comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 13 Déc 2015 - 17:21

Aujourd'hui, je me suis surprise à avoir le goût de manger une pomme pour avoir un peu de sucre naturel pour contenter ma dent sucrée en moi. Je n'avais pas nécessairement le goût de plus de sucre que ça mais je voulais à tout prix une pomme bien sucrée.

Comme je savais que la sorte de pomme qu'on avait à la maison n'était pas très sucrée, j'ai mis des pommes plus sucrées sur la liste de commissions de mon chum.

J'ai donc pu étancher mon envie de sucré en mangeant une pomme de la variété "Red delicious" que j'appelle communément une pomme-poire due à son goût et à sa forme.

Qui aurait dit qu'un jour je pourrais avoir envie d'une pomme comme aliment sucré! Surprised

Je progresse, je chemine et j'avance un peu tous les jours....lentement et progressivement! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 18:33

Ouf! Grosse journée négative au travail! Mad

Ce négatif ne venant pas de moi, mais des autres qui m'entouraient, il était bien difficile de contrôler ces situations malencontreuses! Rolling Eyes

En arrivant à la maison, j'ai eu beau tenter de me recentrer sur le présent pour oublier cette journée remplie de commentaires négatifs et de frustrations intérieures pour moi, mais ce fut peine perdue...j'ai mangé mes émotions du jour...en mangeant des aliments très sucrés et moins santé!

Pourtant, j'avais réussi à surfer sur ces émotions en journée et j'étais arrivée à me détacher de cette négativité qui m'affecte plus que je ne le voudrais.

Que voulez-vous? Je suis comme une éponge qui absorbe tout: les vibrations positives autant que les négatives!

J'avais les cordes sensibles quand je suis arrivée à la maison car j'en ai vibré un coup de trop aujourd'hui! Laughing

Comme vous pouvez le constater, je suis loin d'être parfaite! J'ai mes moments difficiles et je vis des hauts et des bas dans mon cheminement.

Quand ces bas m'arrivent maintenant, au lieu de me sentir coupable comme cela m'arrivait il y a quelques années, je me sens tout drôle car je me dis tout simplement que cela me ramène rapidement les deux pieds sur terre pour me rappeler que la perfection n'existe pas et qu'il est inutile de la rechercher.

C'est une leçon de vie à chaque fois qui m'oblige à grandir intérieurement et à me ressourcer afin de m'outiller encore plus pour essayer de m'améliorer sans en faire un drame inutile ou un abandon de mes bonnes habitudes parce que cela me porterait à trop me décourager! Wink  

Je travaille encore plus sur moi en cherchant des solutions au lieu de m'apitoyer sur mon sort comme je le faisais avant dans mon ancienne vie.

En écrivant ceci, je viens de me rendre compte d'un oubli depuis deux jours:

J'ai oublié de commencer ma journée en choisissant l'état d'esprit dans lequel je veux passer la journée.

A bien y penser, depuis que j'avais installé cette technique spéciale dans ma routine du matin, j'avais eu de beaux résultats et le fait que je sois trop pressée de partir travailler m'aura pénalisée....j'en ai oublié de
prendre soin de moi avant tout!

J'ai ma SOLUTION maintenant: mettre en place cette bonne habitude pour que cela devienne une meilleure routine et que cela devienne plus automatique (sans l'oublier). Je vais même essayé de le faire en me couchant le soir pour voir si cela ne pourrait pas m'aider pour le lendemain...au cas où j'oublie de faire cette technique à mon réveil le matin.

Bon, je me sens déjà plus stable et mieux préparée à passer la journée de demain en toute beauté maintenant que j'ai identifié la source de mes émotions et une solution pour éviter d'autres moments difficiles demain! I love you

Le constat le plus important pour moi dans tout ceci:

Je réalise aussi que de manger mes émotions ne m'a apporté qu'un réconfort temporaire seulement! Ce dont j'avais besoin, c'est de temps pour décanter tout ceci, relaxer et penser à autre chose pour voir plus clair en moi et trouver une solution de prévention qui me redonnerait une certaine sérénité en moi.

C'est sur ces mots que je mets le négatif du jour de côté et que je passe à autre chose avec plaisir en vivant le moment présent en vous écrivant ce soir avant d'aller travailler dans ma paperasse d'école!

Ma bibitte à sucre s'est bien réjouie de cette escapade de bouffe sucrée en semaine, mais elle n'a qu'à bien se tenir parce que je lui réserve une surprise: je retrouverai ma sérénité bientôt et je mettrai ma bibitte à sucre au repos forcé! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Jeu 17 Déc 2015 - 19:43

Bravo mon amie! I love you
Bravo pour ton attitude positive! I love you
Bravo pour ta capacité à te pardonner! I love you
Bravo pour ta capacité à te rechoisir! I love you
Bravo pour avoir trouvé une solution! I love you
Bravo pour reconnecter au moment présent! I love you

avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 20 Déc 2015 - 11:24

Aujourd'hui, j'ai eu l'envie de relire ce poste et de faire un bilan de mes trouvailles.

Il faut dire que depuis un certain temps, la fatigue et le stress sont venus mettre leur grain de sel un peu trop à mon goût dans ma démarche santé et mon expérimentation sur la diminution de sucre a changé de cap à quelques reprises à cause de tout ceci.

Quand je me relis et que je regarde les points positifs de cette expérimentation, je me dis que j'ai en main plusieurs outils pour recommencer à vivre cette expérience avec plus de rigueur et d'attention que j'en avais ces derniers temps.

J'ai vraiment le goût de retrouver cet état d'esprit dans lequel j'étais au moment d'avoir réussi à diminuer le sucre dans mon alimentation.

J'ai rarement vécu un "état de Grâces" comme celui-ci et cela me manque en ce moment.

Je prendrai donc le temps des vacances pour raffiner mes acquis et me pencher à nouveau sur le travail sur moi-même afin de découvrir d'où vient le vrai problème car je ne crois pas être allée jusqu'au fond pour trouver la vraie source de ma dépendance au sucre.

Jusqu'à maintenant, voici ce que j'ai découvert sur moi:

Bilan de cette expérimentation

En essayant de diminuer le sucre dans mon alimentation, j'ai pu analyser mes comportements alimentaires de plus près et j'ai trouvé ceci:

Sources d'obstacles qui m'amènent à avoir envie de manger sucré:

1) les émotions
2) le stress
3) la fatigue
4) si je mange un aliment du commerce contenant du sucrant ajouté (incluant les édulcorants)
ex.: mes pires obstacles: liqueur (diète ou pas), chocolat autre que le chocolat noir, bonbons
5)  Quand une envie n'est pas comblée sainement en temps voulu, il m'arrive de développer une envie moins santé qui aurait pu être évitée en cuisinant le même équivalent en plus santé.

Solutions envisagées pour vaincre ces obstacles:

1) surfer sur mes émotions (les accueillir et les vivre au lieu de les manger)
2) et 3) relaxer, méditer et me reposer (en fait, me changer les idées et prendre plus soin de moi)
4) ne manger que des aliments faits maison serait l'idéal pour moi (seule exception: manger du chocolat noir n'affecte pas l'appel du sucre pour moi)
5) avoir des provisions de recettes MAV et santé en tout temps pour combler ces envies dans l'immédiat ou prendre du temps pour cuisiner lorsque ces envies surviennent sans attendre trop longtemps pour les combler

constat:

Je me rends compte que de vivre un obstacle à la fois pour moi est facile à gérer sans avoir envie de manger du sucre pour me réconforter dans ces moments-là. Je suis capable d'y arriver un obstacle à la fois!

Il me reste maintenant à travailler plus fort sur moi afin de vaincre des obstacles combinés (ex: une émotion forte combinée à de la fatigue ou du stress).

Solution:

Établir une routine de vie incluant les disques de relaxation et de méditation de Nicole Bordeleau. Malheureusement, je les délaisse toujours en temps trop occupé au travail car je me dis que je n'ai pas le temps et l'énergie pour faire des sessions avec elle en revenant du travail. Pourtant, je constate que c'est ce dont j'aurais le plus besoin comme routine et que cela "vaut la peine" de prendre ce temps-là pour moi.

Note spéciale:

Si j'insiste tellement sur l'importance d'apprivoiser ma bibitte à sucre, c'est que j'ai découvert avec cette expérimentation que cela me donnait plusieurs bénéfices collatéraux inestimables pour moi:

Cela m'a aidée:

-à calmer mes envies soudaines de manger plus que ma satiété
-à décrasser mes signaux de faim et de satiété pour qu'ils soient plus faciles à reconnaître
-à calmer mes rages de sucre
-à calmer toutes émotions plus agitées qui entourent cette prise de sucre
-à stabiliser mon énergie (sans avoir de hauts et de bas trop drastiques en journée ou en soirée)
-à régler des problèmes physiques (migraines, maux de tête et de ventre, etc...)

En retombant dans mes anciennes habitudes, j'ai vite réalisé que je perdais tous ces bénéfices collatéraux très rapidement et cela m'attriste pas mal plus que je m'y attendais.

En ce début de vacances, j'ai eu le temps de décanter toute cette expérimentation et d'en voir les bons côtés en me disant qu'il était essentiel pour moi de reprendre le chemin de l'introspection afin de découvrir d'où me vient ce besoin de me réconforter avec le sucre tout spécialement quand je vis des moments plus mouvementés dans ma vie.

J'espère revenir bientôt avec une autre trouvaille sur mon compte afin de fermer la boucle sur cette dépendance au sucre.

À la prochaine jasette! Wink
  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 29 Déc 2015 - 15:40

Depuis que j'ai vécu des moments plus difficiles avec ma bibitte à sucre, j'ai essayé de me ressourcer intérieurement afin de voir plus clair en moi.

A la lecture du livre de Nicole Bordeleau "Vivre, c'est guérir", j'ai pu cheminer et me rendre compte qu'il fallait aller à la source du problème réel en moi au lieu de m'en tenir à de simples théories qui ne me donnaient plus rien de bon que de tourner en rond.

Oui, je suis d'accord que le sucre est un aliment normal dans notre alimentation et qu'il est nécessaire jusqu'à un certain point, mais certainement pas d'en ressentir autant de dépendance et de ne pas être capable d'en contrôler mieux les quantités chaque semaine.

Pour arriver à me libérer de cette dépendance, il fallait que j'aille fouiller en moi pour mieux comprendre mes comportements alimentaires autres que ceux qui sont considérés "normaux" en mangeant du sucre de façon modérée.

J'ai finalement retrouvé un brin d'équilibre après avoir mangé en pleine conscience des sucreries de toutes sortes pendant mes vacances de Noël chez mes parents.

J'en suis venue à ce constat:

-mon attirance pour la nourriture sucrée est contrôlable dans la mesure où ils ne s'agit pas de bonbons ni de chocolats.

Pourquoi ces sucreries sont-elles plus magnétiques que les autres pour moi? 

Et bien, ma dégustation en pleine conscience m'a amenée loin dans mes souvenirs d'enfance et voici ce que j'ai pu découvrir avec cette expérimentation.

Cela vient du fait que ces sortes de sucreries étaient toujours disponibles chez mes grands-parents (qui habitaient dans une maison bi-générationnelle avec nous).

Ces sucreries servaient la majorité du temps de réconfort lorsque j'en avais besoin et mes grands-parents m'en servaient une portion plus que généreuse pendant qu'ils m'écoutaient leur raconter mes malheurs du jour. Comme ça me faisait du bien de me savoir écouter et de manger ce sucre si réconfortant à mes yeux!

Ce petit "pattern" de réconfort a duré très longtemps...en fait, jusqu'à la mort de ma grand-mère qui est
partie la dernière (je devais avoir 27-29 ans à ce moment-là).

Difficile de me défaire de ce "pattern" en vieillissant car je n'en étais pas consciente auparavant....

J'ai l'impression que l'enfant en moi aime bien se laisser "dorloter" par les bonbons et le chocolat car cela le ramène dans son enfance lorsqu'il se sentait bien écouté avec ses grands-parents chéris.

Maintenant que j'en suis pleinement consciente, j'espère que je pourrai faire la paix avec ce passé et fermer la boucle sur cette façon de me réconforter en temps difficiles car cela ne me convient plus maintenant que j'en ai trouvé la source de départ.

Il est temps de tourner la page sur ce passé, de faire mon deuil de cette façon de me réconforter et de vivre mes émotions autrement qu'en les mangeant ainsi.

En attendant d'être démagnétisée complètement des bonbons et du chocolat, je préfère m'en tenir loin pour le moment quand j'aurai besoin de réconfort. Je veux vivre dans l'ici et maintenant en mangeant autre chose en remplacement si le besoin de réconfort se faisait sentir à nouveau.

En me préparant à l'avance de bons desserts santé (MAV ou autres) où je pourrai diminuer progressivement le sucre dans les recettes, j'arriverai aussi à passer de belles journées sans envies soudaines ni rages de sucre.

Lorsque le surf émotif ne fonctionnera pas, je me réconforterai autrement qu'en mangeant du chocolat et des bonbons.

En lisant un livre sur l'alimentation, j'ai réalisé aussi à quel point les sucres ajoutés du commerce sont mis en fonction de nous attirer de nouveau vers ce produit sucré au fructose ou glucose chimique qui nous pousse toujours à en vouloir encore et encore pour nous entraîner vers cette dépendance au sucre.

En cuisinant à la maison, j'ai l'avantage d'utiliser moins de sucrant et de le prendre naturel le plus possible au moins.

A part les bonbons et le chocolat, je suis convaincue que je peux facilement compenser par une recette maison au lieu de manger ces produits du commerce qui ne font que me rendre la vie plus difficile quand j'y pense bien! Wink

C'est un nouveau départ vers l'apprivoisement de ma bibitte à sucre en toute confiance et en paix avec moi-même! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Mar 29 Déc 2015 - 16:22

Quels propos plein d'espoir! Bravo pour rebondir aussi rapidement après avoir vécu des difficultés avec ta bibitte à sucre.

À mon point de vue, le paragraphe suivant est la grande source d'espoir dans la solution à ta dépendance aux bonbons et chocolat.

Sunshine a écrit:Ces sucreries servaient la majorité du temps de réconfort lorsque j'en avais besoin et mes grands-parents m'en servaient une portion plus que généreuse pendant qu'ils m'écoutaient leur raconter mes malheurs du jour. Comme ça me faisait du bien de me savoir écouter et de manger ce sucre si réconfortant à mes yeux!

Quel constat: optimiste, réconfortant et sur la ligne de la réussite!  C'est que tes grand-parents te donnaient des bonbons ET leur présence. En dissociant les deux, tu peux te centrer sur les bienfaits de l'écoute et de l'amour de tes grand-parents. C'est certain que les bonbons viennent contaminer la situation un brin, mais tu as eu aussi le privilège d'être écoutée, de ne pas vivre tes malheurs, seule et délaissée émotivement. La clé du réconfort émotif se trouve probablement dans la dissociation de ce que tes grand-parents te donnaient.

Si je prends mon exemple, dans mes malheurs comme dans mes bonheurs, je n'avais personne pour me confier. Alors je mangeais du gâteau ou du pouding au chocolat, du sucre à la crème ou du fudge que nous avions toujours à la maison! C'était ma façon de relationner, de me sentir en vie, de ne pas trop me sentir esseulée! J'ai dû me bâtir un parent bienveillant à l'intérieur de moi, qui écoute et accueille ma fierté, ma satisfaction personnelle, ma tristesse, ma solitude, ma peur, ma colère, mes déprimes, mes impuissances, mes bonheurs comme mes malheurs...

Tu pourrais placer tes grand-parents au centre de ton baluchon pour t'aider dans ta démarche démagnétisante!  I love you  I love you

Encore BRAVO ma chère alliée de te remettre en pleine action rapidement, en t'engageant sur une piste au pesant d'or que tu as découvert en voyageant au coeur de toi. Sois fière de toi!  Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 31 Déc 2015 - 13:14

Bilan d'après prise de conscience des derniers jours

Depuis le 26 décembre, je me suis remise en mode "remise sur les rails" face aux aliments moins santé et sucrés en diminuant le tout au maximum.

Cette désintoxication d'après vacances des Fêtes m'aura permis encore une fois de voir à quel point le sucrant joue un rôle important dans mes reprises de poids, mon manque de stabilité de poids et sur tous les autres inconvénients reliés à cette prise de sucrant.

Le pire inconvénient que j'ai pu constater encore une fois, c'est de voir à quel point le sucrant peut affecter mes signaux de faim et de satiété qui ont été bousillés encore une fois sans que j'y porte trop attention. Que voulez-vous? J'ai la tête bien dure parfois! Razz Laughing Razz

Pendant la période qui a précédé le 26 décembre, j'ai mangé sans pouvoir m'arrêter à temps car je ne reconnaissais plus mes signaux de satiété et j'en étais même venue à manger sans avoir faim. En fait, j'avais de la difficulté à ME reconnaître comme tel! J'avais perdu tous mes acquis des derniers temps en quelques jours de relâche seulement! Surprised

J'avais le sentiment d'avoir perdu tous mes points de repères en un temps record sans trop comprendre pourquoi je ne pouvais plus manger en respectant mes signaux internes comme avant.

La fatigue et le stress du travail n'ont certainement pas aidé mon cas, mais j'ai pu constater que même après être bien reposée, j'avais toujours autant de difficultés à retrouver mes vrais signaux internes. C'était donc autre chose qu'il fallait que je cible afin de surmonter cet obstacle.

J'étais consciente que je mangeais des quantités plus imposantes de nourriture de toutes sortes: santé ou pas, mais je ne savais plus comment revenir à mes signaux de faim et de satiété d'avant ! J'avais l'impression de m'enfoncer de jours en jours un peu plus creux dans un tunnel sans fin!  affraid

Depuis ma prise de conscience le 26 décembre

Tout va beaucoup mieux au point de vue de mon alimentation et après quelques jours d'ajustements où je me sentais restreinte dans mon alimentation, j'ai pu bénéficier à nouveau de tous les avantages collatéraux que peut m'apporter une diminution de sucrant et cela me pousse à manger plus santé par le fait même sans que j'y fasse trop attention. Je ne me sens plus privée maintenant que j'ai fait la paix avec le sucrant dans mon alimentation.

Le plus beau de tout ceci, c'est qu'en quelques jours seulement de diminution de sucrant, j'ai retrouvé mes sensations de faim et de satiété.

En ce faisant, j'ai recommencé à manger des portions plus normales pour mes besoins personnels et mon corps m'en remercie grandement tous les jours en faisant osciller la balance vers le bas à nouveau. 

Ce qui est le plus surprenant, c'est qu'on pourrait penser que je me sente privée par toute cette façon de faire, mais au contraire, je me sens libérée d'un poids énorme qu'était celui de me sentir prise en otage par le sucre en général.

J'avais la nette impression de ne pas être maître de mes choix alimentaires et de SUBIR les envies de mon corps face à l'appel du sucre.
 
Aujourd'hui avec cette nouvelle expérimentation que je viens de vivre, je suis encore plus convaincue maintenant que le sucre (ajoutés du commerce ou en édulcorant) est un engrenage malsain pour MON corps.

Le sucre naturel pris en petite quantité tous les jours ne semble pas affecter autant mon corps pour le moment...ce pourquoi, je continuerai d'éliminer le plus possible les sucres ajoutés du commerce qui ne sont pas nécessaires pour moi. Je sais que la plupart de ces produits peuvent être facilement remplacés par des recettes MAV ou d'autres recettes santé faites maison tout en utilisant un peu de cassonade d'érable pure comme sucre naturel dans mes recettes.

Pour certaines sortes de chocolats et de bonbons que j'utilisais comme réconfortants, ils sont maintenant remplacés par un bon thé David's tea goûteux et par une bonne jasette avec moi-même (ou avec une bonne amie quand je le peux).

C'est avec ce nouvel état d'âme en moi que je débute cette Nouvelle Année...tout en douceur, en positif et en zénitude! I love you I love you I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 2 Jan 2016 - 13:20

suivi de mes progrès

Avec ma désintoxication de sucre que j'ai entamée dès le matin du 26 décembre, je chemine lentement vers la même sérénité que j'avais avant de me laisser réconforter par l'appel du sucre que j'ai eu causé par le stress et la fatigue du travail des dernières semaines.

Résultats de cette nouvelle désintoxication:

En plus d'avoir retrouvé mes signaux de faim et de satiété et de pouvoir les respecter sans souffrir de privations, je me sens de mieux en mieux dans ma peau.

Je me sens plus paisible de l'intérieur, je me sens moins nerveuse et je me sens donc plus "zen" en général.

Il m'arrive de moins en moins de penser à des aliments sucrés et je peux les voir et y penser sans avoir envie de saliver ou d'en manger.

Je me sens de moins en moins attirée par le sucre en général et j'adore cette sensation de liberté que je viens de retrouver en moi.

C'est sur ce vent de liberté alimentaire que je me laisse voguer au gré du moment présent sans penser ni à ma rechute des derniers temps ni sans anticiper mon parcours futur! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 4 Jan 2016 - 19:00

Youppi!

Ma bibitte à sucre s'est assagie en moi! Cool 

Même si je suis très fatiguée ce soir, l'envie de manger sucré ne s'est pas pointée le bout du nez.

J'ai fait redescendre le stress du jour en prenant du repos total en arrivant à la maison et un bon bain chaud par la suite.

Tous de petits plaisirs autres que le sucré qui ont fait en sorte de me réconforter autant que le sucre en temps de fatigue ou de stress.

Un point positif en ma faveur pour moi!

L'effet du sucre s'estompe en moi de jours en jours et j'en ressens un bienfait énorme de plus en plus! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 6 Jan 2016 - 18:24

Ce soir, je réalise que cela fait plusieurs jours maintenant que j'ai enclenché cette diminution de sucre et que je n'ai toujours pas envie de manger sucré ou moins santé.

Un simple petit dessert-collation dont j'ai diminué la dose de sucrant au minimum et que je prends en soirée peut suffire à contenter mes besoins normaux en sucre.

Comme cette petite quantité de sucre naturel (cassonade d'érable) n'entraîne pas l'appel du sucre en moi et que cela me permet de garder contact avec mes signaux internes de faim et de satiété sans les bousiller, je suis très satisfaite de cette désintoxication.

Je gère bien mon stress au travail et je prends soin de moi quand j'arrive à la maison pour décrocher du boulot et pour me reposer sans exception tous les soirs.

Je me sens plus paisible et plus patiente lorsque j'ai des travaux à compléter en soirée pour mon travail.

J'ai la nette impression de grandir intérieurement et de faire bonne route dans mon parcours santé vers mon mieux-être! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Tournesol le Jeu 7 Jan 2016 - 17:11

Ouf! Je me sens bien rejointe lorsque je relis certains de tes passages. Tu contribues à m'aider dans ma remise sur les rails, sans le savoir, car je prends tes expériences pour me soutenir et me relever.

Sunshine a écrit:j'ai mangé sans pouvoir m'arrêter à temps car je ne reconnaissais plus mes signaux de satiété et j'en étais même venue à manger sans avoir faim. En fait, j'avais de la difficulté à ME reconnaître comme tel! J'avais perdu tous mes acquis des derniers temps en quelques jours de relâche seulement! Surprised

J'avais le sentiment d'avoir perdu tous mes points de repères en un temps record sans trop comprendre pourquoi je ne pouvais plus manger en respectant mes signaux internes comme avant.

J'étais consciente que je mangeais des quantités plus imposantes de nourriture de toutes sortes: santé ou pas, mais je ne savais plus comment revenir à mes signaux de faim et de satiété d'avant ! J'avais l'impression de m'enfoncer de jours en jours un peu plus creux dans un tunnel sans fin!   affraid

Depuis 2 semaines, je trime dur! Je ne suis plus en autobus organisé pour un voyage santé! Je suis en vélo et je pédale fort! Je vis à peu près les mêmes symptômes que les tiens et jusqu'à hier, j'avais l'impression de m'enfoncer de jours en jours.  affraid

J'ai le sentiment d'avoir perdu tous mes points de repères en un temps record, tout comme tu nous l'expliques si bien et c'est cette phrase qui m'aide le plus à raccrocher actuellement! Au lieu de pogner une peur bleue, de me décourager, je me dis que c'est possible parce que je ne suis pas la seule à vivre une telle situation et qu'il y a aussi moyen de se raccrocher. Mon GBS a perdu la cible; je dois ré-organiser mon quotidien.

En te suivant, je me suis questionnée sur ma propre bibitte à sucre. Je ne peux pas dire que la source est le sucre qui me fait perdre mes signaux de faim et de satiété. Je mange plus que ce que mon corps a besoin, mais les aliments sont santé et non particulièrement sucrés. Le pain est davantage ciblé.

En réfléchissant fort sur mon sort, je me dis que ce doit être une accumulation d'émotions de toutes sortes, provenant de plusieurs cibles, qui m'a plongée en pleine mer et je ne respecte plus mes signaux corporels. J'ai perdu ma planche de surf, sans me rendre compte que les émotions m'envahissaient. J'ai été littéralement bombardée émotionnellement et je n'ai pas pu prendre un recul pour chacune des émotions vécues. Je n'avais que la tête sortie de l'eau, sans même le savoir; carrément en survie émotionnelle et ce fut ainsi durant la pire période de l'année pour moi, soit Noël et le Temps des Fêtes. Cette période a été la goutte d'eau qui m'a fait chavirer je crois, même si ce n'est pas ce temps des Fêtes qui m'a chamboulée de la sorte, mais bien une série de situations, toutes aussi blessantes, dérangeantes, écrasantes, décourageantes, stressantes, angoissantes, les unes que les autres.

Depuis hier, j'ai repris la réorganisation de ma vie quotidienne. J'ai aussi retrouvé ma planche de surf!  

Merci Sunshine pour nous avoir partagé avec humilité cette perte de repères. Ce fut ma bouée, ce qu'il me fallait pour que je sente que je n'étais pas la seule à vivre cette perte, même si ça faisait des mois et des mois que mon GBS était bien aligné et que j'étais sur mon air d'aller, sans me poser de question.

En conslusion: Nous serons toujours vulnérables face à la nourriture, c'est notre refuge! La beauté de la chose, c'est que nous pouvons nous relever parce que nous avons confiance et que nous avons goûté aux bienfaits d'être en voyage organisé pour un mieux-être global.  Smile

Note: j'ai écrit mon vécu dans ton poste, même si ce n'est pas en lien avec ma bibitte à sucre, mais comme les symptômes sont similaires, je dirais que ce sont les hauts et les bas d'une ex-réfugiée alimentaire! Rolling Eyes
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 7 Jan 2016 - 20:17

Tournesol a écrit:
J'ai le sentiment d'avoir perdu tous mes points de repères en un temps record, tout comme tu nous l'expliques si bien et c'est cette phrase qui m'aide le plus à raccrocher actuellement! Au lieu de pogner une peur bleue, de me décourager, je me dis que c'est possible parce que je ne suis pas la seule à vivre une telle situation et qu'il y a aussi moyen de se raccrocher. Mon GBS a perdu la cible; je dois ré-organiser mon quotidien.

Tu ne peux pas si bien dire! Cool

Au tout début de cette mésaventure, j'ai eu une peur bleue et j'ai paniqué intérieurement car je ne savais pas d'où me venait ce changement de cap inattendu.

Je ne trouvais pas ça "normal" et je me sentais seule dans mon malheur. J'aurais bien aimé lire que quelqu'un avait déjà vécu ce genre d'expériences pour me rassurer un brin et me faire sentir plus "normale".

En prenant du temps pour travailler sur moi-même et reculer dans le temps, j'ai réalisé que c'était un peu de ma faute si j'étais tombée dans ce piège à sucre à nouveau, même si je connaissais maintenant les bénéfices positifs de cette désintoxication au sucre.

Je ne l'ai jamais expliqué publiquement jusqu'à maintenant, mais je pense que j'ai "saboté" moi-même ma première tentative de diminuer le sucre tout simplement quand j'ai commencé à douter de ma démarche et je me suis laissée influencer par d'autres théories qui ne collent pas du tout à mon vécu mais qui m'ont fait me questionner autrement pendant quelques temps.

Je me suis donc "auto-sabotée" en doutant de ma méthode et la peur "m'a pognée ben raide" de me créer des restrictions cognitives à long terme en diminuant le sucre dans mon alimentation.

Pendant plusieurs semaines, le fait de ne plus avoir eu envie de manger ni aliments sucrés ni aliments moins santé qu'on appelle communément des "interdits" devenait de plus en plus apeurant pour moi. Je me suis mise à avoir peur de chuter et de tomber dans une dérape en privant mon corps de ce sucre.

Au lieu de profiter au max de ces acquis et de cette réussite que je venais d'accomplir, je suis donc encore une fois retombée dans un de mes "patterns": anticiper le pire au lieu de vivre le moment présent!!! Mad


En me mettant à penser ainsi et en me laissant influencer par ce genre de discours en moi, j'ai "programmé" moi-même ma chute et j'en suis maintenant bien consciente.

Ce pourquoi, maintenant, je vis cette diminution de sucre un jour à la fois....une seconde à la fois, je dirais!

En vivant ainsi le moment présent, j'arrive à vivre en pleine conscience et à gérer ma relation avec la nourriture une seconde à la fois sans trop de questionnements intérieurs et de craintes inutiles.

En cas de besoin d'ajustements, j'aviserai le moment venu! Wink

J'ai aussi réalisé que l'ancienne Sunshine qui était toujours influençable doit continuer à se faire confiance en ne doutant pas de ses choix personnels comme je l'ai fait dernièrement.

Mon instinct n'est pas infaillible, mais il est un très bon guide pour moi en qui je peux avoir confiance.

Encore une fois, le stress et la fatigue auront eu le dessus sur moi en me faisant vivre cette expérience et la peur en a profité pour faire son nid tout au fond de moi.

LA PEUR est mon pire ennemi dans plusieurs sphères de ma vie et je dois apprendre à vivre avec et à gérer cette peur en moi qui peut facilement tout contrôler si je baisse ma vigilance.

JE M'AIME assez pour me faire confiance et PASSER À L'ACTION au lieu de me laisser envahir par la peur! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 10 Jan 2016 - 12:22

Aujourd'hui, je viens de me rendre compte de quelque chose de bien spécial et j'aimerais partager cette prise de conscience avec vous.

Je viens de me rendre compte que pour cette fois-ci, je ne compte plus les jours de désintoxication en me disant par exemple: "Ça fait x jours que je n'ai pas mangé trop sucré ni d'aliments moins santé."

J'ai maintenant en moi une autre vision des choses.

J'ai tellement pris conscience de l'importance de vivre le moment présent sans regarder derrière que je ne me souviens plus de la date de mon début de 2e désintoxication.

Je pourrais relire mes messages mis dans ce poste pour trouver une date exacte, mais à vrai dire, cela m'importe peu! Wink


Résultats de ces moments au présent:

- je vis mes émotions de meilleure façon...j'arrive à les sentir en moi plus rapidement et à les vivre correctement sans avoir envie de les manger

-la baisse de sucrant de toutes sortes dans mon alimentation me permet d'être au naturel sans agent excitant qui stimule trop ma nervosité, mon anxiété et qui me transforme habituellement en grosse boule d'émotions. 

-j'arrive à mieux contrôler mon stress et ma fatigue sans la présence du sucre dans mon alimentation et mon énergie est plus stable que jamais

conclusion:

Quel sentiment de liberté incroyable que de ne plus mesurer mes succès en temps! I love you

Tout ce qui m'importe, c'est qu'en vivant chaque moment du présent en pleine conscience de ce que je
mets dans ma bouche, j'en suis arrivée à ne plus manger aussi sucré et à ne plus avoir envie d'en manger non plus.

Tout ce temps mis à me concentrer sur le moment présent m'apporte une paix intérieure indescriptible et un sentiment puissant d'être maître de ma destinée au niveau de l'alimentation! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 10 Jan 2016 - 12:39

Une autre façon de me garder sur la bonne voie est de combler mes besoins et envies par des recettes plus santé et moins sucrées.

Par exemple, aujourd'ui, je cuisinerai ceci pour compenser pour une idée que j'ai de manger un muffin "explosion de fruits" du Tim Hortons.

http://mincamies.forum-canada.net/t2739-muffins-explosion-de-fruits-mav?highlight=explosion

Ces muffins sont moins gros que ceux du Tim mais ils suffisent amplement à contenter mes envies.

Je les essaierai avec le moins de sucrant possible pour cette fois-ci.

En prenant ce stratagème pour déjouer mon cerveau, je lui offre les mêmes saveurs et ce sont mes papilles gustatives qui en sont tellement comblées qu'elles envoient un message de satisfaction et d'envie comblées à tout mon corps.

Avec ces muffins, je pourrai vivre mes soirées au moment présent en mangeant santé en toute zénitude! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mer 13 Jan 2016 - 20:31

Suivi de mes progrès avec ma diminution de sucrant:

Tout va bien! Comme je ne compte plus les jours de désintox, je peux juste confirmer que je n'ai rien pris comme produits sucrés du commerce depuis le début de cette deuxième tentative, sauf 1 carré de chocolat noir par semaine.

Cette diminution de sucrant me donne des ailes et un vent de fraîcheur dans ma vie! Je me sens libre et la force de ces sentiments est telle que je n'ai pas le goût, ni l'envie ni le besoin de retourner au sucre du commerce.

Manger ma collation-dessert de soirée faite avec 1 c. à thé de cassonade d'érable me suffit amplement tous les jours!

Du point de vue personnel, j'ai l'impression de ne pas voir mes journées comme avant puisque je les vis au moment présent plus que d'habitude.  Comme le temps file vite quand on est centré sur le moment présent! Surprised

Ce processus que j'ai enclenché de diminuer le sucrant dans mon alimentation m'aura permis de me brancher sur moi-même encore plus et de régler plusieurs problèmes physiques, émotifs (j'ai compris que le sucre a tendance à exagérer mes émotions pour rien).

Le plus magique pour moi dans tout ceci, c'est que je peux respecter mes signaux de faim et de satiété plus efficacement sans souffrir de privations depuis que j'ai décrassé mon système en arrêtant de manger trop sucré pour mes besoins.

Je vis le moment présent sans m'inquiéter pour le passé ou le futur et cela me fait prendre encore plus conscience de tout ce qui se passe en moi.

J'en suis arrivée à accepter le calme en moi sans me poser plus de questions! Comme j'aime ce calme en plus! J'adore ce sentiment de liberté et de zénitude en moi! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 16 Jan 2016 - 10:07

Coucou,

J'ai souvent de la difficulté à croire combien il me faut du temps pour comprendre un texte et y adhérer. Je ne suis pas très vite sur le piton, on dirait! Laughing

Au début de mon MAV en août 2009, j'avais lu toutes les chroniques des nutritionnistes MAV sur le site officiel de MAV et celle-ci aurait dû attirer mon attention, mais je n'y ai pas cru au départ:

 http://www.mincavi.com/chroniques/substituts-de-sucre-amis-ou-ennemis-/449

Wow! Le paragraphe 3 et la conclusion disent tout ce que j'aurais dû comprendre en commençant mon programme MAV. Comme on n'y portait pas attention lors de mon inscription et de la seule conférence à laquelle j'ai assistée, j'ai mis de côté cette information car mon cerveau ne voulait pas y attacher d'importance à ce moment-là.

Mon cerveau était plutôt occupé à voir l'avantage de faire le programme MAV: enfin, je pouvais manger des desserts sans prendre de poids!

Ensuite, pendant les 5 années suivantes, il n'a jamais été question de ce détail important dans mes conférences virtuelles auxquelles je m'inscrivais à ce moment-là.

Mais non, au lieu de porter attention aux informations mises sur le site de MAV et les petites notes de MAV mises dans mon programme de base, je mangeais des desserts sucrés au Splenda tous les jours et j'avais d'autres rages de sucre au moins 1 fois par semaine.

A lire cette chronique maintenant et après avoir fait mon expérience d'arrêter le Splenda pour de bon et d'avoir diminué les autres sources de sucres, j'en comprends maintenant toute l'importance.

Mes rages de sucre sont instantanément disparues et ma santé générale et mentale ne s'en portent que mieux! Wink

C'est donc avec sérénité que je me nourris et que le vrai sucre naturel fait maintenant partie de ma vie en quantité limitée seulement.

Je considère maintenant avoir atteint un objectif que MAV nous fixait en écrivant cette chronique remplie d'informations logiques et remplie de sagesse pour nous aider à développer une meilleure relation avec le sucre et ses dérivés.

Vive les chroniques MAV et les informations mises dans notre programme de base... elles sont sources de la philosophie santé et logique de MAV! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 16 Jan 2016 - 13:22

Suivi de mes progrès avec ma diminution de sucrant:

Aujourd'hui, j'ai cuisiné selon mes envies du moment pour respecter les besoins de mon corps tout en respectant mes valeurs alimentaires, soient de manger santé et pas trop sucré sans utiliser du sucre ajouté du commerce ni du Splenda.

J'ai utilisé mon imagination ainsi que mes livres de recettes MAV.

Voici le résultat de cette envie de manger un muffin bleuets, citron et yogourt grec comme ceux du Tim Hortons. Je suis passée à l'action tout en m'engageant à respecter mes valeurs personnelles.



Mes muffins sont bons, moins gras et moins sucrés que ceux du Tim Hortons (1 c. à thé de sucre d'érable par muffin)!

En bonus, j'ai pu ajouter des graines de pavots dont j'adore le goût avec celui du citron! Wink

Ma bibitte à sucre a été contentée lorsque je l'ai savouré lentement.

Je ne sais pas ce que goûte ceux du Tim Hortons parce que je ne les ai jamais essayés, mais une chose est certaine: j'ai compensé sainement mon envie du Tim Hortons sans retomber dans l'engrenage du sucre trop élevé dans mon alimentation juste pour combler une envie passagère. 

J'avais le goût de me faire plaisir et de ne pas me sentir privée et c'est "misson accomplie"! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 17 Jan 2016 - 12:02

Aujourd'hui, j'ai le goût de varier mes desserts-collations santé et j'ai une envie de dattes au fond de moi qui ne demande qu'à être comblée sainement!

Ce pourquoi, je me préparerai les carrées aux dattes "petits péchés" du livre 2 de MAV ou ceux du livre de motivation MAV.

Je regarde ça pour voir s'il y a moyen de diminuer le sucrant au minimum et je me mets à la popote dans pas trop long!

Rien de mieux que de satisfaire ses envies sainement avant que cela ne soit trop tard pour réagir sereinement! Wink

Avec cette variété de collations-desserts, mes soirées seront bien organisées pour combler sainement ma bibitte à sucre qui s'est endormie depuis quelques temps! Smile


Dernière édition par Sunshine le Dim 17 Jan 2016 - 16:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Dim 17 Jan 2016 - 16:11

Quelle belle fin de semaine de choix judicieux à 100% santé!Very Happy

Ma bibitte à sucre voulait du sucre naturel et elle en a eu!

J'ai choisi de faire les petits péchés de MAV car il n'y avait aucun sucre à ajouter dans la recette....juste celui des dattes était bien suffisant pour ma petite dent sucrée des derniers temps!

Une recette MAV qui en vaut la peine pour se sucrer le bec sans abuser du sucre et en subir les effets néfastes pendant plusieurs jours après!Wink

En plus, ce soir, ma collation fut super santé: une mangue bien juteuse et sucrée juste à mon goût de nouvelle bibitte à sucre modérée!

Je n'avais jamais remarqué à quel point les fruits frais sont assez sucrés pour contenter les besoins de mon corps! Je pense que mon système était pas mal encrassé par tous les autres sucrants moins naturels que je prenais tous les jours!Surprised

Que la vie est bonne et belle quand on peut l'apprécier sans être dépendante des aliments!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Lun 18 Jan 2016 - 19:39

Une autre belle journée vécue au moment présent...ce qui m'a permis de manger en toute conscience!

Ma collation-dessert de soirée déjà prête au frigo a suffi encore aujourd'hui à combler toutes mes envies et besoins!

Je me sens toute sereine car le sucre n'a plus la même emprise sur moi! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 19 Jan 2016 - 17:35

C'est beau de te lire Sunshine!
Tu apprécies tellement ton sevrage du "trop sucré"!

Tu me rends consciente qu'après avoir mangé "sucré..sucré",
on dirait qu'une sorte de faim suit...
C'est à ces moments-là que je risque d'enchaîner avec du salé!

J'ai "remonté" dans tes messages de ce poste et j'ai trouvé
très intéressant les hauts et les bas! ( les Hauts l'emportent)
Tu est une excellente "stratégienne" (ça se dit?)


Comme toi, je n'utilise plus de faux sucre sauf dans
des mets préparés qui en contiennent à l'occasion!

Le truc pour ne pas prendre plus de poids parce que j’utilise du vrai
sucre blanc, (le méchant sucre blanc!) plein de calories: c'est d'en mettre moins!
Et aussi de ne pas manger trop de l'aliment sucré au sucre blanc!

************************************************************
Par un poste comme le tien sur le sevrage ou le combat contre la bibitte à sucre,
le Forum s'enrichit d'une autre "perle"!
Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Mar 19 Jan 2016 - 21:07

WoW! Quel beau message je viens de trouver en ouvrant ce poste! Very Happy

Mon amie Ficelle qui est passée me rendre visite et me complimenter en bonus! Merci ma belle! I love you

C'est vrai que j'ai l'air de flotter sur mon petit nuage tout doux et serein sans trop forcer et que j'en suis bien satisfaite!

J'attendais depuis si longtemps ce moment de Grâce!

Je vis ce moment au présent en le savourant chaque fois que je mange des aliments moins sucrés et santé! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Jeu 21 Jan 2016 - 21:30

Malgré tout ce que j'ai à accomplir dans une journée de travail et dans mes soirées (travail encore), je réussis à garder le cap sur mes besoins essentiels en ne mangeant pas trop sucré.

Mes envies de sucre se font de plus en plus rares et je n'ai plus de rages de sucre depuis un bon bout de temps.

Hier au resto, j'ai préféré prendre une entrée et un plat principal et manger à satiété avec ces deux plats sans prendre de dessert à la fin du repas...même si c'est mon resto préféré et qu'ils font de vrais bons desserts italiens! Wink

C'est ma bibitte à sucre qui en a été toute émue à mon retour à la maison. Un fruit en soirée a suffi à combler ma faim de soirée et à contenter mes besoins en sucre naturel.

Comme cette liberté est apaisante et me montre à quel point je suis arrivée à être aux commandes de ma vie sans pour autant me sentir privée.

J'adore mon nouveau mode de vie moins sucré mais pas mal plus libérateur! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 23 Jan 2016 - 11:56

Hier, une envie intense de chocolat s'est fait sentir et j'ai bien réagi! Very Happy

Je me suis questionnée à savoir d'où venait cette envie soudaine et j'ai trouvé...mon SPM! Mad

Comme je sais que c'est tenace comme SPM et qu'il vaut mieux écouter mes besoins, j'ai arrêté de travailler dans mes documents de travail et j'ai passé quelques minutes à cuisiner une nouvelle recette de mon cru que j'ai baptisés:

Muffins décadents au chocolat noir! I love you

Vraiment bons même s'ils n'étaient pas sucrés comme je l'aurais pensé! Ils étaient plus amers que sucrés mais ce dont j'avais besoin vraiment, c'était ma dose de choco intense!

Ma rage de choco est passée et j'ai d'autres provisions pour cette semaine au cas où...

Mission qui semblait impossible mais qui fut accomplie avec succès par une sage et stratégique Sunshine! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Invité le Sam 23 Jan 2016 - 17:24

Voici la preuve à l'appui de ce muffin décadent au choco noir!





http://mincamies.forum-canada.net/t5217-recette-de-muffins-decadents-au-choco-noir-a-la-sunshine-inspiree-par-mav

Pour les amatrices de choco en phase de désintoxication de sucre comme moi, c'est Miam miam miam! Délice

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment apprivoiser sa bibitte à sucre et les hauts et les bas d'une bibitte à sucre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum