fruit frais ou 2 dattes séchées avec des graines de citrouille ou des noix de grenoble. C'est son seul sucre du commerce (chocolat).

À sa fête, ses soeurs avaient apporté une tarte aux pommes et une tarte au sucre maison! Il a mangé un morceau des 2 tartes! C'était jour de fête! Il a eu mal à la tête avec un manque d'énergie le soir venu!!! Le lendemain, ce fut des selles molles! Pour ma part, je me suis rassasiée avec une cuillerée de tarte aux pommes, tellement trop sucrée!

En résumé, le truc: diminuer lentement avec les années! Même s'il mange du sucré à l'occasion, il ne ressent jamais de rage de sucre. Il n'est plus addic au sucre. Je ne pense plus l'être non plus, et mon muffin peu sucré me soutient, me rassasie. En fait, je pense que je pourrais prendre une collation soutenante autre qu'avec du sucre et ça conviendrait. C'est cela que j'essaie cette semaine! Je t'en donnerai des nouvelles!
Exemple: comme collation, je prendrai une toast avec 1 once de poulet ou des cretons (protéine). Je sais que lorsque je prenais un yogourt ou un verre de lait, j'étais aussi rassasiée et je n'avais pas de crise de faim. Mais je ne peux plus opter pour ce choix, car je souffre d'insomnie maintenant avec les produits laitiers.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 12 Oct 2015 - 14:06

Tournesol a écrit:
En résumé, le truc: diminuer lentement avec les années! Même s'il mange du sucré à l'occasion, il ne ressent jamais de rage de sucre. Il n'est plus addic au sucre. Je ne pense plus l'être non plus, et mon muffin peu sucré me soutient, me rassasie. En fait, je pense que je pourrais prendre une collation soutenante autre qu'avec du sucre et ça conviendrait. C'est cela que j'essaie cette semaine! Je t'en donnerai des nouvelles!

Que ces mots tombent bien pour moi! tellement bien que j'en suis toute apaisée en-dedans de moi! I love you

Tu viens de me redonner ma paix intérieure en quelques mots ma belle alliée! I love you

Sans juger ma démarche qui se veut progressive et non un sevrage complet, tu en es arrivée à me donner l'exemple de ton conjoint que je pensais hyper discipliné au point de ne rien prendre de sucré par jour....

Quand tu as mentionné son morceau de chocolat quotidien, tu m'as ouvert les yeux sur ce sujet de sevrage.

Je viens de réaliser que même lorsqu'on dit avoir fait un sevrage, cela ne veut pas nécessairement dire que le sucre ajouté est omis de toute notre alimentation pour autant. Avec ma rigueur, tu me connais, j'étais portée à penser que c'était un sevrage à 100% perfection!

Je me rends ainsi compte que certains utilisent donc leur connaissance de soi pour y aller moins drastiquement et se garder de petits plaisirs sucrés par jour ou par semaine, comme ton conjoint en est un bon exemple. 

Exactement comme j'ai l'intention de le faire avec du temps et de la patience envers moi-même!

En utilisant le mot "addict", tu as touché le point sensible en moi: je veux arrêter d'être dépendante au sucre et je veux rétablir une relation plus saine avec les aliments contenant du sucre ajouté sans toutefois les enrayer de mon alimentation au quotidien.

Si j'en arrive à ne plus ressentir d'envies soudaines de manger même si je n'ai plus faim et de rages de sucre en agissant un peu comme ton conjoint et toi qui prenez une petite dose de sucre par jour, j'en serai comblée et j'aurai atteint mon objectif ultime! Smile

Ton message arrive juste à temps pour me donner un bon élan pour commencer cette nouvelle semaine sous le signe de la zénitude! Merci ma précieuse alliée! I love you   I love you I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Lun 12 Oct 2015 - 15:10

Alors tant mieux mon amie, si j'ai eu les mots et l'exemple dont tu avais besoin pour t'enlever la pression que tu te mettais avec ton objectif de long terme de 100% perfection. Cool

Mon mari mange son carré de chocolat 70% à tous les soirs, mais quand il n'en a pas (au chalet par exemple, si j'oublie d'en apporter!) ou en vacances, il n'a pas de rage de chocolat. Il se sert une autre collation santé, sans plus.

Pour ma part, même si je ne me sens plus addic au sucré et que je n'ai plus de rage de sucre, je me sens vulnérable, pas solide comme du roc. Je dois décider de me servir de mon côté rationnel parfois pour ne pas prendre un dessert cochon de resto ou d'épicerie. Je reste à aimer le sucré et je suis attirée par lui, sans toutefois me sentir perdre la tête pour lui! La démagnétisation a eu lieu.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 12 Oct 2015 - 20:32

Semaine 2:

résumé du lundi

J'ai mangé exactement selon mes objectifs fixés

J'ai mangé un peu de sirop d'érable sur mon pain doré qui m’a été servi au lit par mon conjoint. Une belle surprise en ce long congé que je ne pouvais refuser! Délice I love you


Tel que décidé, pas de muffin ni dessert fait avec du sucre naturel ajouté puisque je n’en avais pas envie et que je n’ai pas eu faim en soirée non plus pour en prendre comme collation.

Trucs du jour:
 
Même pas besoin de thé chaï à la citrouille pour me réconforter ni en journée ni en soirée

Résultat:

-pas d'envies soudaines avec des interdits ni de rages de sucre en général


-pas d’envies de manger sans avoir faim (par gourmandise ou autre raison dont les envies de sucré)

Le reste de ma journée s'est très bien passé sans penser à dépasser ma satiété ou sans avoir des envies soudaines de manger quoique ce soit de moins santé! Very Happy


Constat :

Le goût du sucre est de moins en moins présent en moi! Je ne ressens plus ce besoin de nourrir ma bibitte à sucre à forte dose chaque jour. 

Je considère donc que j’apprivoise ma bibitte à sucre de la bonne façon pour moi et que cela lui plaît bien sans trop la frustrer non plus.

J’entretiens mon amitié avec ma bibitte à sucre autant que j’ai appris à entretenir une belle relation avec les interdits dès le début de mon virage santé et ce, un peu avant de faire MAV en 2009.

Je suis donc en train de boucler la boucle sur mes objectifs principaux que j’avais comme rêve et dont le dernier est en train de se réaliser sous peu, je le sens! Cool Wink

 
Mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude!  Smile                    


Dernière édition par Sunshine le Mar 13 Oct 2015 - 19:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 13 Oct 2015 - 19:11

Semaine 2:

résumé du mardi


Ce soir, j'ai mangé une portion de carré aux pommes et cannelle (variante d'une recette d'Isabelle Huot).

Comme cette recette est sucrée avec un peu de sucre de canne et de cassonade d'érable, je considère donc que je viens de manger mon premier aliment avec sucre ajouté pour cette semaine 2.

 
Total des produits faits avec du sucre ajouté pour cette 2e semaine: 1

 
Résultat:

Encore aujourd'hui, belle journée calme et "zen" au niveau des envies soudaines et des rages de sucre.

Ce soir, j'ai pris ma pression artérielle car je ne me sentais pas bien et j'ai pu constater que ma pression est encore un peu trop basse aujourd'hui pour que mon corps se sente en pleine possession de ses moyens.

Comme cela m'arrive souvent et que j'avais envie de manger sucré ce soir pour me remonter un brin la forme générale, je n'ai pu résister à manger ce petit plaisir allégé en sucre même si j'avais pensé pouvoir m'en passer aujourd'hui au départ.

Ce petit plaisir n'a sans doute rien changé au fait que je fais de la basse pression, mais mon corps a tout de même apprécié ce petit plaisir allégé en sucre naturel pour mieux terminer la soirée.

J’ai un peu plus d'énergie, on dirait bien! Wink                    

Sur ce, mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude! Smile  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Mar 13 Oct 2015 - 20:58

C'est certain ma chère alliée que tu peux te faire confiance. Tu as réussi à apprivoiser les interdits, tu as décortiqué tes EME, tu t'es donné une façon de t'alimenter pour te sentir confortable tout en ayant du plaisir à manger Et en maintenant ton poids, alors j'ai plusieurs preuves que lorsque tu décides de te mettre à une tâche , tu y arrives! Ton engagement est hors de tout doute!

Tu as déjà plusieurs succès dans ton baluchon en apprivoisant ta bibitte à sucre; ces ancrages sont aussi une source de confiance. Tu es sur la route de la réussite et de la liberté, mon amie! Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Ouf!

Message  Invité le Mer 14 Oct 2015 - 12:43

J'ai l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe!
Je suis un peu perdue!
J'entends parler "d'interdits"???
Le sucre est "démonisé" !!!
*********************
Bon, j'ai lu et compris que Sunshine, tu es en "désintoxe" du sucre!
Je suis bien d'accord que trop de sucre blanc en particulier n'apporte rien de bon!
Par contre, manger sucré est naturel j'en suis persuadée! 
Notre corps apprécie le sucre tout simplement!
Et si avec notre cognitif, on décide de le sevrer sévèrement: d a n g e r !
C o m p u l s i o n   à   l' h o r i z o n !
Même si c'est pour notre santé, ou en prévision de problèmes de santé!

Manger de façon non compulsive du sucre dans un muffin, un dessert fruité, etc est sain! 
(je tiens au sucre moi!  Cool)
*******************************
J'aime bien les liens de recettes: je vais faire les 2 »»» muffins et pommes gruau, comme toi Sunshine!
c'est que je ne suis pas contre les recettes moins sucrées! je coupe moi-même le sucre dans plusieurs recettes!

Évidemment, mon point de vue ne tient peut-être pas compte de tous les arguments existants!
J'ai pas réussi à tout lire ton post Sunshine car j'ai pris du retard! et vu que je veux m'exprimer "quand même"...indulgence envers moi s.t.p.  Rolling Eyes

Je vais essayer "de suivre!"  Wink
Smile
>>>j'ai fait la recette pommes et gruau! Bon et plutôt sucré! Je m'attendais à moins sucré! Venez vous en la visite! Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 14 Oct 2015 - 19:48

Bonsoir Ficelle,

Contente que tu sois passée me visiter dans ce poste et que tu sois venue y mettre ton grain de sel que j'attendais avec impatience car je me doutais bien que tu penserais ainsi...je te connais bien, n'est-ce pas? Wink

Comme tu le dis si bien, ne pas avoir lu tout ce poste au complet peut apporter un brin de confusion pour toi pour le moment.

En attendant, j'aimerais te rassurer quant à ma volonté à prendre soin de ma santé avant tout et de manger ce dont mon corps a BESOIN sans me sentir privée pour autant.

Je te mets dans mon contexte présent afin quu tu puisses mieux me suivre dans ma vision personnelle d'apprivoiser ma bibitte à sucre.

Avant de décider de faire ce nouveau pas vers cette diminution de sucre, j'agissais ainsi depuis quelques mois déjà:

1. manger des "interdits" de toutes sortes telles que jujubes du dépanneur, chips, chocolat, bonbons, desserts sucrés du commerce, liqueur diète, etc etc etc....

J'en mangeais au moins une sorte tous les jours en journée, mais surtout en soirée.


J'en avais ENVIE....j'en mangeais avec grand plaisir sans me questionner et me surveiller de près....

Comme j'écoute bien mes signaux internes, la chance était de mon bord, je n'engraissais pas non plus...mon poids se maintenait en mangeant toute cette cochonnerie! Surprised

C'est mon corps qui m'a montré le premier que je n'étais plus en harmonie avec lui et qu'il peinait à me suivre dans mes folies alimentaires.


2. j'ai eu des signes de problèmes de santé tels que fatigue extrême, baisse d'énergie, diarrhée, maux de ventre, ballonnements, démangeaisons au visage, peau terne et qui pîque, mauvaise digestion, sensation d'inflammation intestinale, etc.

En mangeant tous ces interdits de façon trop fréquente, j'ouvrais aussi la porte à une dérape possible ou à une débandade totale de me laisser aller encore plus de jours en jours car j'étais en train de me convaincre que ces interdits peuvent facilement faire partie de ma vie n'importe quand et à n'importe quelle quantité.

Le cognitif peut jouer en notre défaveur dans ce sens-là aussi ma belle Ficelle....il peut nous faire miroiter que tout peut être mangé sans avoir à en payer le prix un de ces jours puisque nous sommes capables de respecter nos signaux et que notre poids suit la parade aussi en même temps.

Mon corps n'a pas apprécié ce changement de cap avec tous les symptômes que je vivais et j'ai dû admettre qu'il y a une limite pour mon corps à ingurgiter des interdits de toutes sortes comme je le faisais.

Avec l'âge, mon corps n'a pas BESOIN de ces quantités de sucre et de cochonneries de toutes sortes. Cela le rend malade à la longue!

Mon corps a peut-être ENVIE d'en manger de temps en temps, mais pas à tous les jours comme je me le faisais croire ces derniers temps. Ha comme le cognitif peut jouer des tours parfois là où on ne le voit pas du tout! Wink

J'étais en train de relâcher mes bonnes habitudes qui me rendent en harmonie, en toute zénitude et en paix intérieure normalement pour satisfaire mes envies de bibitte à sucre qui se laissait trop aller ces temps-ci.

En fait, je commençais à m'en ressentir pas juste dans mon corps, mais dans ma tête et dans mon coeur aussi...il était vraiment temps que je trouve une solution à cette situation qui devenait problématique pour moi!

C'est une démarche santé dont j'ai ENVIE et dont j'ai BESOIN.....deux points essentiels pour moi qui comptent dans ma décision d'agir ainsi avec ma bibitte à sucre.

clarifications importantes au sujet de ma nouvelle démarche:

Ma bibitte à sucre sera apprivoisée et non pas sevrée complètement!

J'ai bien l'intention de continuer à manger des interdits modérément quand mon corps en ressent le BESOIN!

Tel que dit dans le début de ce poste, mon objectif principal est de diminuer la quantité de sucre et je mange santé la semaine en gardant en tête la possibilité de manger moins santé ou plus sucré les fins de semaine comme petits plaisirs de la vie.

Ne t'inquiète pas pour moi ma belle Ficelle.....je suis sur la voie de la sagesse et non celle de la privation.

p.s. En t'écrivant cette réponse ma belle amie Ficelle, je viens de réaliser un point important dans ma nouvelle décision d'apprivoiser ma bibitte à sucre:

Je viens de découvrir que j'ai vraiment BESOIN d'apprendre à faire la différence entre les ENVIES de mon corps et ses BESOINS car j'ai tellement écouté toutes ses envies depuis quelques mois que j'en oubliais d'en écouter ses VRAIS BESOINS! Surprised

Comme tu peux le constater, avec ton intervention, le chat est sorti du sac maintenant!

En me confessant ici ouvertement, j'ai pris conscience de mon déclic intérieur qui était majeur mais que je
ne voyais pas encore très bien....je faisais ce défi sans trop y voir clair, je crois!

Je me laissais guider par mon instinct plutôt que de chercher à comprendre d'où me venait cette idée.

Un autre morceau de casse-tête à mettre à la bonne place dans mon "puzzle" de vie grâce à toi, ma belle alliée! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 14 Oct 2015 - 20:12

Semaine 2:

résumé du mercredi


Ce soir, j'ai mangé une portion de muffin aux carottes et canneberges (recette d'Isabelle Huot).

Comme cette recette est sucrée avec un peu de sucre de canne et de cassonade d'érable, je considère donc que je viens de manger mon deuxième aliment avec sucre ajouté pour cette semaine 2.

Total des produits faits avec du sucre ajouté pour cette 2e semaine: 2

Résultat:

Encore aujourd'hui, belle journée calme et "zen" au niveau des envies soudaines et des rages de sucre.


Je ne pense plus à tout le sucre que j’ingurgitais avant cette décision d’apprivoiser ma bibitte à sucre.

Cette diminution de sucre m'aide grandement à contrôler mes rages de sucre et mes envies soudaines de manger même quand je n'ai pas faim.

Il est plus facile de respecter mes signaux internes de faim et de satiété depuis que j'ai le contrôle sur mon taux de sucre dans mon alimentation.

J'ai la nette impression que la dose de sucre par jour est suffisante pour combler les BESOINS de mon corps et cela éloigne aussi les ENVIES supplémentaires inutiles qu'il pourrait avoir.

De plus, il est à noter que je ne me sens pas du tout privée par cette diminution de sucre et que ma santé générale s’améliore de jours en jours!

Je considère donc que c’est un bonus considérable dans ma démarche SANTÉ ! Wink

Sur ce, mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude! Smile                   

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 15 Oct 2015 - 8:47

J'aime bien tout ton raisonnement! Wink


Un seul mot me fait:  Surprised Les interdits!
Je suis désolée de voir encore ce mot dans ton vocabulaire!  Sad 


Par contre, ta démarche est sage! >>>différencier les envies des besoins!


Smile Bon succès coach!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Jeu 15 Oct 2015 - 11:19

Chère Sunshine!

Sunshine a écrit: j'agissais ainsi depuis quelques mois déjà:
1. manger des "interdits" de toutes sortes telles que jujubes du dépanneur, chips, chocolat, bonbons, desserts sucrés du commerce, liqueur diète, etc etc etc....
J'en mangeais au moins une sorte tous les jours en journée, mais surtout en soirée.

J'en avais ENVIE....j'en mangeais avec grand plaisir sans me questionner et me surveiller de près....

J'apprécie beaucoup ton honnêteté. Je ne savais pas que tu avais autant d'envies depuis quelques mois.

Sunshine a écrit:Comme j'écoute bien mes signaux internes, la chance était de mon bord, je n'engraissais pas non plus...mon poids se maintenait en mangeant toute cette cochonnerie!

Tu m'ouvres les yeux: c'est bien vrai que si nous écoutons nos signaux, il se peut que nous ne prenions pas de livres supplémentaires, mais nos choix alimentaires ne sont pas nécessairement bons pour notre état de santé général. Ça prend donc une dose de sagesse supplémentaire pour mettre un stop aux «cochonneries», même si elles ne nous font pas engraisser.

Ton message m'envoie une alerte de prévention, car il y a là un piège que je n'avais pas encore vécu.

Sunshine a écrit:C'est mon corps qui m'a montré le premier que je n'étais plus en harmonie avec lui et qu'il peinait à me suivre dans mes folies alimentaires.

Bravo d'avoir écouté les signes envoyés par ton corps! Very Happy
Tu nous donnes le message qu'une démarche santé, c'est beaucoup plus global que le maintien de notre poids.

Bonne route dans la différenciation des envies et des besoins. Belle prise de conscience!  Cool
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 15 Oct 2015 - 19:10

ficelle a écrit:Un seul mot me fait:  Surprised Les interdits!
Je suis désolée de voir encore ce mot dans ton vocabulaire!  Sad 

Ficelle,

Ne sois pas désolée pour moi puisque ce mot ne représente rien en soi pour moi. Wink

Je l'ai tellement apprivoisé que je l'utilise souvent entre guillemets ("interdits") parce que pour moi, ce mot ne représente plus ce qu'il annonce en soi.

Je me suis appropriée ce terme selon ma vision personnelle dans ma démarche et je ne l'utilise que pour parler de ces choses moins santé qu'on peut apprivoiser pour intégrer dans notre démarche santé quand je m'adresse aux autres sur le forum.

Il faut bien que j'utilise un mot, n'est-ce pas??? Cool

Que ce soit le terme "cochonneries" ou "interdits", ces mots ne plaisent pas à tout le monde car il nous ramène au fait que nous les avons classés d'une façon négative dans notre tête mais que dans le fond, ce n'est que de la nourriture comme toutes autres choses santé.

Puisque que ce forum est basé avant tout sur une démarche santé et que ce principe santé devrait avoir une grande importance à nos yeux si l'on fait partie de cette communauté, j'appelle les choses par leur nom communément utilisé afin de simplifier mes écrits.

Peut-être qu'un jour, quelqu'un trouvera un terme plus approprié pour remplacer le mot "les interdits" dans le jargon de l'alimentation. Qui sait???

A ce moment-là, j'adapterai mon vocabulaire avec grand plaisir! Wink Smile Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 15 Oct 2015 - 19:39

Merci Tournesol pour tes commentaires! Very Happy

Tu me fais réaliser à quel point je suis contente d'avoir fait mon virage santé ( qui a commencé avant MAV) en mettant l'accent sur autre chose que mon poids.

J'agis ainsi aussi au maintien depuis tout ce temps et cela me porte bonheur, je crois bien! Wink

Depuis ce virage fait avant 2009, l'accent a toujours été mis sur l'amélioration et le maintien de ma santé générale et je crois que c'est ce qui fait de ma démarche une réussite qui perdure depuis ce temps.

Bien sûr, je ne suis pas parfaite et je sais que j'ai eu des hauts et des bas, que j'ai fait des erreurs de
parcours et que j'ai pris de petites pauses ici et là dans ma démarche, mais j'ai toujours su rebondir rapidement pour me remettre en question au bon moment en écoutant mon instinct et ce que mon corps avait à me dire d'important.

Résultat de mon parcours en plus de 5 ans:
Mon corps varie entre 0 à + ou - 5 livres seulement, selon les contextes positifs ou négatifs que je vis. Je n'ai jamais dépassé cette limite de +5 livres même en moments très difficiles.

En misant sur ma santé avant tout, je trouve que je deviens plus ouverte à mes choix alimentaires sans les voir comme des choses obligatoires pour perdre du poids. Je les vois plutôt dans leur ensemble pour ma santé et pour améliorer ma qualité de vie pour le reste de ma vie! I love you

Pour ne pas m'encrasser le système pour de bon, je préfère utiliser du bon carburant santé la majorité du temps afin de me donner toutes les chances de bien fonctionner le reste de ma vie.

Je mise donc sur une alimentation santé pour la majorité du temps en y intégrant des choses moins santé à l'occassion. Non pas à tous les jours comme je le faisais depuis un certain temps!

C'est ce qui m'aide à prendre certains virages comme celui de diminuer le sucre dans mon alimentation puisque mon corps ne supporte plus les fortes doses que je lui infligeais tous les jours ces temps-ci.

Avoir mangé mes émotions ce printemps à cause de mes problèmes au travail est une chose, mais continuer à laisser la porte ouverte aux "cochonneries" comme je le faisais depuis ce temps, NON MERCI!  No

Je me suis donc dit:
"Ça suffit ma Sunshine; prends ta vie en main avant que tes envies te ravagent la santé!!! Ton corps te réclame haut et fort de l'aimer sans le "maganer" comme tu le fais depuis des mois!"

Bien contente d'avoir eu le déclic hier qui m'a fait comprendre que mes ENVIES ne devraient pas prendre toute la place et qu'il est plus important de respecter les BESOINS de mon corps pour manger santé la majorité du temps en me gâtant avec de petits plaisirs moins santé de temps en temps SEULEMENT! I love you


Dernière édition par Sunshine le Jeu 15 Oct 2015 - 21:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 15 Oct 2015 - 20:06

Semaine 2:

résumé du jeudi


J’ai respecté mon engagement personnel de diminuer le sucre dans mon alimentation aujourd’hui, selon les objectifs fixés cette semaine.

Je n’ai rien pris comme aliments contenant du sucre ajouté dans mes recettes ni dans des produits sucrés du commerce.

Total des produits faits avec du sucre ajouté pour cette 2e semaine:


2 sur 4 jours de semaine !

Résultat:

Encore aujourd'hui, belle journée calme et "zen" au niveau des envies soudaines et des rages de sucre.


Je suis de plus en plus convaincue que ma diminution de sucre était nécessaire pour calmer en moi l’appel insistant du sucre pour toutes sortes de choses sucrées, santé ou pas !

En mangeant trop TOUT ce qui me tentait sans prendre le temps de modérer la quantité et la fréquence comme telle, je me suis fait jouer un sale tour car mon corps en a pris un bon coup et c’est ma santé qui commençait à s’en ressentir.

On dirait que le changement de sucre (Splenda pour du sucre naturel) m’a causé aussi quelques obstacles puisque la dose de sucre naturel était beaucoup trop grande et cela entretenait ma bibitte à sucre encore trop….tout comme l’effet du Splenda!

Depuis ce printemps, je tournais en rond en essayant de résoudre ce problème d'envies de manger du sucré sans savoir par où commencer. Cela avait en plus exagéré mes envies de manger toutes sortes de choses moins santé par la même occasion.

Apprivoiser ma bibitte à sucre de la façon dont je m'y prends maintenant est le meilleur moyen que j'ai trouvé qui fonctionne bien pour moi en ce moment! Wink

Conclusion du jour :

Ce n’est pas en soi le fait qu’un aliment soit santé ou pas qui affecte le plus mon corps car je mange des choses moins santé de façon modérée depuis le début de mon virage santé et tout se passait bien jusqu'à maintenant.

C’est dans la quantité et la fréquence de ces aliments sucrés qu’il faut que je me surveille de près si je veux préserver ma démarche telle que je la veux en continuant de la baser sur ma SANTÉ avant tout !

Sur ce, mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude! Smile                    

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Ven 16 Oct 2015 - 18:21

Semaine 2:

résumé du vendredi


J’ai respecté mon engagement personnel de diminuer le sucre dans mon alimentation aujourd’hui, selon les objectifs fixés cette semaine.

Je n’ai rien pris comme aliments contenant du sucre ajouté dans mes recettes ni dans des produits sucrés du commerce.


Je suis allée au restaurant avec mes étudiants adultes pour célébrer leur fin de session et j’ai mangé ce dont mon corps avait besoin, ni plus ni moins en écoutant ce qu’il avait à me dire.

Résultat : j’en ai laissé la moitié dans mon assiette car la portion était beaucoup trop grosse pour mon appétit au dîner.

Ce soir, j’ai mangé un peu moins que d’habitude car mon appétit était moindre ce soir dû au bon gros dîner que j’avais pris ce midi.

Quand est venu le temps de commander du dessert ce midi, je me suis aperçue que la carte des desserts ne m’attirait pas du tout. Et pourtant, ce restaurant est renommé pour ses excellents desserts ! D'habitude quand j'y vais, je ne me gêne pas pour en manger! Je suis trop gourmande pour ça, vous me connaissez bien! Wink

L’ENVIE et le BESOIN du sucre n’y était pas à ma grande surprise même si je m’étais dit que j’en profiterais pour célébrer cette belle session avec eux en me gâtant pas mal ce midi car ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion d'aller à ce resto!

Malgré ma grande ouverture sur les aliments sucrés, mon corps me parlait après le repas en me signifiant qu'il n'en avait plus besoin et je l’ai donc écouté avec le plus grand respect qu'il mérite d'ailleurs! I love you

Total des produits faits avec du sucre ajouté pour cette 2e semaine:

2 sur 4 jours de semaine !


(si j’en prends d’ici mon coucher, je reviendrai éditer mon message pour qu’il soit mis à jour)

Résultat:

Encore aujourd'hui, belle journée calme et "zen" au niveau des envies soudaines et des rages de sucre.


Mon corps ne me réclame plus de sucre supplémentaire, à l’exception du sucre qui est dans mes aliments santé tels que mes fruits séchés ou frais.

Avec les bons repas que j’ai pris aujourd’hui, je ne sais pas si je mangerai des aliments sucrés ce soir….je n’ai pas encore pris de muffin ni de dessert fait avec un peu de sucre naturel puisque mon corps n’en réclame pas du tout aujourd’hui.

J’attendrai de voir en soirée si l’appel du sucré se fera sentir pour me gâter un brin….ou pas ! La  porte est ouverte à un bon muffin santé fait avec un tout petit peu de cassonade d’érable et de sucre Sucanat.

Bénéfice collatéral à cette démarche pour diminuer le sucre dans mon alimentation :

J'ai eu toute une surprise ce matin quand je me suis pesée….j'étais en bas de mon poids bonheur! Surprised

Chose qui ne m'étais pas arrivée depuis ce printemps! Surprised

J’ai éliminé 1,5 livres cette semaine sans le savoir car j’étais trop occupée le matin pour penser à me peser depuis un bout de temps. Comme ma démarche n'est pas centrée sur la balance et que je fais de plus en plus confiance à mes signaux internes, j'étais vraiment contente de cette belle surprise! Very Happy

Mon analyse personnelle me dit que ce n’est pas parce que je mange plus santé ou parce que je mange moins de calories que j’ai maigri, mais bien parce qu’en coupant le sucre dans mon alimentation, je me sens plus près de mes signaux internes et je peux mieux respecter ma satiété sans la dépasser en mangeant des choses qui sont difficiles pour moi à me combler dans ma faim.

Pour moi, depuis le début de mon aventure avec le respect de ma faim et de ma satiété, le plus grand défi était de surmonter cet obstacle : manger ce dont mon corps a BESOIN tout en respectant ma satiété sans tout bousiller en mangeant de la nourriture dite sucrée qui m’entraîne inévitablement à manger plus que ma satiété quand je suis plus distraite et moins à l’écoute de mon corps.

Comme je suis très occupée ces temps-ci, la diminution de sucre m’a donné cette longueur d’avance : avoir un meilleur contrôle sur ma satiété générale tout en étant distraite et occupée ailleurs que sur mes signaux internes (un peu sans vraiment le faire exprès) !

Un très beau constat pour moi qui en dit long sur le fait de manger TOUT ce dont notre corps a BESOIN sans toutefois en venir à prendre nos envies pour des BESOINS! Wink

Avec ce meilleur équilibre en tête cette semaine, j’ai réussi à maintenir le cap sur mon objectif sans y penser tellement j’étais préoccupée par mes étudiants qui étaient en pleine session d’examens.

Je me surprenais moi-même chaque soir en venant vous faire mon compte-rendu qui respectait mon défi en me rendant compte que je n’y avais pas pensé en journée du tout et que cela s’était fait plus machinalement cette semaine que lors de ma première semaine de ce défi.

Je crois que c’est plutôt bon signe ; cela veut sans doute dire que la routine est installée et que le reste suivra son cours de façon plus automatique maintenant !

Sur ce, mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Sam 17 Oct 2015 - 13:27

Allô mon alliée alimentaire par excellence!

Les infos que tu nous as partagées, provenant d’Isabelle Huot, m’ont fait me questionner sur la quantité de sucre que je prends encore, spécialement dans mes muffins à tous les jours, car je ne mange que d’autres desserts avec sucre ajouté qu’occasionnellement seulement.
http://mincamies.forum-canada.net/t5034p15-comment-apprivoiser-sa-bibitte-a-sucre#31104

J’ai donc expérimenté d’abaisser davantage le sucre en coupant sur les muffins en collation ainsi que dans mon café du matin.

Voici donc mon bilan de mes collations en PM (remplacement du traditionnel muffin peu sucré et sans gras) :

Jour 1 : Toast + poulet
Corps satisfait, faim rassasiée, facile d’attendre le souper. (réaction semblable à celle avec une collation-muffin)

Jour 2 : 2 dattes séchées + 5 noix d’acajou
Faim ressentie 1 heure plus tard, j’ai dû reprendre 2 autres dattes + noix et je suis restée sur ma faim. Plus grosse collation en soirée.

Jour 3 : Œuf à la coque
Corps satisfait, faim rassasiée, facile d’attendre le souper. Collation à la demie que d’habitude en soirée (habituellement, je prends une toast + beurre d’arachide + pomme)

Jour 4 : Omelette à base de blanc d’œuf + petits morceaux de piment rouge
Corps satisfait, faim rassasiée, facile d’attendre le souper. Aucune faim en soirée, donc pas de collation, mais réveillée par la faim à 2 heures du matin avec mal de tête! J’ai dû me lever pour prendre une toast + beurre d’arachide + ¼ banane

Jour 5 : ½ banane + 5 noix
Faim ressentie 1 heure plus tard. Souper plus tôt et besoin de 2 collations en soirée

Jour 6 : Toast + beurre d’arachide + pomme (réaction semblable à celle avec une collation-muffin)
Corps satisfait, faim rassasiée, facile d’attendre le souper. Collation normale en soirée

Conclusion :
- Même si je n’ai mangé aucun muffin de la semaine, ni aucun autre dessert avec sucre ajouté, je n’ai pas eu d’appel de sucre mais j’ai eu faim trop tôt après avoir pris des fruits +noix. Je ne me suis même pas sentie privée de MON muffin!  Cool

- Avec une collation à base de protéine, mon corps est comblé, aucune envie de manger, ni envie de sucré.

Alors, que je mange un muffin ou une collation protéinée, mon corps réagit de la même façon. Il n’est pas rassasié par des fruits, il a faim trop rapidement avec une envie de grignoter pour combler le reste de la faim et un léger mal de tête.
Si je ne mange pas de collation en soirée, je dois en prendre une la nuit!

Je continuerai donc d’inclure des muffins dans mes collations et j’incorporerai aussi des collations protéinées lorsque ce sera possible (pas toujours simple d’apporter à l’extérieur une omelette ou un œuf à la coque ou une toast au poulet!  confused )
Note: Par expérimentation antérieure, je sais que lorque je mange un yogourt ou un verre de lait, je me sens rassasiée et l'attente du souper est facile, mais je ne peux plus me permettre ce genre de collation, car je souffre d'insomnie et je me sens gonflée avec les produits laitiers.  No Zut! J'aimais ce type de collation, facile, et qui me rassasiait pleinement!


Le seul hic : le café du matin! Je l’aime avec 1 c. à thé de sucre (du Splenda depuis plusieurs année et du sucanat depuis quelques mois). J’ai coupé à ½ c. à thé cette semaine, mais je n’ai pas aimé mon café, eurk! donc une frustration de privation. J’essaierai de couper le sucre très lentement pour en arriver à ne plus ajouter de sucre, mais je serai très mollo car je n’aime pas ne pas apprécier mon seul café de la journée! En fait, je ne suis pas une vraie amatrice de café!

@ Sunshine,
Avec tous les bénéfices collatéraux que tu nous listes depuis ce début d’aventure dans le but de te sevrer du sucre, je comprends les raisons qui font que je n’ai plus de rage de sucre, ni le goût pour des «cochonneries» très caloriques et vides de nutriments, communément nommés «interdits». J’aime le goût sucré mais je ne suis plus addict au sucre! Yé!  Very Happy

Tes conclusions de ces 2 premières semaines d’aventure me font aussi comprendre ce qui a fait que j’avais moins de difficulté que toi à ressentir précisément mes signaux de faim et surtout de satiété. Tu devais composer au quotidien avec les effets du sucre, même artificiel, qui bousillait tes signaux. Alors ton oreille sensorielle devait être plus aiguisée que la mienne pour arriver à respecter tes signes corporels!

Je suis très satisfaite de cette expérience qui me prouve que je suis sur la vraie route de la liberté face au sucre.  Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 17 Oct 2015 - 19:38

Tournesol,

Tu as essayé au moins de diminuer la prise de sucre juste pour voir ce que cela donnerait et c'est ce que j'admire chez toi!

Ta détermination à vouloir améliorer ton sort chaque jour.  Cela me fait très plaisir de te voir cheminer de la sorte! I love you

Ensuite, tu en tires tes propres conclusions suite à tes essais et tu fais tes propres choix alimentaires par la suite!

Comme ta bibitte à sucre est sans doute différente de la mienne, tu peux sans doute la nourrir un peu plus que moi chaque jour sans endommager le reste de ton parcours et sans bousiller tes signaux internes.

Pour le sucre ou Splenda dans mon café, cela s'est fait progressivement pour moi aussi. Cependant, j'étais tellement bien avec mon sucrant dans mon café qu'il a fallu que je me donne un bon coup de main en me mettant personnellement au défi de diminuer le sucrant d'un jour à l'autre et de me donner une date limite pour y arriver.

Comme ça, je m'engageais plus sérieusement à y arriver tout en m'habituant lentement au changement de goût de moins en moins sucré.

Maintenant, le coeur me lève si quelqu'un me donne un café sucré.....bien comique mais vrai! Wink

**************

Moi, après ces deux semaines d'essais, j'en ai tiré cette conclusion:

Mon système était tellement encrassé que maintenant, le grand ménage interne est fait et je me sens bien comme une neuve à part ça! Wink

En plus, j'ai réalisé en discutant avec toi à ce sujet que cette diminution de sucre dans mon alimentation m'aura aidée non seulement à calmer mes envies soudaines de manger plus que ma satiété mais cela aura aussi eu comme bénéfice collatéral de calmer mes rages de sucre et toutes émotions plus agitées qui entourent cette prise de sucre.

Je me sens beaucoup plus calme, sereine et apaisée maintenant! I love you

En fait, je suis convaincue que c'est mon décodeur de signaux de la faim et de la satiété qui en aura le plus bénéficié car je contrôle mieux mes signaux internes depuis ce temps.

Une grande décision pour moi qui en aura valu la peine, je te le garantis ma belle alliée! I love you I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 17 Oct 2015 - 20:10

Semaine 2:

résumé du samedi


Comme mes objectifs personnels de la fin de semaine sont plus flexibles et que je peux me gâter avec toutes sortes de petits plaisirs gustatifs (santé ou pas), il me fait tout drôle d'écrire que j'ai mangé un seul produit contenant du sucre ajouté aujourd’hui qui est une portion de yogourt grec brûlé (recette MAV du livre le 30e) que je modifie en y mettant de la cassonade d'érable au lieu du fructose.


Ce dessert MAV digne d'un resto m'a comblée pour toute la soirée! Délice

Je n’ai rien pris d'autres comme aliments contenant du sucre ajouté dans mes recettes ni dans des produits sucrés du commerce, à l'exception d'un peu de sirop d'érable ce matin sur mon pain doré lors de mon déjeuner.

Le sirop d'érable a toujours fait partie de mes gâteries de fin de semaine et ce, même depuis mes débuts avec MAV!

Anecdote du jour:

Mon conjoint m'a demandé si je voulais manger quelque chose pour ma collation ce PM et j'ai répondu "oui" par automatisme sans réfléchir. Il m'a alors offert de me faire un thé chaï à la citrouille et de m'ouvrir un petit sac individuel de biscuits Préventia au chocolat noir.

Ma collation préférée en ce temps frisquet!                    

Comme je me suis aperçue de mon erreur de répondre trop vite sans me demander si j'avais faim tout d'abord, j'ai mis mes biscuits près de moi en me disant que j'en prendrais quand la faim me tiraillerait trop car pour le moment, je n'avais pas faim encore.

Ho surprise! Comme je voulais terminer un document qui pressait pour le travail, j'ai bu mon thé tout en travaillant mais je me suis aperçue 30 minutes avant de souper que mes biscuits étaient restés là tout près de moi le reste de l'après-midi sans que je n'y pense.

C'est vraiment bizarre comment je réagis depuis que ma dose de sucre est diminuée en moi!  

L'envie y était sans aucun doute car j'adore ces biscuits, mais la faim n'y étant pas et l'appel du sucré se faisant de plus en plus rare en moi depuis deux semaines, j'ai complètement oublié d'en manger.

Comme quoi, je peux contrôler ma gourmandise si je le veux! Wink  

Total des produits faits avec du sucre ajouté pour cette 2e semaine:

2  sur 5 jours de semaine !


1 sur 1 jour de fin de semaine!

Résultat:

Mes envies de manger en trop grande quantité malgré ma satiété ou de manger par gourmandise sont absentes de mon parcours depuis deux semaines!


Mes rages de sucre et ma dépendance de manger des choses moins santé tous les jours ont disparu avec le temps malgré le fait que je sois ouverte à me gâter plus la fin de semaine.

C’est mon corps qui me démontre qu’il n’en a pas BESOIN pour le moment.

Il est certain que je garde en tête la possibilité de me faire plaisir quand l’ENVIE et le BESOIN se feront sentir une autre fin de semaine, mais cela fait deux semaines complètes que je n’en ressens pas vraiment le BESOIN!

Je reste toujours vigilante et bien à l'écoute de mon corps au cas où il changerait d'idée en cours de route!

Sur ce, mon aventure se poursuit un jour à la fois....sous le signe de la confiance et de la zénitude! Smile  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 18 Oct 2015 - 10:17

En ce beau dimanche matin, j'ai terminé de fouiller dans mes livres d'Isabelle Huot et mon choix est encore indécis.

J'hésite entre cuisiner des muffins choco-bananes ou des muffins aux noix.

Quel beau dilemme, hein?

Quand j'aurai une envie plus prononcé pour l'un ou l'autre en journée, je me mettrai donc à la popote santé afin d'avoir des réserves santé pour cette semaine pour mes desserts/collations de soirée.

J'ai bien hâte que mon corps se décide sur ce choix alimentaire...j'ai le goût de popoter aujourd'hui. Pas demain! Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Dim 18 Oct 2015 - 10:43

Sunshine a écrit:En fait, je suis convaincue que c'est mon décodeur de signaux de la faim et de la satiété qui en aura le plus bénéficié car je contrôle mieux mes signaux internes depuis ce temps.

Avec tout ce que tu nous as décrit depuis 2 semaines, j'en étais venue à cette conclusion moi aussi. Énorme bénéfice! C'est pas mal plus qu'un bonus! C'est le gros lot! Champion

Je ne saisissais pas les raisons qui faisaient que tu avais plus de difficulté que moi à cerner tes signaux, considérant que tu es très proche de ton corps, de tes sensations, de ton intuition, possiblement plus à l'écoute que je le suis! De plus, tu es continuellement en mode «recherche» pour trouver ce qui te convient le mieux et quand tu décides d'expérimenter (comme nous l'avons fait avec les blocs d'activités de G.G.), tu y mets tout le sérieux et la rigueur à 100%. Mais après ces 2 semaines de sevrage, je comprends tellement! Ton décodeur était encrassé! Le mien, il est passé au nettoyage au fil des années, en passant d'un demi gâteau au chocolat avec sauce au caramel chaude en collation pour en arriver à un muffin avec 1/3 c. à table de sucrant (4 c. à table pour 12 muffins)!

Je n'avais jamais pensé que le sucre, même artificiel, pouvait faire tous ces ravages sur nos signaux internes! Mais depuis ton expérience, je trouve que cela a tellement de sens! Mon conjoint a lu le livre «Le mal du sucre». J'imagine que ça doit être expliqué là dedans!

Quand je suis sur mon air d'aller avec mon GBS, que je ne réfléchis pas à ce que je mange, c'est mon décodeur qui fait le travail! Ce dont j'ai besoin, c'est le désir de l'écouter et de le respecter.

Je suis vraiment contente que tu puisses goûter à cette étape apaisante. Tes 2 semaines les plus cruciales sont du passé. Il s'agira de t'habituer à la précision de ton décodeur qui luit comme un sous neuf maintenant! Very Happy
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum