Bilan - Démarche vers un mieux-être

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Ortance le Mar 21 Mar 2017 - 8:19

avatar
Ortance
Minçamie de Diamant - Admirable
Minçamie de Diamant - Admirable

Messages : 2408
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 68
Localisation : Drummondville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mar 21 Mar 2017 - 17:17

Merci Sunshine de me rassurer en me disant que tu te sens confortable dans ce poste. Nous sommes très différentes dans notre démarche. Chacune est UNIQUE. Je vis à fond ce concept, j'y crois à 100%. Je n'ai pas à lutter pour éviter de me comparer et j'en remercie la vie, car ce doit être tellement tuant si on veut prendre une route semblable à une autre personne. Cette personne a un passé différent, des blessures différentes, des réactions différentes, un métabolisme différent, un corps différent, une santé différente, des organes différents, alors comment arriver à se comparer avec tous ces facteurs si différents? Les généralités sont similaires mais lorsque nous sommes rendues dans les racoins plus spécifiques, chacune doit trouver et épouser ce qui lui convient, ce qui va avec qui elle est. Tu es sur cette route.

Philou, c'est vrai qu'une démarche vers un mieux-être, c'est ardu, difficile et ça demande de la répétition, de la persévérance et de la rigueur.

Ortance, une image vaut mille mots!
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mar 21 Mar 2017 - 17:26

Je viens de découvrir un texte sur Internet qui rejoint exactement mon vécu. J'en ai extrait les parties qui me sont les plus significatives, et je mets en hyperlien l'article complet.

Le jour où j'ai réalisé que je n'avais pas pris de poids
Élyse Beaudet

«Si j’ai arrêté de prendre du poids, ce n’est pas parce que j’ai décidé d’arrêter de le nourrir. C’est parce que pour une fois, je lui ai donné ce dont il avait besoin et ce, pendant une (assez) longue période de temps… (Tournesol dit: «J'interprète ici le respect des signaux de faim et de satiété»)

La prise de poids et le maintien sont extrêmement anxiogènes pendant le processus de rétablissement, mais c’est tellement important de patienter jusqu’au bout et de se donner la chance…

Après tellement d’années à me battre contre ce que je suis et sur ce que je veux être, je réalise que mon poids est et demeurera probablement celui que j’ai en ce moment pour un petit bout encore (ne pas oublier de mentionner les petites fluctuations normales une fois de temps en temps).

Maintenant que j’ai atteint mon poids naturel… je travaille à le tolérer et à l’accepter. Il y a même des jours où je peux dire que je l’aime. Ben oui... Il y en a des jours où « I’m just feeling myself ». Des jours où je me sens belle, des jours où je me donne le droit de porter ce que je veux même si c’est serré ou un peu décolleté.

Mon corps, je l’ai malmené… mais il est comme il est et il me fait confiance à nouveau…

PS. Je dois quand même dire ici que le corps ne va peut-être pas se stabiliser à un poids avec lequel tu seras satisfait(e). Ça, c’est un autre travail à faire sur l’acceptation de soi et sur le poids naturel. Je fais juste dire ceci: il se stabilise.»


https://anebquebec.com/image-corporelle/jour-jai-realise-navais-pris-de-poids
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Ven 24 Mar 2017 - 8:24

Afin d'illustrer une de mes convictions en matière de démarche alimentaire, je vous partage cette image:



J'ai fait des dizaines et des dizaines de diètes de toutes sortes, de l'âge de 13 ans jusqu'à l'âge de 63 ans. Je n'ai jamais pu maintenir mon poids santé que j'avais acquis à chacune des fois. Depuis 3 ans, j'ai compris que je devais partir de l'intérieur pour transformer l'extérieur! Je me suis donc investie dans une démarche d'introspection vers un mieux-être.

N'essayons pas de perdre du poids et de conserver notre maintien, si nous n'avons pas réorganisé et guéri notre intérieur.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mar 18 Avr 2017 - 21:48

Avec l’écriture du livre sur mon vécu d’aidante naturelle auprès de ma mère souffrant de troubles cognitifs, j’ai pris conscience d’un élément essentiel dans ma démarche vers un mieux-être, incluant celle de mon mode de vie alimentaire.

Depuis la période de fin de vie de ma mère, je n’ai pas besoin de faire des efforts pour m’alimenter sainement. Je n’ai qu’à me fier sur mes signaux de faim et de satiété et manger ce dont j’ai le goût, tout en respectant les restrictions de mon foie. Pas de comptage de 20% de moins santé non plus. Juste manger tout simplement en y mettant des protéines et des fibres parce que ces deux nutriments font maintenant partie intégrante de ma vie. Sans elles, il me manque quelque chose, comme si je me promenais sans bobette! C’est aussi fort que cela!

Ce qui est arrivé durant la dernière semaine de vie de ma mère, c’est que je suis tombée en mode pleine conscience de tous les instants. Je ne voulais rien manquer des signes, des symptômes que la mort rôdait dans un avenir de plus en plus rapproché. J’étais pleinement consciente de quasi tout, autant de mes signes de faim que des signaux de détérioration de la vie de maman. J’apportais une boîte à lunch avec plein de collations et de repas. Je mangeais lorsque j’avais faim, environ aux deux heures, mais en petite quantité. Je n’avais pas plus faim que cela. Tous les sens étaient finement aiguisés.

Après sa mort, lors des préparatifs des funérailles, j’ai poursuivi cette pleine conscience du moment présent. J’étais pleinement concentrée sur le travail que je devais exécuter pour être en mesure de livrer la marchandise à temps. Depuis, je suis restée dans cet état de pleine conscience dans l’écriture de mon livre. Je suis entièrement présente à l’instant présent, donc je peux ressentir les signaux de faim qui arrivent à la douce, aux symptômes des selles qui descendent dans le côlon, au mal de dos qui s’en vient, etc. Ce qui fait que je respecte de mieux en mieux mon corps et j’ai beaucoup moins de douleur parce que je ressens rapidement que je ne suis pas dans une position adéquate pour mon cou, mon dos, mes bras, etc., donc je me réaligne ou je fais quelques étirements musculaires.

Toutes ces sensations ressenties pour tout ce qui passe dans ma vie me procurent un état de plénitude.

Comme je suis à me nourrir de ce qui compose l’instant présent, je ne ressens pas le besoin de me nourrir pour remplir un vide, si mon corps n’a pas faim. Je ne ressens pas le besoin de me récompenser, de me faire un petit plaisir, etc. Je suis en état de plaisir dans ce que je fais. Je me sens pleinement vivante!

En écrivant ce livre, je prends aussi conscience comment j’ai travaillé fort pour apprendre à vivre le moment présent avec ma mère qui perdait toutes ses facultés intellectuelles par petit tas. Je devais faire des deuils quasi à chaque semaine et me centrer sur ce qu’elle devenait dans l’ici et maintenant, pas celle que j’avais connue, pas celle d’il y a une semaine, un mois, celle d’aujourd’hui, celle de l’instant présent. Ces apprentissages me servent aussi dans mon monde alimentaire!

En vivant ce moment présent à ses côtés, je prends aussi conscience comment le deuil est plus facile à faire parce que j’ai pleinement vécu les dernières années de sa vie avec elle. Je l’ai vue mourir à petit feu, j’en ai fait des deuils blancs et aujourd’hui, le deuil complet est tellement plus petit et léger à vivre.

Alors tout ce qui tourne autour de mon vécu avec ma mère durant ces dernières années ont contribué à m’outiller pour avoir un mode de vie alimentaire ressemblant davantage à celui d’une mince naturelle. Je me garde ici une p’tite retenue, car il me reste encore un peu de croyance limitante à cet égard, alors c'est pour la raison que je mentionne «ressemblant davantage» plutôt que d'affirmer «avoir un mode de vie alimentaire d'une mince naturelle». La madame n'est pas encore prête à laisser aller sa croyance limitante jusque là, il lui reste quelques peurs bien attachées, mais elle est en cheminement! Cool
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Invité le Mer 19 Avr 2017 - 8:42

Wow!

J'admire et j'envie ta capacité d'être à l'écoute de ton corps et de pouvoir vivre le moment présent aussi librement...comme si c'était naturel pour toi!Smile

Comme j'aimerais pouvoir en faire autant un jour...une autre rêvalité à ajouter sur ma liste! Wink  

Poursuis cette route car elle semble te porter bonheur tout naturellement!I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mer 19 Avr 2017 - 9:39

@ Sunshine: Merci infiniment pour ton commentaire qui me fait très plaisir! I love you

Pour la pratique de la pleine conscience, je pense que c'est mon état de survie qui m'a amenée à pratiquer à être présente dans le moment présent. Voir ma mère qui perdait ses repères, ses capacités physiques et ses facultés intellectuelles comme neige au soleil me dévastait car j'essayais de m'accrocher à ce qu'elle était avant ses pertes. J'essayais aussi de retrouver la maman que j'avais toujours connue et j'avais mal. J'essayais aussi de garder celle qui avait perdu plusieurs facultés, ce qu'elle était le mois d'avant, la semaine d'avant, mais celles-ci s'étiolaient au fil des mois. Sans m'en rendre compte, j'ai changé de cap pour me centrer sur ce qu'elle devenait ici et maintenant, aujourd'hui, à cette heure bien précise. Je ne savais pas alors que j'étais en train de faire un apprentissage qui me servirait dans les autres sphères de ma vie.

J'avais pratiqué la pleine conscience avec GG mais j'ai réussi à affiner mes sens et ma capacité à rester dans le moment présent depuis, grâce aux pertes de ma mère! Ça fait tout curieux à dire, mais c'est ainsi! Même dans sa démence, ma mère a continué de me donner des richesses!

Je me suis même rendu compte que je pouvais manger en présence d'amis, de discuter avec eux et d'être consciente de chaque instant que j'entrais de la nourriture dans ma bouche et des signes de mon corps (faim ou satiété). Avant je ne pouvais pas avoir cette conscience de l'instant et ma passion d'écouter les autres et de verbaliser à mon tour prenaient toute ma conscience et je n'en avais plus pour ressentir les signaux de mon corps. J'ai donc élargi cet état de conscience et je l'ai aussi affiné, tout cela sans m'en rendre compte. J'étais poussée par ma survie qui a pris le dessus afin que je ne me détruise pas en vivant autant de deuils en lien avec les pertes cognitives de ma chère maman.

C'est vraiment curieux de voir que la démence et même la mort peuvent nous propulser sur une route de dépassement qui apporte plus de zénitude et de plénitude.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Clode le Mer 19 Avr 2017 - 10:37

Tellement de profondeur dans tes propos Tournesol!

Tu as vraiment accompagné ta chère mère de façon très saine,
et en même temps, très intensément!

Peux-tu être autrement qu'intense?
Certainement pas dans ce qui te tient à cœur!
Mais l'intensité ne t'a pas fait "verser" dans l'irraisonnable!
Par ta pleine conscience aiguisée, tu étais en plein contact avec
la réalité du moment! pour pouvoir réagir au fur et à mesure
adéquatement!
************

Continue à prendre soin de toi par les massages, etc.
Car ton corps subit tout de même de profonds bouleversements
qui peuvent t'échapper! (genre hormonaux dû à des émotions fortes, etc)
(Dr. Clode!) Embarassed
~~~~~~~~~~
I love you
avatar
Clode
Minçamie de Perle
Minçamie de Perle

Messages : 189
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mer 19 Avr 2017 - 11:31

Chère Dr Clode!

Comme je vous apprécie!

Et quelle vérité vous me dites! Puis-je être autrement qu'intense? Une passionnée de tous les instants! Hum! C'est la raison pour laquelle j'ai été capable d'écrire mon manuscrit de 170 pages en trois semaines! Par la suite, j'ai ajouté des infos de bulles qui émergeaient à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit!
Oui, je suis une intense, mais j'aime vraiment le discernement que tu apportes: de plus en plus, l'intensité ne me fait pas basculer dans l'irraisonnable. Merci de mettre des mots sur mon vécu. Ça me fait du bien de constater que je suis capable de me prendre soin malgré cette intensité qui me pousse dans l'action, toujours et toujours... avancer, me dépasser, affronter mes peurs...

Oui, un train m'a passé dessus! Je suis allée voir mon ostéopathe après les funérailles. Elle a senti comment mon énergie circulait bien, mieux que durant les 11 autres années! Avec le masso, il a vu comment je suis plus dégagée musculairement; les nœuds se «déloussent»! Ces deux spécialistes du corps m'ont dit que j'étais alignée avec mon essence, bien branchée à qui je suis. Je suis à me demander si c'est le cadeau que ma mère m'offre de là-haut!

********************

Je connais aussi d'autres effets secondaires bienfaisants depuis que j'ai tout enlevé les aliments qui me causaient des intolérances, même celles que je n'étais pas consciente. Ce sont les tests d'allergie qui ont établi le diagnostic. Avec le cacao, je ne ressentais pas d'inconfort tandis qu'avec le chou-fleur et le brocoli, la bouche brûlait et je ne savais pas pour quelles raisons. Avec les produits laitiers, je faisais de l'insomnie, même si j'en prenais qu'en journée et je ne pouvais pas arriver à croire que c'était eux qui faisait que je me réveillais souvent la nuit, sans inconfort. En enlevant tous ces produits de mon alimentation et en soutenant mon foie exactement là où il est en besoin (des fonctions du foie se font mal parce que j'ai des gênes dysfonctionnels - test à 900 $) , je pense avoir donné un renouveau à mon corps. Je me sens plus énergisée même si j'avance en âge.

Oui, Dr Clode, je continue de prendre soin de mon corps, car il est très vrai que j'ai eu une méchante secousse en plus de toutes celles que j'ai vécues durant les 7 dernières années, soit depuis le diagnostic de démence à corps de Lewy chez ma mère. Comme ce PM, je retourne chez l'ostéo pour un traitement de prévention. Cette ostéo réussit à remettre mon système nerveux optimal en réalignant toutes sortes de patentes!

Encore Merci pour tes réflexions. Elles m'aident à être fière et satisfaite de moi, de mon cheminement. Je viens de loin... I love you
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mer 19 Avr 2017 - 13:38

Ajout pour ressentir la zénitude:

Afin d'éviter des appels de sucre ou des fringales en soirée, je dois obligatoirement respecter ces deux points:

Arrow Déjeuner très protéiné ou si je n'ai pas mangé suffisamment de protéine, prendre une collation protéinée en AM car mon corps ressentira la faim. C'est la protéine du blanc d'œuf qui me soutient le mieux.

Exemple de déjeuner protéiné: environ 1/3 tasse de blanc d'œuf, des cretons à la dinde, 1 c. à table de graines de chanvre, 1 c. à table de graines de chia, le tout sur une tranche de pain au kamut ou n'importe quel autre pain Inéwa.
Si je mange un carré aux haricots noirs avec yogourt de chèvre + bleuets + graines de chanvre + graines de chia, j'aurai faim entre 2 et 3 heures après le déjeuner. Je prends alors du fromage de chèvre + crudités en collation.

Arrow Éviter le sucre (mon métabolisme est ok avec 2 galettes de Madame Labriski ou 2 muffins maison (faits avec ¼ t de sucre brut ou d'érable pour 12 unités) par semaine. Je ne mange plus d'autres desserts, car j'haïs négocier avec les appels de sucre. Bien sûr, lors de réceptions ou des anniversaires, j'en prends un morceau. Comme en fin de semaine (Lundi), j'ai mis environ 1 c. à table de sirop d'érable sur ma crêpe et le jambon était cuit dans le sirop et les fèves étaient un peu sucrée (elles étaient de mon cru avec 4 fois moins de sucre que la recette). Même si j'ai mangé selon mes signaux corporels, j'ai eu des appels de sucre mardi. Ils se calment aujourd'hui, mais j'en subis encore un peu les effets. Demain, je devrais me sentir à nouveau libre.

Si je ne respecte pas ces conditions, je dois faire des efforts pour contrer ces appels de sucre, car j'ai envie de manger sans avoir faim. Je me sens toutefois très confortable, en équilibre sur mon fil d'acier.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Mer 26 Avr 2017 - 9:05

Une petite synthèse de mes outils pour ne pas manger quand mon corps n'est pas dans ce besoin:

1. Contrer les appels de sucre provoqués par des pics de sucre qui font finalement abaisser le taux de sucre parce que l'insuline s'affole en voyant ce surplus sucré!
Le comment: en diminuant les sucrants et en ajoutant une protéine et un légume (fibres) à tout ce que je mange. J'ai mon petit pot de graines de chanvre et de graines de chia dans ma sacoche! Lorsque c'est possible, j'ai aussi un sac de crudités et des morceaux de fromage de chèvre.

2. Nourrir mon être
Le comment: laisser émerger mes élans créateurs et les exploiter afin d'en retirer du plaisir, de la satisfaction, de la fierté, du bien-être, de la VITALITÉ
http://mincamies.forum-canada.net/t4796-l-expression-de-l-artiste-en-nous-source-de-vitalite#28059

3. Identifier le TOP 5 de mes valeurs et les honorer aussi souvent que je le peux. Si je prends soin de ces valeurs qui font partie de mon essence, alors je n'éprouve pas le besoin de manger pour essayer de combler un vide.

4. Surfer sur mes émotions au lieu de les bouffer
Curieux: lorsque je respecte les 3 points précédents, je n'ai aucunement envie de manger mes émotions pour les anesthésier. Si une émotion m'attire vers le garde-manger, je me pose la question si j'ai entretenu les points 2 et 3. Si une émotion forte surgit de nulle part et me prend par surprise suite à une intervention d'une personne, je m'interroge sur ce point clairement décrit par Sylvie Petitpas:
http://mincamies.forum-canada.net/t5185-des-reflexions-de-sylvie-petitpas-une-source-d-elan-dans-notre-demarche-vers-un-poids-sante#32535

La condition pour nourrir mon être et honorer mes valeurs: être dans la pleine conscience du moment présent! Smile
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Jeu 27 Avr 2017 - 19:04

Dans ma recherche pour trouver un résumé du meilleur de soi dans un de mes petits calepins lors d'un atelier d'une semaine que j'avais suivi avec Guy Corneau, je suis arrivée sur cet extrait qui met des mots sur comment expliquer les fameuses compulsions.

«Il ne set à rien de dénigrer les plaisirs qui sont les nôtres. Ce ne sont pas les plaisirs que nous allons critiquer dans ce chapitre, mais plutôt notre dépendance à ces plaisirs. (Oui, oui, c'est de cela que je voulais parler avec Sunshine, tout juste avant son départ définitif du forum, mais je n'avais pas trouver des explications claires dans ma tête; elles étaient encore dans mon vécu seulement). Dans cet atelier, nous verrons comment nous passons de la récompense à la compensation, et de la compensation à la compulsion. La pulsion devient compulsion. Le plaisir devient prison. Même en sachant tout cela, nous restons souvent enchaînés.»

Il donne des exemples de compensation; «elles commencent toutes par un S! Sel, sucre, sexe, stupéfiantes, spiritueux et même spiritualité lorsqu'elle est mal comprise... Ces compensations sont de grandes tentatrices et elles se faufilent comme un Serpent!!!»

J'aime vraiment les paroles et les explications de Corneau. Elles me font tellement de sens. L'auteur ne les applique pas spécifiquement à la nourriture, mais ce thème alimentaire s'emboîte parfaitement dans les propos de ce grand homme mort trop jeune!

Oui, nous pouvons nous récompenser avec de la nourriture, avoir du plaisir à manger, mais le danger est que le plaisir nous emprisonne, lorsque la récompense passe de la compensation à la compulsion.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Sam 6 Mai 2017 - 14:43

Ce mois-ci, j'ai le livre de Guy Corneau, Le meilleur de soi, à mes côtés. De temps en temps, je l'ouvre à une page au hasard et je lis son contenu. Aujourd'hui, je suis arrivée sur ce passage:

Comment expliquer que, souffrant de surpoids et de toutes les conséquences attachées à cette condition, un individu n'arrive pas à manger moins ou à manger mieux?

Ne serait-il pas que le trop-plein de nourriture apporte une sensation de plénitude et d'abondance? Le ventre plein permet d'éviter la sensation de vide intérieur qui renvoie, elle, au manque affectif et à l'angoisse de manquer d'amour.

Voilà pourquoi je dis souvent aux gens qu'il ne sert à rien de modifier un comportement s'ils ne savent pas à quoi il sert au niveau psychologique.


Que j'aime cet auteur! Quel privilège la vie m'a accordé en me permettant de suivre deux fois une semaine d'ateliers avec lui!

Et pour compléter cette réflexion de Corneau qui m'est apparu en ouvrant son livre, je suis aussi tombé sur une pensée de Jacques Salomé sur le Web, tout par hasard:
La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur.

Tout cela en cette Journée internationale sans diète du 6 mai!

À quoi servent toutes ces diètes, si nous ne guérissons pas en premier ce qui nous fait prendre du poids! C'est pas pour rien si tant de personnes reprennent leur poids perdu et encore plus!


Dernière édition par Tournesol le Ven 7 Juil 2017 - 14:51, édité 1 fois
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Lun 29 Mai 2017 - 11:23

Chère Tournesol,

Juste un petit mot pour te souligner que tes partages de ton vécu personnel dans ce poste n'ont pas été futiles pour moi, même si je n'y participais pas toujours aussi activement qu'à mon habitude dans les derniers temps.

Maintenant que je suis plus ouverte aux autres et plus sereine en moi, je tenais à te remercier encore une fois de ces partages si enrichissants! Smile

Merci Merci Merci! I love you
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Sam 17 Juin 2017 - 13:17

Merci Sunshine d'avoir laissé ta trace ici. Tes commentaires qui suivent les miens me font toujours plaisir. Et merci pour cette belle reconnaissance à mon égard. J'en suis émue.
____________________________________
Où j’en suis?

Dans ma démarche pour un mieux-vivre, je ne pense plus en termes alimentaires, ni en terme poids.

Ce qui veut dire que je ne pense plus quoi manger, quelles collations prendre. Je crois avoir intégré un nouveau mode de vie au niveau alimentaire. Il fait partie de ma vie, sans que j’aie à réfléchir et à utiliser la volonté à forte dose comme je l’ai fait auparavant. L’automne dernier, j’ai dû enlever plusieurs aliments pour respecter les difficultés de mon foie, les intolérances et les allergies. Une fois bien instaurée, ma nouvelle façon de m’alimenter est désormais un acquis. Finis brocoli, chou-fleur, produits laitiers de vache, cacao sous toutes ses formes. Les produits de chèvre ont remplacé ceux de vache.

Avec le défi sans sucre, j’ai enlevé les 3 catégories de la liste qui me restaient encore. Depuis, je n’en prends plus, sauf à l’occasion.

J’ajoute des graines de chanvre et de chia à chaque repas.

Comme collation, je mange surtout protéinique, tels que du fromage avec des crudités, du yogourt avec un carré protéiné. Les noix ainsi qu’une datte font aussi partie de mes collations. Environ 2 fois par semaine, je prends une galette de Mme Labriski ou un muffin maison. Si je vais au Tim, je prends un décaf sans sucre avec un capuchon de muffin si je n’ai pas de muffin ou carré maison dans ma sacoche. Je continue de manger du gâteau de fête!

Si je n’ai pas assez de légumes dans mon assiette, j’ai une petite voix qui me dit d’aller me chercher des crudités pour compléter mon assiette. Je n’ai qu’à écouter cette voix qui se manifeste très clairement.

Je ne me sens pas privée, je n’ai pas d’appel de sucre. C’est curieux, mais je peux dire que mon corps me dicte quoi manger et ce qu’il veut, ce sont des aliments pour le tenir en santé. Je dors mieux depuis. Même avec tous les tsunamis que j’ai traversés avec le départ de ma mère.

Au niveau émotionnel, c’est très facile de différencier une faim qui vient d’une émotion non accueillie et assumée. Parfois, je suis incapable de l’identifier avec justesse, mais je sais que c’est une émotion car je n’ai pas une réelle faim!

Avec le groupe de MPB, je suis en mode de me nourrir par l’intérieur au lieu de par l’extérieur. Dans le groupe d’environ 250 personnes, il est très rare que l’on discute alimentation. Nos partages sont plutôt à l’égard des p’tits bonheurs au quotidien, tout ce qui nous fait plaisir, nous apporte de la joie, tout ce qui nourrit notre estime de soi et notre confiance en soi. Ça ressemble un peu au post de soutien moral que nous avions dans ce forum. Pour ma part, je n’ai pas toujours le temps de suivre les partages; j’y vais à l’occasion.

Il y a quelques semaines, des membres du groupe se sont réunies parce que l’élan de faire connaissance était fort. 13 personnes, des Laurentides jusqu’au bas St-Laurent, en passant par le centre du Québec et l’Estrie étaient au rendez-vous. Ce qui m’a le plus frappé dans ce groupe de personnes inconnues, c’est la joie et le bonheur qui se dégageaient d’elles. Ce qui m’a quasiment jetée par terre, c’est de constater que personne n’a discuté bouffe. Comme menu, chacune apportait une ou plusieurs salades. Elles étaient si succulentes! J’en ai pris de petites portions pour goûter à plusieurs. J’ai même vu des femmes qui se sont arrêtées en cours de route même si leur assiette n’était pas vide, parce qu’elles n’avaient plus faim! Il y avait aussi des fromages et des fruits. Aucun autre dessert, même pas des grignotages santé! Pas de pain non plus! De l’eau pétillante et de l’eau agrémentée de fruits ont été nos breuvages. Un nouveau mode d’alimentation semble acquis pour ces personnes.

Dans ce groupe, il y avait une femme qui a perdu 105 livres. Les premières 70 ont été éliminées avec Minçavi et elle a réussi à maintenir son poids durant 7 ans. Elle a fait le défi sans sucre en septembre dernier, elle a continué avec MPB et depuis, elle a perdu 35 livres, sans faire de gros efforts. Elle pette le feu. Elle est mince, belle dans son corps et elle n’a aucune envie de manger du sucre. Elle prend du vin les fins de semaine (2 verres).

Je vous partage cette expérience pour vous exprimer que j’ai maintenant la certitude qu’une démarche pour perdre du poids passe avant tout par une démarche de mieux être avec soi. Ce n’est pas pour rien que nous avons du surpoids. Si nous enlevons ce surpoids, nous le reprendrons si nous n’avons pas résolu la source de ce surpoids qui nous sert à quelque chose. Chacune des femmes présentes ont toutes passé par de nombreuses sortes de diètes. Je l’ai appris parce que j’ai lu des pans de leur histoire dans le forum.

Ma mission actuelle est d’écouter ce que mon corps me dit. Parfois, j’ai envie de le laisser tomber et de faire la sourde. Lors de ces envies, si je m’intériorise, je me rends compte que c’est en lien avec quelque chose qui me déçoit, qui me perturbe, quelque chose dont je ne suis pas fière de moi. J’ai envie de me punir en punissant mon corps. Dans ces moments, je dois être plus vigilante pour écouter ma petite voix, celle qui veut mon bien.
Coudonc, on dirait que je radote. J'ai déjà tout exprimé ce contenu sous diverses formes dans mes commentaires précédents. Ma mise à jour est un peu du réchauffé!
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Sam 17 Juin 2017 - 15:55

Mon histoire de bibitte à sucre (pour Clode qui avait hâte à mon retour pour que je réponde à la question de Sunshine)

Clode a écrit:De mon côté, j'attendais avec impatience ton retour car un jour sunshine m'a demandé
quels étaient mes plans   pour laissé tomber le sucre! Wow! mais moi, je n'ai pas la même
rigueur qu'elle et toi!
Cette même question qui t'es posée déclenche une réponse avec des 1,2,3, et avec des a,b,c....


Je suis d’une famille «sucrée». Autant du côté de mon père que de celui de ma mère. Un repas sans dessert : impossible! Et des fruits, ce n’est pas un dessert. Desserts maison : Tartes, gâteaux glacés avec sauce au caramel ou au chocolat, pouding chômeur chaude et pour compléter tous les p’tits gâteaux Vachon: rien n’est négligé en tant que bon goût sucré! À tous les jours!

Jusqu’à mon mariage, les GROS desserts étaient de mise à la fin du repas. Tout doucement, mon conjoint et moi avons commencé à diminuer ces desserts cochons pour protéger notre santé. Nous en mangions chez nos parents, aux anniversaires et durant le Temps des Fêtes. Nous sommes toujours restés addic au sucre dans le sens qu'après nos retours de chez nos parents, nous avions de la difficulté à nous sevrer : une bonne semaine d’efforts pour ne pas manger du sucré à la fin du repas. Parfois, ça allait jusqu'à deux semaines!

J’avais parfois des brosses de sucre (ça concordait toujours avec des grosses vagues émotives) et dans les entre-deux, je mangeais peu sucré, sauf des biscuits Social Tea et Graham légers, des muffins maison. Jamais de desserts du commerce.

Arrive Minçavi. On me suggère toutes sortes de desserts sucrés artificiellement. Comme c’est permis dans le programme, je m’en donne à cœur joie, en comptant mes portions, à ce que j’ai droit. Je reste légale! Je retourne dans mes anciennes habitudes de manger du dessert en collation. À la fin des repas, je garde mon rituel de ne pas embarquer du sucré par-dessus mon repas principal parce que je n’ai simplement plus faim.

Par l’intermédiaire de Sunshine, je découvre G. G. Je diminue les collations sucrées, en ne mangeant qu’à ma faim. Il me reste le sucre dans le café le matin, le chocolat noir (1 morceau 3-4 fois/sem) et le diète 7Up environ 1 fois/sem, les muffins maison. Toutes les autres catégories sont déjà éliminées.

Avec le défi 21 jours sans sucre de septembre 2016, j’élimine les catégories restantes. A la fin du défi, je n’ai plus le goût de remettre ces catégories dans mon alimentation. De plus, je diminue davantage le sucre dans mes muffins et mes galettes (½ c. à thé par portion). Je diminue aussi la fréquence (2 fois/sem au max, sinon, l’appel du sucre resurgit).

Depuis, le goût du sucré n’est plus omniprésent. Si je mange plus de muffins ou de galettes que 2 fois/sem, je dois faire appel à ma volonté car les envies de sucré reviennent.

Je ne m’interdis aucun aliment sucré : du gâteau de fête, j’en prends! Du pouding chômeur du St-Hub, j’en mange, du pain aux bananes de ma fille, j’en déguste. Mais une petite portion me suffit. ET ces occasions ne se présentent pas à tous les jours! Je ne me sens plus prisonnière du sucre.

Cet arrêt du sucre s’est fait très progressivement. J’ai débuté à 25 ans et j’en ai 65!

Arrow Les carrés protéinés sont si succulents pour mes papilles! Et si soutenants pour mon énergie!

Arrow Les carrés aux haricots noirs aussi, avec seulement ½ c. à thé par portion et du caroube en remplacement du cacao dont je suis intolérante (je les glace avec de la tartinade de dattes MAV en enlevant le sucre de la recette originale)

Arrow La compote de pommes fait aussi mon bonheur.

***Je ne mange plus jamais de banane (son goût prononcé en sucre est trop pour mes papilles renouvelées).

Arrow Du fromage de chèvre avec des carottes nantaises : un festin! Et ça me soutient jusqu’au repas suivant sans problème.

Arrow Je dois manger très protéiné le matin pour éviter les fringales en journée et en soirée.

**********************

Je vous partage une vidéo qui me parle énormément:

Danièle Gerkens, une journaliste santé au magazine ELLE, a tenté une expérience. Elle s’est totalement privée de sucre pendant une année complète, puis elle a écrit un livre dévoilant les résultats de son expérience et tous les bénéfices qu’elle en a retirés. Parmi ceux-ci se retrouve 6 kilos en moins, une réduction de sa cellulite et des sinusites moins fréquentes.



avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Dim 18 Juin 2017 - 12:55

Tournesol a écrit:
Ma mission actuelle est d’écouter ce que mon corps me dit. Parfois, j’ai envie de le laisser tomber et de faire la sourde. Lors de ces envies, si je m’intériorise, je me rends compte que c’est en lien avec quelque chose qui me déçoit, qui me perturbe, quelque chose dont je ne suis pas fière de moi. J’ai envie de me punir en punissant mon corps. Dans ces moments, je dois être plus vigilante pour écouter ma petite voix, celle qui veut mon bien.

Allô Tournesol,

Par ces quelques lignes, tu mets en lumière pour moi un pan de ma démarche où il faut que je travaille moi aussi.

Difficile encore pour moi de trouver exactement le petit "quelque chose" qui ne va pas, mais je fais du chemin un pas à la fois....je fais de mon mieux en fait! Wink

Merci d'avoir fait ce compte-rendu qui a mis des mots sur mes petits saboteurs inconnus...ta piste de réflexion m'aide grandement à poursuivre ma route remplie d'espoir d'y arriver un jour! Smile


Bibitte à sucre

Merci pour ce résumé de ton historique de bibitte à sucre qui ressemble étrangement au mien à ses débuts et ce, jusqu'à MAV.

Pour t'avoir suivie de près depuis 2014, j'avais en mémoire tout ce que tu viens de nous raconter, mais j'ai toujours le même questionnement qui me reste en tête:

"Comment as-tu fait pour arriver à diminuer cette consommation de sucre?"

Je comprends que tu y sois allée progressivement et que cela s'est étalé sur plusieurs années, mais avais-tu en tête des étapes précises lorsque tu l'as fait? Aurais-tu des trucs, stratégies ou conseils à nous donner qui pourraient nous aider à mieux progresser.

Comme toi, je crois que c'est avec le temps et la pratique que j'y arriverai un jour....en y allant par essais et erreurs pour le moment, mais si tu as des trucs ou conseils, je suis ouverte aux suggestions! Smile
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Lun 19 Juin 2017 - 14:23

Sunshine a écrit:Je comprends que tu y sois allée progressivement et que cela s'est étalé sur plusieurs années, mais avais-tu en tête des étapes précises lorsque tu l'as fait? Aurais-tu des trucs, stratégies ou conseils à nous donner qui pourraient nous aider à mieux progresser.

Allô Sunshine,
Tout d'abord, merci d'avoir laissé tes traces dans ce post de ma démarche. J'apprécie! 

Des étapes précises pour contrer le sucre? Non! J'y suis allée avec le but de conserver nos artères en bonne santé en évitant les gras et le sucre qui se convertit en triglycérides. J'ai débuté par enlever tout ce qui était dessert du commerce et je cuisinais des pains de toutes sortes (aux zucchinis, aux pommes, aux bananes, etc.) et des muffins + Social Tea et Graham faibles en gras. Ces desserts nous rassasiaient et ça nous donnait bonne conscience que nous faisions attention à notre santé.

J'a vu comment je pouvais facilement redevenir accro aux desserts sucrés avec l'arrivée de Minçavi. Mon mari me demandait pourquoi donc je mangeais de tels desserts, moi qui n'en prenait plus auparavant! C'était légal! Quelle belle réponse! Hum! Mais j'en suis arrivée à avoir besoin d'un bon dessert sucré en collation comme tarte aux pommes sans croûte, pouding au chocolat de Noma, toutes sortes de muffins, verrines au chocolat, etc.

Ce n'est qu'avec le défi sans sucre où j'ai tout enlevé (durant ces 21 jours, je n'ai même pas mangé des aliments comme des muffins ou des galettes maison) que j'ai senti dans mon corps comment ça pouvait être facile de ne pas manger de sucre si je n'en prenais pas des petites quantités ici et là outre que dans les fruits et légumes. La première semaine de sevrage a été très difficile (hypo, maux de tête, douleurs musculaires, faiblesse). Par la suite, plus aucun appel avec bien-être physique et mental.

Lorsque j'ai recommencé à introduire des muffins et des galettes, j'ai vu la quantité que je pouvais prendre sans me sentir appelée par le sucre. Toutefois, il me reste un petit quelque chose que je ne ressentais pas en ne mangeant aucun sucre dans des aliments, seulement une datte ou de la compote de pommes. Ma liberté face au sucre n'est pas à 100%. Je dirais que je suis à 90% et cet état m'interpose un brin. 

J'en viens à la conclusion que pour être totalement libre et à l'aise avec le sucre, je dois m'abstenir d'en manger. Tout comme l'auteure citée plus haut, je n'ai aucune forme d'appel, tandis que même si j'en reste à une couple de muffins ou galettes Labriski par semaine, mon niveau de bien-être est un petit peu moins confortable. Un peu comme l'auteure explique dans la vidéo.

Alors pas de trucs comme tel sauf celui d'être drastique et de tout enlever comme l'auteure. Les premiers temps, c'est infernal! Par la suite, c'est le ciel! Je suis actuellement à deux pas du ciel et je sais ce que je devrais faire pour avoir les deux pieds d'dans, parce que je l'ai ressenti dans mon corps! C'est lui qui m'a donné ma réponse! Smile

Je ne peux pas être plus précise que cela!  confused
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Lun 19 Juin 2017 - 15:38

Grand merci ma belle Tournesol d'avoir pris le temps de me répondre!Smile

Toutes tes infos me prouvent un peu ce que j'ai pensé en même temps que je te posais cette question: on dirait que j'attends et je recherche une méthode ou un truc magique qui m'aiderait à accélérer le processus et à maintenir mes acquis sur ma diminution de sucre par la suite.

Cela fait bientôt deux ans que j'y travaille fort et on dirait que je reviens souvent sur mes pas ou que je fais du surplace.

Et si la nouvelle trouvaille que j'ai faite sur la gestion de mes émotions était la clé de base pour vivre plus paisiblement avec moins d'envies de manger sucré tout simplement??? Qui sait???

Après avoir écrit ma question hier, j'ai pris conscience que je me mets en état d'urgence pour rien...

J'ai donc pris du recul hier après t'avoir écrit pour me recentrer sur tout le cheminement parcouru jusqu'à maintenant sur ce sujet et j'ai commencé à célébrer mes progrès.

En y repensant bien et en relisant mes derniers messages dans mon poste de bibitte à sucre, je constate maintenant que j'ai déjà atteint mon but ultime qui était d'éviter le plus possible les sucres raffinés et ajoutés du commerce.

Je peux donc entreprendre de diminuer encore plus ma consommation de sucre si cela me tente et si je suis prête mentalement ou je peux choisir de maintenir ce rythme comme tel car j'ai atteint mes objectifs de me couper des appels de sucre, je me sens mieux dans mon corps et je suis moins sensible dans mes émotions.

On dirait bien que je suis rendue là où je le voulais mais que je recherche encore autre chose sans savoir vraiment quoi...je cherche probablement à prendre confiance que ma méthode est la bonne cette fois-ci! Oui oui, le besoin de me rassurer est bien ce qui me chicote en ce moment.

En tout cas, c'est en cours de réflexion pour le moment ...

Merci encore pour ce partage!Smile
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Lun 26 Juin 2017 - 9:36

Je vous partage des réflexions choc, directement en lien avec mon processus qui m'amène tout doucement vers un mieux-être:

«La nourriture peut devenir un substitut d’équilibre émotionnel.

Combien de fois avons-nous payé nos frustrations en nous empiffrant ou en mangeant une glace ou un chocolat ?

La compulsion qui nous guide au moment de manger est très souvent le désespoir au niveau émotionnel.

Les régimes ne fonctionnent pas parce que la nourriture et le poids sont les symptômes, pas le problème.»

Extraits puisés dans le document suivant:
L’alimentation émotionnelle, la nourriture qui « comble le vide »

https://nospensees.fr/lalimentation-emotionnelle-la-nourriture-qui-comble-le-vide/
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Lun 26 Juin 2017 - 11:46

Merci Tournesol pour ce partage!Smile

Très bon article rempli de bon sens et de réflexion que j'avais déjà lu quand tu nous l'avais partagé en mars dernier dans ce poste. Cela fait toujours du bien de relire ce genre d'article!

Cela me fait penser au livre "Kilos zen" de GG qui insistait sur l'importance de se délester d'un fardeau émotionnel et d'entrer en zénitude avec soi pour pouvoir perdre ses kilos en trop.

Lorsqu'on se sent en paix avec soi, les choses se placent plus facilement d'elles-mêmes et on arrive à nos fins plus facilement!Wink
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Ven 7 Juil 2017 - 15:33

Où en suis-je dans ma démarche vers un mieux-être après une course folle contre la montre qui a duré plusieurs semaines?

Tout d'abord, en allant chez mon MD pou mon rendez-vous semi-annuel, j'ai eu une méchante surprise! Mon mauvais cholestérol (LDL) a significativement augmenté. J'étais toujours dans les normales inférieures et me v'là à la limite supérieure.

Ce que j'ai changé dans mon alimentation depuis 6 mois qui a dû influencer ce taux de LDL:
- J'ai arrêté les produits laitiers de vache: le yogourt à 0% de gras, le fromage à 6% de gras, le lait écrémé (intolérance à la caséine - protéine du lait de vache). J'ai remplacé par des produits de la chèvre. Je n'ai pas grands choix. Le yogourt est sucré et présente 4,9 % de matières grasses, du fromage de chèvre à 22% de MG, du feta à 20% de MG.

Ce qui veut dire que mes produits laitiers font augmenter mon taux de mauvais cholestérol. Shit! Je suis très déçue car ces produits sont régulièrement des excellentes collations et des déjeuners à l'occasion. Tous mes autres produits sont comme avant avec du poulet, du poisson, du veau de lait, des légumineuses. J'ai augmenté les noix mais je me dis que ce sont de bons gras et ils ne doivent pas avoir fait augmenté mon cholestérol.

Leçon: l'équilibre est vite rompu dans l'alimentation et ses conséquences néfastes sur le corps et la santé en général.

***********

Durant ces semaines de grand stress où j'ai travaillé jusqu'à 15 heures par jour pour finaliser mon manuscrit, je me rends compte que j'ai adopté exactement le même mode alimentaire que durant la dernière semaine de vie de ma mère où le temps était compté.

- J'ai mangé à toutes les fois qu'une petite faim se faisait ressentir en respectant ma satiété. J'ai mangé environ aux 2 heures. Aux repas, j'avais seulement une petite faim, alors je mangeais peu. Mon alimentation a été fromage + crudités, carré protéiné, yogourt, potage, protéine (morceaux de poulet, de poisson sans une salade ou dans mon potage, toast au beurre d'amande, carré aux haricots noirs, ½ sandwich aux oeufs, oeuf à la coque, pour vous donner quelques exemples. Je n'ai pas repris une seule livre.

Conclusion: manger aussi souvent que le corps manifeste une petite faim est très payant pour moi! Je mange selon mon goût du moment et souvent, et ce, en petite quantité. C'est facile parce que mon corps n'est pas affamé. Je le prends au sérieux dès qu'il me donne des signes. Très facile aussi d'arrêter de manger, car le corps se calme très rapidement et je n'ai plus du tout le goût de manger. Ça me fait penser au mode d'alimentation de mon père. Il mangeait tellement souvent, des portions d'oiseau! Il n'a jamais souffert de surpoids même s'il a été confiné à un fauteuil roulant durant 22 ans. Souvent, il mangeait du dessert plus souvent qu'à son tour et il n'était pas diabétique!

Et si je continuais de manger de cette façon lorsque c'est possible?

***********

Autant lors du décès de ma mère que durant ces dernières semaines, j'ai vécu beaucoup de stress, des frustrations, du chagrin, de l'impuissance, de l’injustice, du mal traitement, et je n'ai pas été appelée par «Mme Compulsion». Je n'ai pas vécu d'appel de faim émotionnelle. C'est une nouvelle de taille pour moi parce que depuis 6 mois, j'ai été échaudée de tous bords, tous côtés. Sachant d'où je viens, je me sens très fière de moi dans ce cheminement vers un mieux-être. G. G. disait qu'il arrivait un temps où nous n'avons plus besoin de surfer sur nos émotions, car celles-ci n'ont plus comme pattern de réveiller la faim. Je peux dire que je vis désormais cette théorie de G. G. Bien certainement, il m'arrive des situations, spécialement celles qui arrivent soudainement, qui m'appellent encore vers le garde-manger, mais elles sont tellement plus rares qu'il y a quelques années.


Merci Sunshine de m'avoir influencée, par tes réflexions, par ton comportement, par ton attitude, par tes lectures, à prendre le chemin le moins fréquenté pour aller voir ce qui se passait en dedans pour maltraiter ainsi mon corps en mangeant trop. I love you

avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Sam 8 Juil 2017 - 13:35

Tournesol a écrit:
Leçon: l'équilibre est vite rompu dans l'alimentation et ses conséquences néfastes sur le corps et la santé en général.

***********

Merci Sunshine de m'avoir influencée, par tes réflexions, par ton comportement, par ton attitude, par tes lectures, à prendre le chemin le moins fréquenté pour aller voir ce qui se passait en dedans pour maltraiter ainsi mon corps en mangeant trop. I love you


Ouin, comme tu le dis si bien: l'équilibre est bien fragile dans de telles situations! J'en suis moi-même très surprise de lire tes résultats sur le cholestérol! Surprised

Pour mon influence, je pourrais te retourner le compliment aussi facilement et rapidement car tu as été pour moi un bon guide dans le "surf émotif", même si je ne suis pas aussi habile que toi dans ce domaine.

Ma longueur d'avance à certains niveaux a bien complété ta longueur d'avance en gestion des émotions lorsque tu as pris conscience que tu pouvais "surfer" pour ne pas manger tes émotions. On s'est donné la main tout simplement pour faire ce bout de chemin peu fréquenté ensemble! Wink

Le surf émotif est même devenu ta spécialité sur le forum et tu es un bon mentor pour nous toutes lorsque nous en avons encore besoin! La médaille d'or te revient à ce niveau-là, j'en suis convaincue! I love you
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Tournesol le Jeu 20 Juil 2017 - 11:14

Sunshine, Merci d'avoir laissé ta trace ici. Ça me fait chaud au coeur! I love you
Notre histoire, je la nommerais ainsi: de la complémentarité et de l'ouverture pour se nourrir de ce que l'autre nous apporte de nouveau et qui porte un sens où nous sommes rendues dans notre cheminement personnel.

*****************

Ce matin, j'ai vu cette réflexion. Elle a mis des mots sur ce que je ressentais quand on mentionne le mot défi. Je me sens bousculée.



Pour moi, défi est dans la ligne de devoir, d'obligation mentale où je me traite durement. Objectif est plus doux, plus respectueux du rythme, montre le chemin, est plus directionnel.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Sunshine le Jeu 20 Juil 2017 - 15:32

Cré Tournesol,

Tu as le don de me faire sortir de ma tanière pour venir jaser un brin sur le forum encore aujourd'hui! Smile

Bien d'accord que notre complémentarité et notre ouverture a su nourrir notre relation sur le forum ces derniers mois et que cela nous a fait cheminer en grandissant intérieurement.

Il y a eu aussi notre grande symbiose des premiers temps où l'on vivait au même rythme qui aura duré toute une année durant laquelle on se soutenait de près dans le poste du soutien moral...et ce, tous les jours pendant un an! (petit moment de nostalgie ici pour moi) Wink

Entre ces deux périodes, il m'aura fallu du temps pour vivre nos différences de parcours et de visions personnelles pour en voir ce que cela pouvait m'apporter de bien en soi.

La trouvaille sur mes blessures émotionnelles m'a grandement aidée en ce sens pour mieux me comprendre et accepter de grandir en continuant ma route sur le forum à vos côtés tout en acceptant les différences entre nous toutes sans me sentir mal dans ma peau pour autant.

C'est en suivant un chemin peu fréquenté à tes côtés que j'ai grandi le plus...il me fallait parfois des pauses ou y aller à mon propre rythme, mais j'ai réussi à trouver mon équilibre à travers notre histoire virtuelle! I love you

Je ne regrette en rien mon parcours chaotique et plus "flyé" que je le voulais au départ car c'est celui-ci qui m'a fait grandir et qui m'a fait connaître des gens formidables comme vous toutes! I love you I love you

********************
Comme tu t'en doutes déjà, ton image sur le concept de "défi versus objectif" et ton partage à ce sujet ne me laisse pas indifférente moi non plus mais pour d'autres raisons que les tiennes.

Pour moi, ces deux mots ont chacun leur pouvoir et leur limitations. Cela dépend surtout du but à atteindre et de mon état d'esprit du moment, on dirait.

Quand je me sens solide sur mes pieds et bien ancrée dans mon engagement, j'y vais pour le terme "objectif" et tout coule bien en moi et j'atteint la majorité du temps cet objectif.

Lorsque je ne me sens pas assez solide pour accomplir ce but et qu'un petit quelque chose manque à l'appel pour réussir à atteindre ce but que je veux me fixer ou que j'ai échoué auparavant dans mes objectifs à atteindre, je choisis alors le terme "défi" pour me donner le petit coup de main qu'il me faut pour me défier dans mon état d'esprit et reprogrammer mon mental pour mieux parvenir à ce but quelconque.

exemples à ce sujet:

Il m'arrive souvent de me faire une liste d'objectifs à atteindre pour faire le ménage de la maison et je n'y arrive tout simplement pas par manque d'intérêt pour la chose en question (je déteste faire du ménage).

Si je me mets au défi ou pire, si on me lance le même défi de faire cette liste de ménage, mon égo et mon mental se rencontreront pour former une équipe plus dynamique qui me propulsera à faire de cette activité une réussite complète.

Il en est ainsi pour d'autres activités telles que l'activité physique, le jogging ou boire suffisamment d'eau par exemples.

Sans défi lors de certaines activités, mon corps ne serait pas aussi enclin à s'activer et à passer à l'action. Je stagnerais et je tournerais en rond sans avancer.

Je suppose toujours que cela me vient de mon petit côté paresseux qui vient brouiller mes engagements lors de certaines activités et qui m'empêche de réussir si j'y vais trop en douceur avec moi-même. 

Alors oui, j'utilise le terme défi lorsque je sens l'urgence de passer à l'action et que cela est nécessaire de passer par ce chemin puisque sinon, je ne pourrais pas réussir ce que je veux entreprendre dans l'état d'esprit dans lequel je me trouve au moment d'établir mes buts. 

En ressentant cette urgence (ou cette obligation), mon état d'esprit change totalement et je peux passer à l'action en ayant plus confiance que j'atteindrai le but que je m'étais fixé.

Me défier, c'est me donner un nouveau souffle de vie pour passer à l'action! Ce pourquoi je carbure mieux aux défis dans certains domaines! Wink

Comme chacune est différente dans son vécu personnel et son passé, je comprends tout à fait le sentiment que tu peux ressentir en utilisant ce concept de défi et je respecte ta perception de ce mot qui a un pouvoir tout spécial sur toi autre que ce que je peux vivre moi-même. 

Merci de ce partage qui porte à réfléchir... Smile
avatar
Sunshine
Minçamie de Saphir
Minçamie de Saphir

Messages : 277
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan - Démarche vers un mieux-être

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum