Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Tournesol le Lun 12 Jan 2015 - 16:54

Les statistiques :

95 % des personnes qui suivent un programme d’amaigrissement auront repris les livres perdues en 5 ans, et même plus.

Mon expérience :

J’ai suivi de multiples programmes d'amaigrissement, du plus souple au plus drastique, depuis 50 ans.
À chaque fois, j’ai réussi à atteindre mon poids-santé.
À chaque fois, j’ai repris les livres perdues, et à plusieurs reprises, encore plus que ce que j’avais perdu.

Ma conclusion :

Il y a une problématique de base dans tous ces programmes, incluant MAV.

Mes réflexions :

- Je me mets un doigt dans l’œil si mon objectif premier est de maigrir.

- Je dois mettre mon énergie et le focus sur une démarche visant à modifier ma façon de vivre en prenant soin de mon corps dans son entité, en le respectant pleinement dans ce qu’il a besoin et dans ce qu’il aime. Si je le respecte, en l’aimant de tout mon être, je lui donnerai tout et seulement ce dont il a besoin en écoutant ses signaux. Pour ce faire, je devrai exercer mon oreille, tant à l’égard de la faim et de la satiété pour la nourriture que de la douleur pour les exercices physiques. C'est ainsi que je maigrirai. Ce sera une conséquence de ma nouvelle façon de vivre avec mon corps.

- Si mon objectif est de maigrir, je connaitrai l'échec, un jour ou l'autre! Le yo-yo gagnera encore!

- Il est essentiel de rétablir une relation saine avec la nourriture pour rester sur les rails le reste de ma vie!

- Si j’identifie, par des voyages d'introspection, les sources émotives de ma relation malsaine avec la bouffe, j’aurai le pouvoir de modifier le scénario jusqu'alors inconscient, qui part automatiquement lorsqu’arrive telle ou telle émotion dans mon décor intérieur. Je n’aurai plus à me battre contre ces diables qui prenaient le contrôle de ma vie. Je serai libre, démagnétisée face à la nourriture.

****************

C’est ma vision. Vous avez certainement la vôtre.

Je fais appel à toutes celles qui maintiennent leur poids-santé depuis des années.

- Que faites-vous pour maintenir votre poids?
- Quelle fut votre démarche pour en arriver là où vous en êtes?
- Les diables font-ils encore partie de votre vie?
        Si oui, comment les maîtrisez-vous?
        Si non, comment avez-vous réussi à les faire disparaître?
- Considérez-vous que vous avez maintenant une relation saine avec la nourriture?

Je fais aussi appel à toutes celles qui sont en phase d’amaigrissement.

- Considérez-vous que vous êtes assez bien équipées pour éliminer vos diables et rester sur les rails pour le reste de votre vie?
         Si oui, acceptez-vous de nous fournir vos outils?
         Si non, quelle démarche pensez-vous faire pour en finir avec le yo-yo, à moins que vous soyez, dans le 5 %.

Dans ma question, bien évidemment, je ne parle pas ici en terme de perfection ou de 100%, car tout humain peut décider de manger gloutonnement un certain jour, une fin de de semaine, lors d’un événement, etc. Là n’est pas le problème, car c’est par décision lucide, rationnelle, que le geste aura été posé.

Merci à toutes celles qui voudront bien livrer leur expérience et leur vécu sur ce sujet. Je suis en démarche, en recherche, en route vers l'inconnu, en expérimentation ET ouverte à lire votre vision, vos succès, vos croyances, vos vérités.

Un groupe, c'est plus fort que l'addition de chacun de ses membres.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Lun 12 Jan 2015 - 18:46

Bonsoir Tournesol,


Depuis l’année passé j’ai réussi à perdre 20 livres ,c’est pas rapide mais je suis plus stable depuis et je n’ai presque pas repris depuis, 3 livres environ et c’est parce que je ne faissais vraiment mais vraiment pas attention. Habituellement j’engraisse très rapidement ! peut-être que mes lectures ont commencé à porter fruit.


À l’hiver 2013  j’ai visionné  des vidéos sur youtube de Guylaine Guevremont, je suis tombée en amour avec elle hahaha. C’est la première fois que je sentais un poids immense tomber de mes épaules.


J’ai tellement aimer sa façon de pensée que j’ai acheté son premier livre « Mangez ! » que j’ai adoré !! ensuite j’ai attendu avec impatience son deuxième livre « Manger ses émotions » qui est plus technique et qui va plus en profondeur (je le trouve moins évident celui-là hihi ).


J’ai continué de faire Minçavi par période et j’appliquais ses connaissances tranquillement pas vite (même si elle dit de ne pas faire les deux en même temps.) Je ne trouve pas cela toujours facile, j’ai eu souvent des relâchements mais j’y reviens beaucoup plus rapidement qu’avant.


Cela fait plusieurs années que je suis avec Minçavi en intermittance… mais je le faisait souvent à  +/- 80%  car j’essayais d’appliquer cette nouvelle façon de penser en même temps. Je suis insécure de suivre juste mes signaux de faim et de satiété donc je le combine avec Minçavi pour le moment.


Quand je me sens bien en général je suis quand même à l’écoute de mes signaux de faim et de satiété (j’ai été surprise) sauf que quand je me sens moins bien ou que j’attends d’avoir trop faim je suis incapable de l’appliquer.


J’espère un jour être capable d’y parvenir mais je sais que c’est un long travail et je ne veux plus me mettre trop pression comme dans les années passés car moi aussi j’atteignais mon poids idéal et je finissais toujours par en reprendre et même plus avec le temps…je suis bien tannée de l’effet yo-yo car c’est  démoralisant.


Je le crois sincèrement aussi que lorsqu’on apprend à gérer ses émotions on fini par avoir une relation moins malsaine avec la nourriture.




Bonne soirée !

body{zoom:104%!important;}


Dernière édition par Crystaline le Lun 12 Jan 2015 - 20:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Lun 12 Jan 2015 - 18:58

Bonjour Tournesol,

J'ai lu et relu attentivement ton message et je suis tout à fait en accord avec toi, moi aussi j'ai fait à 2 reprise MAV et dès que je commençais à avoir des plateaux ou bien de reprendre du poids ça prenait pas de temps.

Alors à chaque fois, comme toi j'ai vécue un sentiment d'échec et Dieu sait qu'on a pas besoin d'en remettre, c'est un sentiment qu'on traine depuis longtemps déjà.

Voilà pourquoi lorsque ma rhumatologue m'a parlé de faire un suivi avec une diététicienne en combinant MAV j'y ai pensé, ça m'a pris 2 mois à me décider de juin à août je trouvais toutes les défaites inimaginable, comme elle va me juger, elle connait pas ça elle doit être maigre comme un clou, eux pis leur théorie, si y avait de recettes miracles on les connaîtrait, c'est les hormones, l'hérédité et j'en passe... Donc en août j'ai revu ma rhumato qui m'a donnée 3 choix, rencontrer la diététicienne et essayer de perdre du poids par moi même, me faire voir par un endocrinologue et penser à la chirurgie bariatrique ou dernier choix, des infiltrations à toutes les semaines pour l'arthrite et la fibromyalgie... Devinez ce que j'ai choisi, elle m'emmerde avec ses conseils, mais en même temps elle me motive, je la rencontre la semaine prochaine, elle doit prendre mes mensurations, on a pris un pari moi et elle, comme je suis orgueilleuse je vais le remporter... Si j'ai perdu 2cm de tour de taille depuis octobre, bien je pourrai me permettre un CD qu'il y a longtemps que je veux, l'argent est sur son bureau, mais si je perds, je devrai faire 1 mois de tapis roulant à raison de 15 minutes par jour... Je me mesure à tous les jours, pis je l'ai déjà perdu le 2 cm, mais le fait qu'on a regardé ensemble le programme MAV, on l'a adapté a mon mode de vie sédentaire, le fait que je peux lui parler de n'importe quoi me fait du bien, on a même commencé à aborder ensemble la possibilité d'un suivi en psychologie car j'ai un mauvais rapport avec 2 choses dans ma vie, la nourriture et la mort, ou plutôt le deuil, je ne suis pas capable de faire des deuils, donc incapable de concevoir que je dois changer mes façons de manger, c'est un deuil, ainsi de suite, donc vois-tu Tournesol le Yo Yo parfois est plus profond qu'on pense ce qui a pour effet de faire baisser la balance et de faire monter la balance.

Je ne veux pas me faire opérer j'ai peur de rester sur la table d'opération de mourir, je ne veux pas d'infiltration j'ai peur de perdre mes capacités physiques et me retrouver en fauteuil roulant, tu vois chacune de mes peurs ou de mes craintes emprunte le même canal, celui de deuil...

Donc, y a-t-il une situation miracle non, avons-nous le droit de tomber et de se relever oui, mais dans mon cas je ne vise pas le poids santé, car pour ça je devrais perdre environ 110lbs encore, j'en ai pas le courage, mais si j'atteins mon objectif de 200lbs, je serai heureuse, j'envisagerai donc à ce moment là, car le poids santé pour moi c'est le poids ou je me sentirai belle, heureuse et bien dans ma peau et non le poids que ma diététicienne me dit et sur ce point nous sommes d'accord moi et elle, alors je t'encourage à t'écouter, un truc que je fais et c'est elle qui me l'a donné, je dépose ma fourchette entre chaque bouchée, je prends le temps de savourer ce que je mange, j'essaie de ne plus faire le pélican (pas facile mais j'y arrive parfois) par contre le fait de déposer ma fourchette m'amène à me demander si j'ai vraiment faim pour une autre bouchée, je prends une assiette plus petite, mais je vais ressortir mes assiettes à fondue en fin de semaine, ça pourrait m'aider ça aussi et naturellement il y a ce Forum, chaque fois que j'ai une faim psychologique je viens lire ici, s'il n'y a pas de nouveau message je relis des anciens que je n'ai jamais lu, comme il y en a beaucoup je suis bonne pour quelques mois.

Donc voilà ma réflexion, je sais que MAV n'est pas une solution miracle, mais c'est le seul avec lequel je n'ai pas de faim physique, donc j'y reviens toujours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mar 13 Jan 2015 - 15:03

Ce poste frappe fort avec des vérités que tu oses nous écrire Tournesol. C'est comme si je reçois une cargaison d'informations qui contribuent à m'ouvrir les yeux et en même temps, ce que je vois à faire comme changement est si gros...

Je sais que seulement des diètes par dessus des diètes, ça ne fonctionne pas. J'ai moi aussi perdu plusieurs livres, plusieurs fois. Je m'étais jurée la dernière fois que c'était la dernière de ma vie que je faisais des régimes. Après 1½ an de privation et de volonté, je me sentais si bien dans ce corps, sans surplus de poids. Je n'avais même plus chaud l'été, moi qui devait rester à l'air climatisé les jours de canicule, car mon cœur n'était plus capable de supporter cette chaleur accablante. Je n'étais quasiment plus essoufflée en montant les côtes et les escaliers et je marchais des heures sans me fatiguer.
J'ai à peu près tout repris les livres perdues. Je vous l'écris et ça me fait mal. Je marche encore beaucoup mais c'est plus pénible et l'essoufflement est revenu.
Ce poste me donne l'heure juste et merci d'avoir eu le cran de nous le partager. Est-ce que j'ai le courage d'entrer dans mon monde intérieur? J'ai peur, je le fuis comme la peste. Des amies me disent même que si je continue de travailler autant d'heures par jour, à 66 ans, ce ne doit pas être pour rien, peur de la solitude peut-être, peur du vide, peur de trouver des trop grosses bibittes, peur de m'enfoncer dans une dépression parce que ce que je verrais serait insupportable, trop douloureux.

Avec tout ce que tu écris Tournesol, avec les réflexions de Sunshine dans plusieurs posts qui me rejoignent toutes, avec les livres et les vidéos qu'elles suggèrent et qui semblent si intéressants, je vois bien que je devrai passer par la route la moins empruntée, et en même temps, ça me semble trop exigeant pour l'instant. Je pense prendre une pause de diète parce que tout m'apparait comme des privations trop difficiles.

À quoi ça sert de maigrir à force de torture et d'engraisser autant et plus par après, même quand on se jure qu'on ne reprendra plus jamais ces livres?

Merci Tournesol et Sunshine pour vos sujets qui nous amènent ailleurs, là où il faudrait aller pour nous protéger d'un autre échec. Vous êtes de majestueux phares qui apportez la lumière. En plus, vous avez le courage de descendre en vous et même de nous partager avec authenticité vos découvertes. Je vous dis bravo pour cette générosité et ce cran!

Vos réflexions sont en veilleuse par l'instant. Ce que je sais, c'est que c'est fini les accumulations d'échecs dans ma vie. Mais je ne suis pas prête, pour l'instant, à prendre d'autres routes auxquelles je crois. Tout est trop lourd et ardu. Alors je n'ai plus grand choix! Rester avec mon corps rond comme un tonneau et en subir les conséquences jusqu'à temps que je sois prête à aller voir ailleurs...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mar 13 Jan 2015 - 16:21

Wow les filles! Vous m'impressionnez toutes les trois par votre franchise et ouverture d'esprit! Merci pour vos témoignages chères minçamies actives!

C'est Tournesol qui va être contente de vous lire quand elle va passer par ici!

Pour ma part, j'avais vu ce poste mais je me retenais un peu pour écrire sur ma démarche personnelle parce que je me disais que j'en parle suffisamment ailleurs que cela deviendrait répétitif, mais vous me donnez le goût de m'impliquer à fond dans ce poste, les filles!

Vous m'énergisez en grand cet après-midi! I love you

Je me dis que si trois femmes en perte de poids sont capables de venir partager leur vécu personnel avec autant d'honnêteté, pourquoi ne pas venir y mettre mon petit grain de sel moi aussi? Peut-être que cela vous encouragerait à poursuivre votre démarche déjà si bien entamée?

Surtout que Tournesol a lancé l'appel à tous et qu'il n'y a pas d'autres personnes au maintien qui sont passées encore par ici pour lui répondre.

Je pense donc à ce que je pourrais écrire et je reviendrai dans ce poste dès que possible! Wink

Note spéciale pour Lili:
Tes mots à l'égard de Tournesol et moi me donnent de grands frissons de joie et le goût de pleurer de joie en même temps!

Chaque fois que je te lis ma belle Lili, tu m'énergises comme ça ne se peut pas!

Tes interventions si honnêtes et remplies de fragilité et de sensibilité me donnent l'impression que tu sous-estimes ta capacité à travailler sur toi-même....un peu comme notre belle Damarsyl au tout début de son retour sur le forum.

Si tu lis ce que Damarsyl écrit ces temps-ci, tu verras en elle une personne transformée et remplie d'énergie positive elle aussi! Wink

Et bien Lili, aujourd'hui, j'avais les batteries internes à terre et je me suis mise à me demander si je ce que je mettais sur le forum était apprécié un brin car les rétroactions se font rares parfois, mais tu viens de me recharger les batteries automatiquement pour une autre semaine minimum!

En passant, n'attends pas trop longtemps avant de revenir faire ton tour sur le forum...comme tu peux le constater, ta présence m'aide à recharger mes batteries! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Tournesol le Mar 13 Jan 2015 - 19:36

WoW!

Comme je suis contente de vos réponses les filles! Vous me donnez des ailes! Tout comme Sunshine, parfois je m’interroge si mes interventions sont trop flyées ou dérangeantes ou dans l'champs, ou j'sais pas quoi!

Avec vos témoignages, vous me donnez une tape dans le dos.

Crystaline, je ne te connaissais pas! Quelle belle découverte! Merci d’avoir osé répondre à mes questionnements.

Tu sembles faire la même démarche avec ta façon de manger que celle choisie par Sunshine et moi il y a quelques jours. Tu as perdu 20 livres en 1 an en te centrant sur tes signaux de faim et de satiété : comme tu m’encourages! Tu y vas à ton rythme en alternant avec MAV. C’est ce que j’ai décidé de faire moi aussi. Et tu me donnes l’espoir, car je constate que ça fonctionne par ton témoignage. Merci infiniment de nous avoir partagé ta démarche, où tu en es et aussi tes résultats.

Damarsyl : je connais ton cheminement depuis novembre. Tu m’épates dans ta démarche globale. Je prends ton truc de la fourchette! C’est une belle façon de savourer les aliments et aussi de mieux être en contact avec nos signaux de satiété.

Lili : tu écris :
Ce poste frappe fort avec des vérités que tu oses nous écrire
Eh bien! toi aussi tu frappes fort avec tes commentaires remplis d’honnêteté et d’aplomb. Autant tu peux te sentir vulnérable, autant je te sens solide dans l’expression de tes pensées. J’aime aussi ta capacité d’analyse des messages. Tu as bien su comprendre mon message qu’un programme alimentaire + exercices sont insuffisants à moyen et long terme. Tu l’as vécu toi aussi dans tes tripes.

Tu as peur de plonger au centre de toi. Dis-toi que tes découvertes ne peuvent pas te faire souffrir plus que lorsqu’elles sont enfouies. Elles font du ravage, elles te grugent à quelque part ailleurs. Tu les portes depuis des années, elles ne sont pas nouvelles et en plus, elles agissent en sournoises, par en dessous. Une fois que nous les avons déterrées, vécues pleinement le temps de les accueillir et de leur faire de la place, elles s’en vont doucement par la suite, et le soulagement est total.

Il se pourrait que ce soit ta peur qui t’empêche de voir toutes tes ressources. Ce qui est certain, par tes écrits, tu nous prouves que tu es un être sensible, capable de mettre des mots sur tes émotions. Tu as déjà une ouverture à ton monde émotif. Tu as plus de route parcourue sur le chemin le moins fréquenté que tu le crois!

Merci pour tes mots d’encouragements que tu sais si bien nous faire, à Sunshine et moi. Je me sens énergisée lorsque je te lis. C’est tellement bon ces reconnaissances!

Ce serait bien dommage que tu te délaisses. Tu pourrais y aller tout doucement, à ton rythme. Comme le mentionne Sunshine, notre chère Damarsyl avait la chienne en novembre. Juste à lire ses témoignages deux mois plus tard, tu verras les changements!

Sunshine: tu restes la même avec ta capacité d'analyse et ta belle plume! C'est toujours rafraichissant de te lire. Ton grain de sel sera très apprécié. J'attends aussi celui des autres minçamies au maintien. J'aimerais connaître leur façon de se maintenir depuis des années. Ce sont nos championnes. Je pense ici à Amie Amie, Diane, Lilipom et les autres dont je ne connais pas les noms.
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mar 13 Jan 2015 - 19:57

Bonjour Tournesol,

Quel sujet intéressant tu nous proposes là!

Comme plusieurs connaissent déjà mon parcours, je m’excuse si mes écrits auront l’air de se répéter, mais je me lance à l’eau tout de même.

Historique de mon parcours MAV :
Tout d’abord, j’ai commencé le programme MAV en août 2009 et je me maintiens depuis avril 2010 avec une différence de + ou – 5 livres depuis ce temps-là. Les 5 livres accumulées de temps en temps font partie de ma vision du relâchement volontaire quand je prends des vacances chez mes parents, par exemple.
J’ai eu droit à mon premier gros avertissement de relâchement non contrôlé en novembre dernier avec un +5 livres rapidement accumulées et je l’ai pris très au sérieux pour me remettre sur les rails rapidement par la suite.

- Que faites-vous pour maintenir votre poids?

Depuis avril 2010, je fais le programme MAV en ajoutant mes paliers de maintien tel que recommandé par MAV tout en continuant les petites adaptations que j’avais apportées auparavant lors de ma perte de poids.

Exemples d’adaptations :
-manger ce qui m’apporte un certain plaisir gustatif au lieu de me sentir forcer de manger ce qui est recommandé par MAV (ex: je mange du yogourt Activia 2.9 % et je bois du lait 1%, je prends du sirop d’érable à raison d’une fois par semaine pour mettre sur mes crêpes MAV en assumant les 50 calories supplémentaires).

-Je participe activement sur le forum pour me garder alerte et positive

-Le point le plus important pour moi dans mon maintien:
J’utilise mes calories de paliers de maintien pour me payer de petits plaisirs gustatifs sans me sentir privée ni me culpabiliser car mon objectif a toujours été depuis le début de mon virage santé de rétablir une relation saine et bien équilibrée avec toutes sortes d’aliments et non juste avec les aliments dits santé.

- Quelle fut votre démarche pour en arriver là où vous en êtes?


Avant de faire MAV en 2009, j’avais entamé un virage santé qui incluait une prise de conscience importante : j’avais besoin de travailler mon intérieur tout en faisant une démarche de perte de poids puisque toutes mes autres tentatives de perte de poids ne m’ont apporté rien de bon en pensant à travailler sur mon poids seulement (en plus, je n’ai jamais atteint le poids désiré avec aucune autre méthode que MAV).

C’est donc tout en faisant MAV en 2009 que j’ai lu un des livres de Caroline Gosselin intitulés « Maigrir pour la vie ».  Ce livre a changé ma perception des choses et m’a convaincue qu’il fallait en arriver à mieux m’aimer et me connaître pour être capable d’atteindre mon premier maintien et de le conserver le plus longtemps possible…pour le reste de ma vie si possible était mon but ultime.

Tout en faisant ma perte de poids, je préparais donc un peu mon maintien car c’était la première fois que j’avais la conviction aussi forte que j’arriverais un jour à atteindre mon poids-bonheur.

Le message transmis dans ce livre a fait son chemin petit à petit au fil de ma phase de perte de poids et sans trop que je m’en rende compte, j’avais atteint mon poids-bonheur tant désiré!

A la fin de 2013, je me suis procurée son autre livre « Maigrir un jour à la fois » dont nous parlons beaucoup sur le forum  et qui a bien complété ma démarche parce que je ressentais le besoin d’approfondir encore plus ma démarche intérieure.

- Les diables font-ils encore partie de votre vie?


Si non, comment avez-vous réussi à les faire disparaître?

Je vous dirais en toutes confidences que les diables font partie intégrante de ma vie parce que je m’en suis fait des amis au lieu de les fuir ou de les ignorer.

Pour être honnête, les choses étaient claires pour moi dès le début de ma démarche santé (même avant MAV), je ne voulais en aucun temps me sentir privée de manger ce que j’aime.  Manger santé avant tout, mais aussi savoir me faire plaisir et me gâter quand c’est le temps était ma devise du temps et elle l’est encore aujourd’hui !

J’ai donc fait un pacte avec le diable et ce, par étapes (pacte à la Sunshine selon mon intuition et non selon une technique quelconque)

Etape 1 : Je mangeais ce qui me tentait trop quand l’envie devenait trop près de devenir une obsession (en petite quantité contrôlée était mon pacte et j’ai toujours respecté mon engagement à ce sujet)

Une fois que cette étape a été sous contrôle et que je me suis sentie prête, je suis passée à l’étape suivante.

Etape 2 : Je m’achetais un aliment qui me donne du fil à retordre avec mes envies soudaines et qu’il est préférable de garder loin des yeux normalement pour éviter de trop en manger…ce qui me semblait le plus tentant pour moi (ex : sac de jujubes, chips ou chocolat).

Au moment où je me sentais prête, assez forte pour faire ce test et que je n’étais pas sous l’emprise de cette dite tentation, je m’assoyais calmement sans distractions autour de moi pour déguster et savourer l’aliment choisi sans regarder la portion mangée et je m’arrêtais quand j’étais comblée…j’essayais de viser ma satiété ou combler mon goût du sucre au max.

En recommençant ce petit pacte avec mes diables de temps en temps, on dirait que les jujubes, les chips et le chocolat ont perdu leur pouvoir d’attraction sur moi.

Au fil du temps, je refermais le sac de plus en plus rapidement en laissant le reste comme si c’était devenu un aliment de tous les jours sans attrait, ni plus ni moins.

Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que plus rien ne pouvait me faire peur et que j’avais bien fait d’apprivoiser mes petits diables au lieu de les cacher dans un fond d’armoire ou pire encore, de les laisser à l’épicerie loin de mes yeux.

J’ai donc beaucoup d’amis qui m’attendent patiemment dans mes armoires ou qui sont mangés par mon conjoint quand il en a envie et cela ne m’affecte plus trop trop…si les envies refont surface un jour, je crois bien que j’utiliserai la même stratégie et que je passerai à nouveau un pacte avec eux…

A mon avis, ils sont mieux de respecter leur partie du pacte eux aussi en me laissant vivre ma relation de plus en plus saine avec la bouffe parce que je suis bien partie et ils me doivent bien ça après tout….c’est une question de respect mutuel entre mes petits diables et moi !

- Considérez-vous que vous avez maintenant une relation saine avec la nourriture?


Avec tout ce que je viens de dire sur mes diables intérieurs, je pourrais dire que ma relation avec la nourriture est plus saine qu’avant de faire mon virage santé mais que ce n’est pas encore parfait.

Pourquoi ?

A force de suivre le programme de perte de poids et de maintien, je me suis rendue compte d’une chose seulement dernièrement : il me manque un morceau important pour développer mon autonomie face à la nourriture pourtant essentiel à mes yeux qui est de manger selon mes signaux de faim et de satiété sans toujours me fier à mon programme MAV !

Comme quoi le travail sur soi n’est jamais parfait et qu’on doit rester à l’écoute de nos besoins personnels !

Mot de la fin
Selon ce que tu viens de mettre comme statistiques, je pourrais dire que je fais partie du 5% de personnes chanceuses qui ont réussi à conserver leur poids tout au long des 5 ans sans en reprendre trop, mais il me reste encore jusqu’en avril avant de pouvoir le dire officiellement!

Cependant, il est fort possible qu’une minorité de personnes comprises dans ce 5% n’aient pas besoin de faire autant de travail intérieur pour en arriver aux mêmes résultats que moi.

Par exemple, mon conjoint en était à sa première expérience pour tenter de perdre du poids et il se maintient depuis 4 ans sans avoir lu, ni trop intérioriser non plus.  Il s’en est tenu au programme appliqué comme tel et sa démarche est un succès en soi pour lui.

Moi, je me dis que plus nous sommes capables d’être à l’écoute de notre corps et de rester près de nos émotions, cela peut grandement nous aider à réussir une perte de poids et garder le cap au maintien sans trop souffrir, stagner, tourner en rond, déraper ou encore pire, abandonner notre démarche par découragement.

C'est en voulant mettre toutes les chances de mon côté que j'ai agi ainsi par intuition plus que par encadrement avec MAV ou autre personne-ressource compétente en la matière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mer 14 Jan 2015 - 10:21

Wow Sunshine !

Beau témoignage et quelle détermination aussi ! Dis-moi as-tu lu le livre "Mangez" ? car elle parle exactement de ce comportement là vis à vis les aliments interdis.


J'aimerai apprendre à ne pas tourner en rond...je suis comme un chien qui court après sa queue, je tourne, tourne, tourne et je fini par m'étourdir et je tombe hahah.


Je ne dois pas me poser les bonnes questions donc je reste sans réponse et souvent je suis pressé de les obtenir.

Je devrai être plus patiente envers moi même et attendre que les réponses arrivent sans brusquer les choses. 


Merci de partager ton cheminement et tes bons conseils que j'ai lu sur d'autres postes Wink


body{zoom:104%!important;}

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mer 14 Jan 2015 - 10:47

Merci Crystaline pour tes bons mots à mon égard! Very Happy

Pour répondre à ta question sur mes lectures personnelles, je n'ai jamais lu le livre "Mangez" mais je me promets bien de passer une petite commande sur Archambault dès que possible pour me le procurer puisque je cherche maintenant des trucs et conseils pour apprendre à manger selon mes signaux de faim et de satiété tout en combinant mon programme MAV et mes petites gâteries que plusieurs considèrent des "interdits".

J'ai commencé à lire "Manger ses émotions" du même auteure et même si c'est très technique, je ne suis pas déçue!

Pour ma part, la meilleure façon d'arrêter de tourner en rond est de m'asseoir au calme et de me faire une liste de ce qui ne va pas dans ma vie en général ou dans ma démarche de perte de poids et de maintien.

Je place ensuite ces situations par ordre de priorité dans lesquelles j'aimerais les voir se régler et je travaille sur un point à la fois tant et aussi longtemps que je n'aurai pas trouvé de solutions valables qui fonctionnent bien pour moi.

ex: j'ai réglé beaucoup de petits problèmes ici et là pendant ma perte de poids et j'ai toujours eu des
problèmes à respecter mon programme quand je vais en vacances pour une semaine chez mes parents. 
Comme j'y vais 3 ou 4 fois par année seulement, ça n'était pas une de mes priorités dans ma démarche.... aussi longtemps que j'avais autre chose à régler de plus important que cela.

En décembre dernier, le déclic s'est fait que c'est LE problème à régler maintenant "right now" sur ma liste et pas la prochaine fois que j'y vais....right now!
J'ai alors mis en place un plan d'action blindé contre toutes attaques extérieures de tentations et j'ai travaillé sur ce point pendant mes vacances chaque jour, chaque heure, chaque minute!

Je suis revenue de ces vacances avec un NINI sur la balance et aucun aliment mangé qui pourrait être considéré "hors programme MAV".  

En bonus, j'ai fait de belles découvertes qui ont pu m'aider à identifier la source profonde de ma relation malsaine avec la nourriture en général, mais aussi avec le sucré et les cochonneries.

Cette découverte qui est celle qui explique et englobe tout mon problème d'embonpoint est arrivée comme un cadeau de Noël imprévu mais ce fut le plus beau d'entre tous les cadeaux du monde!

Cela m'a fait réaliser à quel point il est important de trouver la source profonde de notre embonpoint un jour ou l'autre et qu'il n'est jamais trop tard pour y arriver....je suis au maintien depuis plusieurs années et c'était ce qui m'empêchait sans doute d'être totalement heureuse de mon maintien et de me sentir mince autant dans mon corps que dans ma tête et mon coeur!  

Cette réponse m'est arrivée sans que je ne la provoque ou la cherche vraiment...un flashback que j'ai eu tout en jasant de façon anodine avec ma mère et de ses commentaires sur la bouffe qu'elle nous disait quand nous étions enfants.

Ma relation avec la bouffe a évolué depuis ce temps et là, un autre déclic s'est fait en moi: je me sens prête à travailler sur mon autonomie face à mon programme de maintien et j'essaie de travailler sur ma faim et ma satiété et non de toujours suivre les portions officielles de MAV.

En tout cas, c'est ma façon de gérer tout ça...en espérant que cela t'aidera un peu! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Mer 14 Jan 2015 - 15:38

Merci Sunshine,

C'est vrai que de faire un liste c'est logique ! c'est quelque chose que je vais essayer Cool

( Je suis déçu je t'avais écris un texte et une erreur est survenu et j'ai tout perdu avant de l'envoyer... Désolée Crying or Very sad)

body{zoom:104%!important;}

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Tournesol le Mer 14 Jan 2015 - 19:58

@ Sunshine: Quel témoignage! Quelle analyse! Quel sérieux! Quelle détermination! Quelle recherche! Quand tu veux quelque chose, ma belle Sunshine, tu prends tous les moyens pour y arriver!
J'apprécie aussi ta réponse à Crystaline. Elle est très aidante et clairement énoncée.
Ma foi, ton grain de sel s'est transformé en mine! Tu nous fournis la carrière entière! Tu continueras toujours à m'épater, à me déstabiliser (dans le bon sens du mot)!
Tu vaux de l'or dans mon cheminement.

@ Crystaline: ma réponse sur le tournage en rond ressemblerait en tous points à ce que t'a écrit Sunshine. Je sais que cette méthode fonctionne aussi avec moi. Je dois mettre de l'ordre dans mes idées, dans ce que je veux, dans mes priorités. Un temps d'arrêt, où je prends le temps est obligatoire En écrivant, je retrouve souvent la clarté que j'ai besoin pour continuer à avancer. Il y a aussi dans mon lit, le matin, avant de me lever. Souvent, je repasse comme un film, ce qui ne va pas ou mes multiples idées ou un sujet à plusieurs volets. Je laisse aller le film, sans l'arrêter dans ma tête. En fait, je ne me sers pas de mon rationnel. Les pensées défilent les unes après les autres. Je me sens comme dans un état second, où mon cerveau est à OFF dans son raisonnement et sa logique. À la fin de l'exercice, habituellement, tout est plus clair sur ce que j'ai à faire, par où commencer. Un autre point: faire confiance à ta petite voix, à ton intuition aussi!

Je ne sais pas si je suis claire, c'est un processus pour lequel je n'ai jamais mis de mots pour le décrire!


Dernière édition par Tournesol le Jeu 15 Jan 2015 - 19:40, édité 1 fois
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Invité le Jeu 15 Jan 2015 - 15:46

@ Tournesol :

Ma chère de chère Tournesol, je viens tout juste de voir le message privé que tu m'as envoyé et tel que demandé je vais te répondre......

C'est vraiment un très gros déclic qui s'est fait dans ma tête à la suite de l'infarctus d'André, pour que je prenne ma vie en main et que j'adopte ce nouveau mode de vie que je suis capable de maintenir.

Maintenant, c'est la persévérance et un très grand contrôle de moi-même qui fait en sorte que je suis capable de manger un aliment avec modération. 

C'est la fierté de réussir à me contrôler qui me donne l'adrénaline pour aller toujours plus loin, j'ai été comme ça toute ma vie et dans tout.....les grands défis me poussent toujours à faire plus! J'ai cessé de fumer (au naturel, sans aucune béquille) et changé complètement mon alimentation en même temps, je suis vraiment très fière de moi aujourd'hui, sans oublier mon énorme sevrage de sucre 1 an avant que je cesse le tabagisme.

Lorsque quelqu'un me dit : « Je ne veux pas arrêter de fumer, car je sais que je vais engraisser ».....Ça me fait tellement plaisir de leur dire que j'ai éliminé 46 livres en cessant de fumer. Je veux seulement leur prouver que tout est possible lorsqu'on le veut. 

En bonus, je viens de voir ce lien sur FB que je trouve très intéressant et qui vient me rejoindre sur plusieurs points!

http://maigrirpourgagner.canalvie.com/en-coulisse/16/dompter-sa-dent-sucree/

Je te souhaite de coeur chère Tournesol, que tu trouves la clé qui va ouvrir la porte qui va faire en sorte que tu vas être capable de maintenir un poids santé à vie.  I love you I love you I love you I love you


Diane


Dernière édition par Diane le Jeu 15 Jan 2015 - 19:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Tournesol le Jeu 15 Jan 2015 - 20:15

Chère Diane!
Un grand merci d'avoir répondu à mon MP en venant écrire ici ta réponse qui peut en aider d'autres. Smile

En effet, c'est un déclic très puissant qui t'a fait changer de cap. Tu as toute mon admiration, car plusieurs n'auraient pas réagi de cette façon. Tu as senti l'urgence et plutôt de te laisser écraser par ta peur, tu t'en es servie pour modifier tes habitudes de vie. Chapeau! Very Happy

Ce qui me dépasse, c'est que tu te sers de ta persévérance et du contrôle sur toi pour rester sur les rails. Il faut que tu carbures au max à ta fierté de réussir à te contrôler pour tenir le coup et maintenir ton poids. Il faut vraiment que tu te centres à chaque jour sur la fierté que tu éprouves pour qu'elle te donne assez d'adrénaline pour ne pas exploser après tant de contrôle au quotidien. Je ne serais pas capable de tenir le cap de cette façon, mais je vois bien que toi, tu réussis! Surprised

Comme par exemple, pour les desserts, ça fait au moins 35 ans que je n'en mange plus. Je ne suis même plus attirée. C'est lorsque j'en mange que l'appel du sucre refait surface. Ma reprise de poids est faite de trop de pains sans levain à grains entiers (ces sont ces pains que j'adore), trop de muffins, trop de noix, trop de Social The, trop d'alments santé dans mon assiette. Rien de trop cochon! Le problème réside dans le trop. Donc, pour les desserts sucrés, je n'ai plus à me contrôler, à faire d'efforts, je me sens libre par rapport à eux.

C'est certain qu'en temps de vide profond et de grande instabilité, j'ai déjà mangé une boîte de petits gâteaux au caramel en sortant de chez ma mère au CHSLD! Je pense que ce fut le début de ma dérive vers la reprise de poids. J'ai osé exprimer à deux amies ma culpabilité d'avoir engouffré ces gâteaux en gloutonne. Elles m'ont parlé que c'était normal de réagir fortement avec tout ce que je vivais en lien avec ma mère. Que j'en avais trop à gérer, que je pourrais me préoccuper de mon poids plus tard, une affaire à la fois, etc. Elles ont tenté de me déculpabiliser. J'étais très vulnérable. Ce fut fatal, je crois.

C'est en t'écrivant que je prends conscience de tout le contenu de cet événement. Si je me souviens bien, Sunshine m'avait déjà pisté sur cette origine de mon déraillement, en me disant que c'était possiblement après l'événement des gâteaux Vachon que j'avais basculée. Je l'ai retenu dans un petit coin de ma mémoire seulement!

Alors Merci infiniment de m'avoir répondu. Ton contrôle m'épate. Je ne pourrais utiliser ce moyen, ce serait trop me demander. Je veux arriver à avoir moins d'efforts à faire au quotidien en allant voir du côté de ma relation malsaine avec la nourriture. Mais il y a fort possiblement des personnes qui carburent aux défis et à l'adrénaline autant que toi qui peuvent réussir cet exploit.

S'il y en a parmi nous, j'aimerais bien qu'elles se manifestent! Wink
avatar
Tournesol
Minçamie de Diamant - Extraordinaire
Minçamie de Diamant - Extraordinaire

Messages : 3928
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 65
Localisation : Estrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changement de cap pour rester mince à vie ou pour maigrir sans privation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum