Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Jeu 12 Mar 2015 - 10:02

Bonjour à toutes,

Depuis que je suis toute jeune, je sais que je suis gourmande et bonne vivante au point de vue de la bouffe de toutes sortes. J'aime manger et je ne m'en cache pas du tout!

D'ailleurs, je suis consciente que c'est mon plus grand défaut qui me nuit présentement dans ma démarche santé vers le mieux-être et la liberté totale de manger selon les besoins de mon corps.

Suite à ma lecture du livre "Manger ses émotions", j'ai appris à gérer de meilleure façon mes émotions et mon stress sans les anesthésier avec de la nourriture en mangeant.

En lisant le livre "Mangez", je suis en train d'apprendre à manger selon mes signaux de faim et de satiété.  Lorsqu'arrive le soir, j'ai le goût de grignoter et de manger par gourmandise ou par habitude sans pour autant avoir une vraie faim.

C'est la partie la plus difficile pour moi où il faudra redoubler d'efforts et de stratégies de toutes sortes pour arriver à résister à cette gourmandise envahissante.  

Il m'arrive de devoir utiliser la méthode de surfer sur cette vague de gourmandises pour me "raisonner" et passer à autre chose, mais je crois aussi que cela veut dire que ma faim sensorielle n'est pas satisfaite en journée et que cela me joue des tours en soirée.

Par exemple, pour le souper d'hier, j'ai mangé du poisson blanc qui ne goûtait pas grand chose avec une salade césar MAV. Comme je n'avais plus faim, je n'ai rien mangé comme dessert.

En soirée, je n'avais pas faim, mais j'avais envie de manger quelque chose comme dessert. Pure gourmandise de ma part, je le sais bien trop!

J'ai donc décidé de contrer ce problème d'envie de manger même si je n'ai pas faim en soirée en essayant les méthodes suivantes.

Nouvelles stratégies à l'essai:

-manger quelques jujubes MAV (0 calorie et qui comblent mon besoin de manger quelque chose de goûteux et sucré)
*En l'essayant hier soir, mon envie s'est envolée par la suite et cela ne me remplit pas comme si je mangeais trop en soirée...mes papilles gustatives étaient satisfaites en peu de temps

-manger quelque chose de plus goûteux en journée ou comme dessert au souper pour satisfaire mes papilles gustatives afin d'éviter ce désagrément en soirée
ex.: aujourd'hui, je me fais de délicieux muffins choco-bananes (recette mise dans la section de la bouffe)
et j'en prendrai en collation en PM.
Ainsi, ma collation plus sucrée sera prise en journée au lieu d'attendre trop longtemps pour en manger en soirée et me rendre compte que je n'ai plus faim pour en manger mais que l'envie et la gourmandise veulent interférer dans ma vie un peu trop à mon goût même si je n'ai plus faim.

Commentaires personnels:
Je me doutais bien que cette méthode de manger selon mes signaux de faim et de satiété ne serait pas toujours facile à réussir car je savais très bien que mon point faible étant la gourmandise, cela viendrait compliquer ma relation avec mes signaux de faim et de satiété et ce, surtout en soirée.

Je me connais si bien que cela était même prévisible que cela devienne mon grand obstacle à surmonter dans cette méthode! J'en étais consciente dès les débuts et je m'accroche encore à l'espoir de réussir à réconcilier ma gourmandise avec mes signaux de faim et de satiété.

Conclusion:
Je reviendrai vous faire un petit suivi de mon vécu à ce sujet-là de temps en temps, selon mes expériences et mes petits tests.

Bonne journée remplie de plaisirs gustatifs qui sauront satisfaire vos papilles et vous donner l'élan de passer de belles soirées paisibles où vos signaux de faim et de satiété seront bien respectés avec plus de facilité! Smile


Dernière édition par Sunshine le Sam 31 Oct 2015 - 10:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Jeu 12 Mar 2015 - 11:16

Sunshine, tu me rejoins dans ma gourmandise!

Je suis aussi de type gourmande, qui aime manger pour le plaisir de goûter ce que j'aime.

Je ne suis pas très confortable avec la totalité du dicton: «Manger pour vivre et non vivre pour manger». Pour moi, l'activité de manger doit être aussi une activité où le plaisir est au rendez-vous, pas simplement ingurgiter des aliments pour fournir des calories pour faire vivre le corps!

Moi aussi j'ai de la difficulté avec ma gourmandise le soir! Tellement que je ne peux pas identifier clairement si j'ai faim ou si je veux combler la gourmande en moi. À tous les soirs, j'écoute mes signaux et j'entends mal, comme si la faim et la gourmandise étaient encore entièrement entremêlées, comme une boule de laine. Ma tête me dit que je n'ai pas faim, mon corps semble dire la même chose, sauf que j'ai ces symptômes: j'ai froid en soirée, j'ai les pieds et les mains gelés aussi. Après avoir pris ma collation, sans ressentir la vraie faim, dans la ½ heure qui suit, je n'ai plus froid et les extrémités réchauffent. Je me dis alors que ce devait être un manque de calories sans que je ressente la faim. En fait, on dirait que j'essaie de me conditionner à ne pas avoir faim, que ce n'est que de la gourmandise, que mon corps est rassasié même si mes papilles ne le sont pas. Je me dis que je dois travailler sur mes interdits en journée, un peu comme tu le penses toi aussi.

Je reviens sur le «Manger pour vivre et vivre pour manger». Mon amie, mince naturelle, mange que ce qu'elle aime. Cependant, la nourriture ne fait pas plus partie de ses plaisirs que n'importe quoi d'autre comme regarder la lune, respirer l'air pur, écouter le son des oiseaux, suivre le trajet d'une fourmi, prendre une marche en effleurant la garnotte, fendre l'eau avec son canot, lire un roman, humer l'odeur de l'herbe fraîchement coupée, s'émerveiller devant un champ de pissenlits, apprécier le vent doux sur sa peau, se remplir des rayons du soleil à travers son parasol, écouter le clapotis de la vague, etc. L'activité de manger est aussi plaisant et normal que toutes les autres activités qu'elle fait, pas moins, pas plus.
Pour ma part, j'accorde beaucoup d'importance au plaisir de manger. Peut-être que c'est là que ma gourmandise prend le dessus. Si j'apprenais à donner la même place à la nourriture qu'à toutes les autres expériences sensorielles que je vis, comme le fait mon amie, la gourmandise serait moins aggressive!

Réflexion à suivre...
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Jeu 12 Mar 2015 - 12:54

Merci Tournesol pour ton commentaire qui me fait faire du chemin en le lisant! Wink

En y repensant bien, je crois avoir trouvé la meilleure stratégie pour m'aider à manger selon mes signaux de faim tout en contentant mon petit côté gourmand.

Depuis que j'ai commencé MAV en 2009, j'avais trouvé une méthode pour planifier mes portions MAV qui me convenait bien à ce moment-là mais qui ne fonctionne plus avec ma nouvelle façon de faire mon maintien selon mes signaux de faim et de satiété.

Je m'explique.

méthode personnelle employée en faisant MAV depuis 2009:

phase de perte de poids:
Comme mes portions étaient bien calculées et que je m'efforçais de tout manger mon programme dynamique pour ne pas ralentir mon métabolisme de base et entrer en famine, je planifiais ma journée en fonction de manger toujours le plus santé possible pendant la journée en me gardant la porte ouverte à certaines portions de desserts MAV le soir venu si l'envie y était. Sinon, je terminais mon programme en continuant à manger très santé selon les recommandations de MAV.

Ma journée était composée de desserts santé tels que des fruits, du yogourt ou rien du tout quand je n'avais plus faim. Je réservais toujours les équivalents nécessaires sur mon programme pour manger un dessert MAV (gâteau, tarte, biscuits ou muffins, pouding, etc) en soirée car je n'avais jamais faim après mon repas du soir. C'était ma façon de me gâter à la MAV en toute légalité!

petit bémol: souvent, je mangeais ce dessert en soirée même si je ne ressentais pas vraiment la faim car je m'efforçais de bien compléter mon programme dynamique en perte de poids.

conclusion: j'ai donc développé une habitude qui me nuit présentement dans ma démarche et pour laquelle je dois réviser ma façon de faire les choses maintenant.

phase de maintien: 
Parce que j'aimais bien ma méthode personnelle de planifier mes menus, j'ai continué à appliquer la même technique de planification en faisant mon maintien.

Pour terminer ma planification du jour, j'ajoutais ici et là des calories de paliers pour bien compléter mon programme de maintien. Je gardais aussi des calories de paliers pour me gâter à l'occasion avec des aliments moins santé que certains appellent des "interdits" et que moi j'appelle tendrement mes petits plaisirs gustatifs ou petites gâteries d'occasion.

Depuis que j'écoute mon corps avec ses signaux de faim et de satiété:

En appliquant la même technique que d'habitude, je me rends compte que je n'ai pas assez faim en soirée pour prendre le dessert dont j'ai envie. Parce que je tiens à respecter ma faim et ma satiété, je dois donc utiliser toutes les ruses possibles pour déjouer ma gourmandise et l'endormir autrement.

Comme je réalise que ma technique employée en faisant MAV depuis 2009 ne fonctionne plus très bien en soirée, il est temps de trouver autre chose pour adapter ma façon de voir les choses afin de respecter les besoins de mon corps.

Nouvelle idée de stratégie à essayer dans un futur rapproché:

- m'organiser pour manger moins de protéines au souper (je mange toujours le maximum, soit 4 oz et cela me remplit toujours au point de ne pas être capable de manger autre chose pendant plusieurs heures) 
Ainsi, je pourrais combler le reste de ma faim avec du dessert MAV bien à mon goût qui contenterait mes besoins de gourmandise. Cela devrait réjouir mes papilles gustatives et ma faim sensorielle en tout cas! Wink

***En me relisant, ça ressemble à ce que je voulais toujours faire quand j'étais jeune et que ma mère n'acceptait pas car elle voulait que je finisse mon repas principal avant de passer au dessert.

C'est un peu comme si je retombais en enfance pour moi et que je retrouvais toute ma candeur et mon instinct de manger ce que je veux en quantité raisonnable tout en respectant ma faim et ma satiété! Laughing


Dernière édition par Sunshine le Jeu 12 Mar 2015 - 14:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Jeu 12 Mar 2015 - 14:09

Sunshine a écrit:- m'organiser pour manger moins de protéines au souper (je mange toujours le maximum, soit 4 oz et cela me remplit toujours au point de ne pas être capable de manger autre chose pendant plusieurs heures) 
Ainsi, je pourrais combler le reste de ma faim avec du dessert MAV bien à mon goût qui contenterait mes besoins de gourmandise. Cela devrait réjouir mes papilles gustatives et ma faim sensorielle en tout cas! 

C'est exactement ce que j'ai fait lorsque j'ai mangé du gâteau de fête (pas MAV cependant) en fin de semaine passée! Je me suis gardé de la place dans le bedon en ne prenant pas de potage et en coupant dans les protéines. Ainsi, j'ai respecté mes sensations de satiété et j'ai pu me gâter en mangeant du dessert en quantité modérée. 

Habituellement, je ne suis pas capable de manger un dessert après mon repas principal car mon ventre est toujours plein. Je garde les gâteries pour les collations (muffin aux carottes avec fromage Philadelphia, muffin aux canneberges ainsi que tarte aux pommes ou brownies à l'occasion). En soirée, je prends généralement une rôtie au beurre d'arachide ou à la tartinade aux dattes.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Jeu 12 Mar 2015 - 17:43

Je n'ai pas encore atteint votre degré de sagesse, mais mon livre est arrivé à la librairie, demain en PM je vais le chercher et là je serai outiller et je me joindrai à votre armé de guerrière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Ven 13 Mar 2015 - 7:09

Bonjour à vous,

J'ai toujours eu un très bon appétit tant et aussi longtemps que j'ai été une « dévoreuse de sucre ». Les gens me demandaient où je mettais tout cela avec la grosseur que j'avais. Comme je l'ai mentionné à quelques reprises, tant et aussi longtemps que j'ai mangé du sucre en quantité industrielle, je n'avais aucun problème de poids. 

Pour ma part, c'est le contraire, si je ne mange pas assez de protéines au souper, je vais avoir faim en soirée. 

Donc, je mange une bonne portion permise de protéines, une tonne de légumes et environ 1 heure plus tard, je mange mon dessert qui est un fruit ou parfois 1/4 de tasse de yogourt glacé et pour le reste de la soirée je bois de l'eau.

Personnellement, je sais que c'est une habitude de manger en soirée. Depuis que je fais MAV, c'est une habitude que j'ai mise de côté et je ne ressens plus le besoin de grignoter chaque soir comme auparavant....mais il a fallu que je travaille fort sur mon moi-même pour en arriver là. 

Bonne journée à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Ven 13 Mar 2015 - 9:43

Bonjour Diane,

Comme tu le mentionnes, nous sommes bien différentes à ce sujet-là puisque je ne peux manger toute ma portion maximum de protéines MAV et avoir encore faim pour du dessert si petit soit-il et peu importe la sorte (santé ou pas). Même 1 heure plus tard, l'appétit n'y est pas, mais l'envie de manger du dessert santé ou pas y est.

Depuis que j'ai lu les deux livres de Guylaine Guevremont, j'ai compris que c'est ma faim sensorielle qui n'est pas rassasiée et qui travaille ainsi sur mon cerveau pour me pousser à manger même si je n'ai plus faim.

Manger en soirée avant 20h est ma façon de faire afin d'avoir un estomac satisfait avant d'aller au lit entre 21h et 22h. J'aime me coucher sans ressentir la faim et juste assez rempli pour bien digérer et dormir la nuit.

Grignoter pour moi veut dire que je mangerais sans avoir faim et cela ne fait plus partie de ma vie depuis que je mange selon mes signaux de faim et de satiété. Je suis consciente de chaque chose que je mange et je mange seulement quand j'ai faim maintenant.

D'où mon nouveau problème: avoir envie de manger quelque chose de goûteux selon mes goûts du jour même quand ma faim physique est rassasiée.

Comme je dois trouver une solution à cet obstacle mis sur ma route, je dois tester toutes sortes de choses avant de voir ce qui me conviendra le plus pour moi et qui respectera ma nouvelle façon de faire: manger tout en respectant mes signaux de faim.

Je crois être sur la bonne piste de réflexion à ce sujet et j'ai bon espoir de trouver une solution qui me conviendra bien dans peu de temps!

Merci à toi Diane d'avoir partagé ton vécu avec nous! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Ven 13 Mar 2015 - 10:02

C'est drôle, mais moi je n'ai pas d'habitudes arrêtées, si je mange bien au souper, bien souvent je ne prends pas de collation en soirée, mais si y a des gens qui me visite, on dirait que là c'est plus fort que moi, je les accompagne en grignotant un petit quelque chose.

Hier j'ai mangé un demi bol de céréale et ce matin je n'ai pas faim, alors je crois que c'est pour ça que je ne mange pas de collation le soir, car je n'ai pas faim le lendemain et je préfère un bon déjeuner qu'à une collation.

Mais tout ça pour dire qu'il y a autant de comportement, qu'il y a d'individu et c'est ce qui fait la beauté d'une communauté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Ven 13 Mar 2015 - 10:12

Suivi de mes expériences:

Hier, j'ai essayé de manger 3 onces seulement de protéines au souper afin de me garder de la place pour manger un peu autre chose de santé ou pas en soirée.

Malgré tout, je n'avais pas faim immédiatement après ce souper encore trop copieux pour manger autre chose ensuite.

La faim est apparue d'elle-même une heure plus tard seulement.

J'en ai donc profité pour manger ma collation MAV en prenant mon muffin choco-bananes cuisiné dans la journée. Cette gâterie santé a comblé ma faim pour un bon bout de temps en soirée.

Vers 19h30, j'avais encore faim et j'ai donc pris un fruit pour combler ce petit creux de soirée.

Je n'ai pas eu d'envie de manger quand je n'avais plus faim et mes faims physiques et sensorielles ont été toutes les deux bien satisfaites en temps voulu! Cool

Vraiment bizarre de voir comme je mangeais par habitude et qu'en écoutant ma vraie faim, j'en arrive à manger tout ce que je veux mais en quantité moindre et ce, peu importe l'heure ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  mary-brunante le Dim 15 Mar 2015 - 6:47

salut!

ce livre semble intéressant, je vais me le procurer car moi aussi c'est le soir que j'ai le plus de difficulté. merci d'avoir partager cette découverte du livre
avatar
mary-brunante
Minçamie de Diamant - Merveilleuse
Minçamie de Diamant - Merveilleuse

Messages : 1053
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 38
Localisation : drummondville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Dim 15 Mar 2015 - 8:46

mary-brunante a écrit:salut!

ce livre semble intéressant, je vais me le procurer car moi aussi c'est le soir que j'ai le plus de difficulté. merci d'avoir partager cette découverte du livre

Allô Mary-brunante!

Contente de te saluer dans le forum! J'admire la femme active que tu es, avec toute la marche que tu fais. Je te suis sur FC avec ton beau petit pitou!

Je ne sais pas trop de quel livre tu parles! Dans ce poste initié par Sunshine sur la gourmandise, c'est plus elle qui est l'auteure d'une partie de sa biographie alimentaire!

Elle et moi avons lu les deux livres de Guylaine Guèvremont: Mangez! et Manger ses émotions. Autant elle comme moi recommandons fortement de lire Mangez!, son premier livre, avant de lire son dernier. Le dernier est un excellent complément du premier dans lequel G. G. explique clairement ses principes d'alimentation centrés sur les signaux de faim et de satiété. Son dernier est plus spécifique et technique, centré sur les émotions qui nous font manger. Elle ne fait qu'effleurer ses principes de faim et satiété. Nous avons connu son dernier livre avant son premier et si c'était à recommencer, nous lirions Mangez! en premier.

Tu peux lire les deux postes sur ces livres avant de faire ton choix définitif.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Dim 15 Mar 2015 - 10:58

mary-brunante a écrit:salut!

ce livre semble intéressant, je vais me le procurer car moi aussi c'est le soir que j'ai le plus de difficulté. merci d'avoir partager cette découverte du livre

Allô Mary,

Contente de te voir sur le forum et de savoir que tu fouilles dans nos postes reliés aux deux livres de Guylaine Guevremont car je crois que ces deux livres te plairaient bien.

Comme je le mentionne dans le premier message de ce poste, ces deux livres m'ont permis de prendre un nouveau tournant dans ma démarche santé mais je dois travailler sur certaines choses présentement qui ne sont pas expliquées jusqu'à maintenant dans ces deux livres. La gourmandise ou mon envie de manger même si je n'ai plus faim en soirée font partie de ce que je n'ai pas vu dans son livre "mangez" car je ne suis pas rendue jusqu'à la fin du livre.

Peut-être qu'elle abordera ce sujet plus tard dans mes lectures, je l'espère.

De toute façon, je suis en train de confirmer ma première hypothèse en faisant de petits tests le soir venu:
ce n'est pas un problème de gourmandise mais bien un problème de faim sensorielle mal assouvie qui me pousse à avoir envie d'autre chose de goûteux en soirée même si je sais que je n'ai plus faim.

Suivi de mes expériences personnelles à ce sujet:

Hier, j'ai mangé tout ce dont j'avais envie dans la journée sans RIEN m'interdire!

J'ai mangé ce que je voulais au moment où j'avais faim et j'arrêtais quand je n'avais plus faim.

Mes gâteries savoureuses hors programme MAV:
petits croissants avec moins de gras que les réguliers et 3 morceaux de chocolat noir pour faire un exercice du livre "Mangez"

Une autre gâterie savoureuse pour moi mais calculée en portions MAV pour les protéines:
coquille St-Jacques

Résultat:
-Au cours de la journée, j'ai eu moins faim pour manger mes collations habituelles et j'étais satisfaite au niveau de mes 5 sens toute la journée.
-Je n'ai pas pu terminer ma portion de coquille St-Jacques de 4 onces de protéines cuites parce que je n'avais vraiment plus faim même si elle était délicieuse! (je n'ai pas pu compléter mon repas avec un dessert santé ou pas, non plus)
-3 heures plus tard, j'ai réalisé que je n'avais pas faim mais que mon conjoint m'attendait pour prendre sa collation: muffin au choco noir-bananes. Comme je n'avais vraiment pas faim, je lui ai dit de manger sans moi et que cela ne me dérangeait pas de le voir manger un si beau dessert en soirée.
-Je me suis amusée à sentir de près son muffin réchauffé qui sentait si bon même de loin.

Roulement de tambour:
-Niet! Rien comme réaction de gourmandise ou envie soudaine de manger ce beau muffin tout chaud que j'adore d'habitude et qui m'a travaillé l'esprit plus tôt en semaine dans d'autres circonstances en soirée

-Rien de spécial non plus au niveau d'une envie soudaine pour manger tout court!

-Même si l'idée de manger ce beau dessert par gourmandise sans avoir vraiment faim m'a passé par l'esprit pendant quelques secondes au début, tout était mis en place dans mon corps pour m'indiquer que cette gourmandise ne me tentait pas vraiment.

Conclusion:
Ma faim sensorielle a besoin d'être rassasiée autant que ma faim physique pour être capable de ne plus avoir d'envies soudaines de manger même si je n'ai plus faim.

Je crois maintenant que ce que j'appelais de la gourmandise et qui me causait autant de soucis et de gêne d'être critiquée ou mal jugée pour mon manque de volonté n'est qu'en fait un problème somme toute assez facile à régler.

Il me suffit de manger ce dont j'ai envie qui satisfera mes papilles gustatives et mes 5 sens autant que ma vraie faim pour ne plus avoir ces drôles d'envies plus tard en journée ou de me garder de la place au souper pour pouvoir manger un bon dessert MAV qui comblera tous mes sens et ma faim par la même occasion.

Selon moi, je me dois donc d'écouter les besoins de mon corps au lieu de juger que cela est de la gourmandise mal placée et de voir cette situation négativement. Je ne suis qu'une personne humaine, après tout. N'est-ce pas??? Wink

En somme, tout se résume encore une fois à ce que j'essaie d'appliquer dans ma démarche vers le mieux-être. Il faut retirer un certain plaisir à manger.  Sinon, on passe à côté de l'essentiel: établir une relaiton saine avec toute nourriture peu importe si elle est santé ou pas! I love you

Bien contente d'en avoir parlé ouvertement et d'avoir expérimenté suffisamment pour faire ces belles découvertes sur moi-même! Ma vie en sera simplifiée et je me sens encore plus libre qu'avant! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Dim 15 Mar 2015 - 14:25

Sunshine a écrit:Ma faim sensorielle a besoin d'être rassasiée autant que ma faim physique pour être capable de ne plus avoir d'envies soudaines de manger même si je n'ai plus faim.

Je crois maintenant que ce que j'appelais de la gourmandise et qui me causait autant de soucis et de gêne d'être critiquée ou mal jugée pour mon manque de volonté n'est qu'en fait un problème somme toute assez facile à régler.

Il me suffit de manger ce dont j'ai envie qui satisfera mes papilles gustatives et mes 5 sens autant que ma vraie faim pour ne plus avoir ces drôles d'envies plus tard en journée ou de me garder de la place au souper pour pouvoir manger un bon dessert MAV qui comblera tous mes sens et ma faim par la même occasion.

Comme je comprends exactement ce que tu décris ma chère Sunshine!

La semaine passée, j'ai mangé du tilapia et avec la technique de la mastication des deux côtés de la bouche, où je goûte beaucoup plus, tout était fade, sans saveur particulière, avec une texture ordinaire et sans couleur (blanc)! Je suis restée sur ma faim gustative. Conséquence: j'ai traîné un fond de faim jusqu'à ce que je mange une bonne collation pleine de goût!

J'ai pris la décision de manger ce que je trouve goûteux, savoureux et en y ajoutant aussi de la couleur! En extra, j'ajoute de la vaisselle et des ustensiles qui me parlent!

Si nous comblons notre satiété physiologique ET sensorielle, si nous savons décoder les signaux de notre corps, nous ne serons plus tiraillées par des envies de faim non explicables avec notre raison!

Les diables ont pris le bord, la culpabilité est en train de les suivre! Laughing
Ben oui! Surprised
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Dim 15 Mar 2015 - 15:09

Bonjour les filles,

Petite question: Est-ce que ça vous arrive d'avoir un creux, de prendre une collation et que ce n'était pas ça, là le goût reste et tu essaies autre chose, ainsi de suite.

Moi ça m'arrive souvent, surtout en période de mon cycle menstruel.

Pas moyen de combler le creux, donc j'en déduit que cette faim est psychologique, mais le seul moyen que j'ai trouvé c'est de manger des aliments à base de sucre, Grrrrr, pas très plaisant.

Pourtant je réussis à contrôler mes rages de gourmandises habituellement en compensant par un autre aliment.

Bonne continuité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Dim 15 Mar 2015 - 17:42

Damarsyl a écrit:Est-ce que ça vous arrive d'avoir un creux, de prendre une collation et que ce n'était pas ça, là le goût reste et tu essaies autre chose, ainsi de suite.
Bien certainement Damarsyl que ça m'arrivait, même si je ne vis plus cela.

Dans mon cas, c'était une faim liée aux émotions. Si la faim avait été physiologique, le corps se serait calmé après une collation. J'ai appris à surfer sur ces émotions sans essayer de les nommer car je revenais dans ma tête tandis que la faim, ça se passe dans le corps, donc nous devons écouter notre langage corporel.

Tu peux lire mes commentaires dans le poste «Apprendre à tolérer les émotions au lieu de les manger».

http://mincamies.forum-canada.net/t4551-apprendre-a-tolerer-les-emotions-au-lieu-de-les-manger

Si c'était de la faim gustative, par manque de satiété sensorielle, les symptômes sont différents. C'est plus diffus, comme une vraie faim sans avoir le creux de la faim physiologique.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Dim 15 Mar 2015 - 19:17

damarsyl a écrit:Bonjour les filles,

Petite question: Est-ce que ça vous arrive d'avoir un creux, de prendre une collation et que ce n'était pas ça, là le goût reste et tu essaies autre chose, ainsi de suite.

Moi ça m'arrive souvent, surtout en période de mon cycle menstruel.

Pas moyen de combler le creux, donc j'en déduit que cette faim est psychologique, mais le seul moyen que j'ai trouvé c'est de manger des aliments à base de sucre, Grrrrr, pas très plaisant.

Pourtant je réussis à contrôler mes rages de gourmandises habituellement en compensant par un autre aliment.

Bonne continuité.

Bonsoir Damarsyl,

Je te dirais que ça m'arrive encore de temps en temps quand je suis menstruée et je comprends tout à fait ton questionnement à ce sujet.

Pour moi, je le vois comme un besoin physiologique de mon corps qui vit un dur moment avec ses hormones de femme menstruée et ce, dans la quarantaine en plus! Mad

J'appelle ça mon syndrôme de la girouette menstruée! Laughing

En employant le truc mentionné par Tournesol de surfer sur ma vague, j'en arrive à me raisonner et à vivre ce moment difficile plus facilement maintenant.

Quand je sais que ma période critique arrive sous peu, je prépare donc ma trousse de trucs réconfortants en cas de crise et je me prépare toutes sortes de choses au cas où: des grignotines santé mais salées, des desserts MAV au chocolat (ex: brownies) et pour le goût de sucre, je me prépare des jujubes MAV (que je me permets de manger à volonté si nécessaire en cas d'urgence car c'est fait avec du Jello sans sucre).

Maintenant que j'ai commencé à travailler sur mes vrais signaux de faim et de satiété avec le livre "Mangez", il m'arrive souvent de grignoter juste quelques morceaux de cette trousse de réconfort en cas de crise et j'en ai assez. Ma faim est contentée rapidement.

En ayant ces trois catégories d'aliments prêts sous la main, je me mets en phase d'expérimentation sensorielle pour voir ce qui me tenterait le plus au moment où la crise arrive....que ce soit du sucré, du salé ou du chocolaté, tout est disponible et permis par MAV.

Quand ma girouette n'est pas capable de prendre une décision convenable basée sur mes goûts du moment, je prends un mélange des trois en très petites quantités.

Cette façon de faire qui est la mienne m'aide à compenser pour des cochonneries que je mangeais avant de connaître MAV et qui m'amenait à partir sur une dérape évidente! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Dim 15 Mar 2015 - 19:36

Hum!

Désolée pour ma réponse, les femmes dans la quarantaine! Embarassed

Damasryl a écrit:Moi ça m'arrive souvent, surtout en période de mon cycle menstruel.
Sunshine a écrit:
Je te dirais que ça m'arrive encore de temps en temps quand je suis menstruée

Vive les vieilles femmes ménopausées... sur ce sujet...
Bye Bye la girouette!
Bienvenue le ti-canard mouillé! Laughing
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Lun 16 Mar 2015 - 23:04

OK Tournesol j'ai compris, y a des avantages à tout âge, mais bientôt je vivrai dans ta réalité tout en étant jeune, car suite aux examens, ma visite en fin de journée chez mon docteur, les discutions avec la gynécologue y a 2 semaines, nous allons opter pour l'hystérectomie et l'ablation de min dernier ovaire et de l'utérus, donc fini pour moi les rages de sucre et les émotions dans le plafond.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Tournesol le Mar 17 Mar 2015 - 22:17

Damarsyl a écrit:donc fini pour moi les rages de sucre et les émotions dans le plafond.

Désolée par la désillusion, mais même sans production d'œstrogènes et de progestérone par les ovaires, les rages de sucre sont bien présentes quand même. Il faut apprivoiser les «interdits» et s'organiser pour rassasier notre faim sensorielle. Ces rages sont moins fréquentes de cette façon.  Very Happy

Pour les émotions dans le plafond, plusieurs femmes sont beaucoup plus à fleur de peau et irritables sans hormone. Après quelques années d'adaptation, nous apprenons à vivre avec notre nouvelle personnalité!  Embarassed

Ménopausées, nous perdons les maux de ventre, les seins douloureux et la rétention d'eau des menstruations et nous gagnons les chaleurs et souvent l'insomnie! Sad

Cependant, pour certaines femmes, elles ne sentent pas de différence. J'ai une amie qui n'a rien vu comme changement. J'ai déjà lu que les femmes qui avait un foie «top shape» avaient beaucoup moins de perturbations à la ménopause. Le cas de cette amie va avec cette théorie. Pour ma part, j'ai un foie très hypothéqué: les chaleurs furent torrides et l'insomnie coriace, ce qui va aussi avec cette théorie. Il a fallu qu'on me prescrire des hormones pour solutionner ces deux symptômes, après avoir enduré durant 8 ans. Depuis, je me sens tellement mieux! Comme tu vois, il y a des solutions à tout. Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3807
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Mer 18 Mar 2015 - 8:00

Bonjour belle Tournesol,

Désolée par la désillusion, mais même sans production d'œstrogènes et de progestérone par les ovaires, les rages de sucre sont bien présentes quand même. Il faut apprivoiser les «interdits» et s'organiser pour rassasier notre faim sensorielle. Ces rages sont moins fréquentes de cette façon.
 On dirait bien que je suis dans le trouble Laughing Laughing Laughing MAis non, comme j'ai déjà une médication pour traiter les troubles de l'humeur mon médecin m'a dit que probablement que mon conjoint survivrait... Laughing Laughing Laughing pour ce qui est de l'insomnie, je sais que ma mère aussi a eu des problèmes de la sorte, j'espère que pour moi cela sera différent.

Pour ce qui est des chaleurs de ce temps là je ne m'en plaindrait pas, mausus je suis toujours gelée, plus je maigri, plus je gèle, ça isole de la graisse.

De ce temps là les rages sont pas si pire, je me suis acheté des confitures de la fraisonnée, elles viennent de l'Abitibi et un pur délice, faite façon maison, donc, parfois j'en prends dans une cuillère à thé et voilà les petits diables sont exorcisés Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Twisted Evil

Mais je suis très gourmande, mais hier en allant faire les achats pour ma méga journée d'aujourd'hui, j'étais à l'épicerie et les barres de chocolat m'appelaient, habituellement je me serais permise une tablette de chocolat à 80% de cacao, mais hier c'était la KitKat qui m'appelait, là je me suis demandée est-ce que j'en avais envie, vraiment Est-ce que j'en retirerais une satisfaction, puis la c'est la culpabilité qui m'a répondue, elle m'a dit tu vas te sentir mal d'avoir pris cet interdit très néfaste... Comme pour moi la culpabilité et les remords sont aussi très destructeur Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad j'ai opté pour un yop à boire, mais de Danone, je sais que cela peut paraître bizarre, mais je n'ai pas repensé à cette tablette de chocolat, jusqu'à ce matin.

Mon seul bémol, serais-ce capable de faire l'exercice devant un gâteau au fromage ou une tarde aux pacanes (mon péché mignon), c'est là que je me rend compte que j'ai encore du cheminement à faire et comme je m'étourdie beaucoup de ce temps là, j'évite de travailler en profondeur.

Une chance que vous êtes là mes supers héroïnes et anges gardiens (merci) I love you I love you I love you I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Sam 31 Oct 2015 - 11:26

Mise à jour de ce poste

Depuis 4 semaines, j'ai réussi à vaincre mes périodes difficiles en soirée en prenant le taureau par les cornes et en essayant d'apprivoiser ma bibitte à sucre.

Cette expérimentation m'est venue à l'idée puisque je n'arrivais plus à contrôler mon alimentation en soirée.

Ma problématique de soirée ressemblait à ceci:

1) Je mangeais n'importe quoi en plus grande quantité que ma faim et ma satiété le voulaient (j'avais perdu l'écoute exacte de mes signaux de faim et de satiété) Embarassed

2) il m'arrivait souvent d'avoir envie de manger sans vivre d'émotions particulières qui pourraient me pousser à manger ainsi. Je mangeais sans ressentir la faim (juste par goût de le faire) sans arriver à me raisonner. L'envie gagnait toujours sur ma volonté! Embarassed

3) mon attirance pour les aliments moins santé que certaines personnes appellent des "interdits" étaient hors de contrôle et j'en mangeais tous les jours...ou plutôt, tous les soirs! Embarassed  

Analyse:

Suite à mon analyse de mes comportements alimentaires et quelques symptômes physiques que mon corps me lançait, j'ai cru comprendre que l'appel du sucre en moi m'entraînait vers un tunnel sans fin et que j'étais partie dans un cercle vicieux de manger pour manger sans pouvoir prendre un certain contrôle sur mon alimentation.

Comme je ne voulais pas perdre le contrôle complètement et retourner vers mes mauvaises habitudes d'antan, c'est à ce moment-là que j'ai commencé à planifier mon plan d'action pour diminuer le sucre dans mon alimentation en général.

Si cela vous intéresse, vous pouvez suivre mon parcours à ce sujet dans le poste suivant:

http://mincamies.forum-canada.net/t5034-comment-apprivoiser-sa-bibitte-a-sucre

Suite à cette expérimentation de 4 semaines, je suis maintenant convaincue que l'appel du sucre en moi était en partie dû au fait que j'entretenais trop ma bibitte à sucre en l'écoutant dans ses envies au lieu d'écouter les VRAIS besoins de mon corps!

En diminuant le sucre dans mon alimentation, j'ai aussi eu un énorme BONUS qui fut toute une révélation pour moi et un énorme progrès:

-diminuer le sucre dans mon alimentation m'aura permis de retrouver mes signaux de faim et de satiété beaucoup plus facilement qu'avant et en plus, ces signaux sont maintenant mis à neuf et ils ne sont plus embrouillés par le sucre en moi!  

pistes de solutions possibles pour les envies de soirées:

1) diminuer le sucre (incluant les faux sucres comme le Splenda) dans son alimentation pour donner une chance au corps de nous transmettre ses VRAIS besoins et non pas que le sucre les camoufle

2) Avec toutes ces découvertes des dernières semaines, je continue à utiliser le truc le plus important pour moi qui est de manger à mon goût et de manger le plus goûteux possible pour satisfaire mes papilles gustatives en journée afin de rassasier ma faim sensorielle avant tout!

Conclusion:

Ainsi, le soir venu, je peux m'occuper de ma VRAIE faim physique seulement et mon corps est comblé dans tous ses besoins (physiologiques et sensoriels) sans avoir recours à des aliments moins santé ou à des aliments trop sucrés.

C'est ma relation avec la nourriture qui en est améliorée par le fait même et je mange plus sainement que
jamais sans ressentir en soirée d'envies subites ou de rages de sucre qui pourraient gâcher mes efforts de la journée! Wink

********
En espérant que mon témoignage pourra en aider d'autres! Smile

Je poursuis ma route de la liberté avec le vent dans les voiles et un nouvel élan et espoir que tout est possible! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Sam 31 Oct 2015 - 16:25

Un ajout à cette mise à jour

Depuis longtemps, j'ai remarqué que deux autres facteurs peuvent influencer mes envies de manger en soirée, mais j'avais oublié d'en faire mention dans le précédent message probablement parce que j'ai de moins en moins de problèmes à gérer ces deux facteurs.

1) la fatigue (qui est souvent reliée au stress du travail ou à mon anxiété en général car je suis d'un tempérament très nerveux et intense).

2) les émotions (celles qui sont négatives dans mon cas)

En accumulant ce stress mal géré en journée ou en vivant des émotions négatives en journée, j'arrive au soir encore plus vulnérable et l'envie de manger me prend tout d'un coup ou j'ai tendance à manger sans avoir faim si je ne me surveille pas de près. Je mange aussi mal en ces temps-là...la bouffe santé m'attire moins pour me réconforter dans ces deux cas-là! Mad

Cependant, bonne nouvelle pour moi:

Ces deux facteurs ont trouvé leurs solutions au fil du temps, soient:

-surfer sur mes émotions
-méditer avec le disque compact de Nicole Bordeleau
-prendre une période de repos en arrivant à la maison
-une simple marche rapide peut aussi faire l'affaire ces temps-ci! Wink

J'ai noté dernièrement une nette amélioration dans mes comportements quand je suis fatiguée, stressée ou que je vis des émotions négatives.

Ma diminution de sucre en général dans mon alimentation et manger santé à 80% du temps pendant la semaine de 7 jours semble être la clé de cette amélioration! Wink

En tout cas, c'est ce que je vis au quotidien et je suis bien contente de pouvoir trouver enfin des solutions qui me conviennent pour résoudre ces grignotages ou crises de soirée!

Finalement, je ne crois pas être aussi gourmande que je le prétendais!

En travaillant sur moi, j'ai réussi à mettre un frein à cette situation qui devenait problématique chez moi! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  gingin le Sam 31 Oct 2015 - 22:16

merci Sunshine pour ce texte, ça m'a donné un coup de te lire, je me voyais ...!  je suis presque en larmes en lisant te lisant, je me vois..!!!  on mange nos émotions au lieu de réfléchir, de décortiquer ce qui ne va pas... pourtant tout va dans ma vie personnelle, familiale...  peut-être un manque de temps pour moi...  oui, je pense que je pense trop à aider les autres et ne pas penser à moi...!
avatar
gingin
Minçamie de Perle
Minçamie de Perle

Messages : 118
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 66
Localisation : Ripon, Qc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Invité le Dim 1 Nov 2015 - 9:52

Allô Gingin,

Tu sais, quand je te lis, cela me donne l'impression que peut-être tout va bien dans ta vie, mais que tu cours après le temps ces temps-ci et que cela te fait vivre des émotions fortes en toi.

L'impression de toujours courir, de nous sentir presser par le temps qui file sans qu'on puisse tout faire ce qu'on voulait faire, l'impression de se sentir envahie par tout le monde et de ne plus avoir de temps pour soi parce qu'on aime rendre service et aider les autres, je connais bien ça! Wink

C'est ce qui engendre une grande partie du stress qui monte en moi en journée et qui me donne cette fatigue accumulée en fin de journée qui me rend plus sensible aux émotions.

Ce pourquoi, j'ai dû me trouver des solutions pour remédier à ce problème pour me recentrer chaque jour à mon arrivée à la maison, après mon travail.

Prendre du temps pour soi ne peut qu'améliorer le temps de qualité qu'on donnera aux autres après! Wink

C'est un pensez-y bien! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  gingin le Dim 1 Nov 2015 - 12:42

oui tu as trouvé le bobo !!!  je cours toujours pour ceci ou cela... j'ai prend trop sur mes épaules... aider les autres et par la suite c'est nous qui en souffrons...  mon homme s'est installé pour faire du "scherenschnitt" (découpage de papier) et moi je suis ensore sur l'ordi à répondre à l'un et l'autre...  je veux toujours que tout soit parfait, que personne ne souffre...!!!  mais moi qui s'occupe de moi ...!  à part moi personne d'autre..!  je vais maximiser du temps pour moi...!
avatar
gingin
Minçamie de Perle
Minçamie de Perle

Messages : 118
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 66
Localisation : Ripon, Qc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gourmandise en soirée:une relation amour-haine à réconcilier dans ma démarche vers le mieux-être

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum